Accueil » Bombardier pousse son Global 7000 à Mach 0,995

Bombardier pousse son Global 7000 à Mach 0,995

Cinq mois après l'ouverture de son domaine de vol, le nouvel avion d'affaires haut de gamme canadien flirte avec le mur du son.

31.03.2017

Les pilotes d’essais on repoussé le domaine de vol d’essai prototype N°1 de Global 7000 à Mach 0,995. © Bombardier Aéronautique

« Nos véhicules d’essais en vol continuent d’afficher un degré élevé de maturité durant les essais, et effectuent souvent deux sorties par jour, se réjouit Michel Ouellette, directeur du programme Global 7000 / 8000. Actuellement, ce programme continue sur son élan et nous prévoyons la mise en service en 2018. Le premier véhicule d’essais en vol du Global 7000, (FTV1), a effectué son premier vol en novembre 2016. L’avion est passé au Centre d’essais en vol de Bombardier à Wichita plus tôt que prévu et il a accumulé, à...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • gweber@laposte.net

    Bravo ! Ce serait une belle information si il était mentionné les conditions de vol pour obtenir ce chiffre qui serait une vraie performance si c’est en palier par exemple…..
    Comme cela, brute, cette information est sans réel intérêt…
    Désolé

    • Michmich

      Oui enfin ça veut quand même dire que l’avion a une VNE supérieure à Mach 0.995. Je ne pense pas que ça soit le cas de tous les avions.

      • MONTEL Francois

        Non pas vraiment : s’ils ont obtenu un Mach démontré en vol (mdf) de 0.995 le MMO sera au mieux de 0,995 – 0,07= 0,92 . Quand on parle de Mach on ne parle plus de VNE, Et s’il s’agissait d’une Vitesse on enlève à la Vitesse démontrée en vol ( Vdf) 20 % pour définir la VMO.
        La VNE est une notion réservée aux appareils moins lourds.
        Pour les  » lourds  » on parle de VMO ou MMO, déduits a priori de la vitesse de calcul en croisière du constructeur et confirmée ( ou réduite ) à la suite lors des essais où l’on obtient les vitesses démontrées en vol ( VDF/MDF) dont on retranche une valeur relative ( 20% pr les vitesses , 0, 07 de Mach pour les Mach )
        Voilà c’est tout simple (;0))

      • Michmich

        Merci pour cette précision !

    • Xavier

      En réalité elle l’est totalement au sens performances aérodynamiques.
      Les conditions dans lesquelles l’appareil a pu atteindre cette vitesse, en palier par exemple, auraient, elles, un intérêt au sens performance propulsion notamment…

      Par ailleurs ils s’agit là de concurrents tous équipés de mémoire de commandes de vol électriques. Le comportement de ces dernières à des nombres de Mach à priori au-delà du Mach critique est particulièrement intéressant.

      Il n’est je pense pas ici question de savoir qui « arrive » à aller le plus vite (au sens puissance disponible suffisante) mais bien quel machine a le domaine de vol (aérodynamique, commandes de vol, équipements, comportement) le plus étendu. Et pour celà la vitesse atteinte, en soi, est une information tout à fait intéressante.

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.