Accueil » Air Marine s’intéresse aux fuites d’eau

Air Marine s’intéresse aux fuites d’eau

Le Tecnam P2006T est bien dimensionné pour la mission de surveillance des réseaux avec un équipage de deux personnes (pilote et opérateur système), une autonomie confortable (jusqu’à 4 heures de vol avec un plein de 200 litres) et la possibilité de survoler des zones urbanisées à basse hauteur grâce à la formule bimoteur. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Air Marine, la société de travail aérien, spécialiste de la surveillance des réseaux par avion, participe maintenant à la recherche de fuites sur les réseaux de transport d’eau en utilisant un Tecnam P2006T.

Issu du programme européen Horizon 2020, le projet WADI a réuni pendant quatre ans Air Marine, l’ONERA, la société du Canal de Provence et plusieurs partenaires européens pour la mise au point d’un système aéroporté de détection de fuites d’eau. La société Air Marine a réalisé l’intégration de ces capteurs (spectres infrarouge, proche infrarouge et visible) dans une tourelle gyrostabilisée installée sur l’un de ses trois bimoteurs Tecnam P2006T.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par gweber@laposte.net

    je crois savoir que certaines sociétés travaillent également sur des capteurs pour déceler les c…s à partir d’un simple survol
    il y a parait il un très grand marché car si certaines espèces sont en voie de disparition, la biodiversité notamment digital favorise leurs développements et il est important de les étudier.

    Répondre
  • Bonjour, je suis bien curieux de savoir comment détecte t’on des fuites d’eau depuis un avion ???

    Répondre
    • On avait eu les avions « renifleurs » à une certaine époque !

      Répondre
    • On disperse du pastis, et si ça se trouble c’est qu’il y a de l’eau…
      Désolé 😊

      Répondre
    • Bonjour Stanloc, la détection se fait en observant le sol, en décelant d’éventuels contrastes thermiques dans l’infrarouge ou le proche infrarouge. Il est aussi question de bon sens, par exemple en repérant une végétation qui ne pourrait subsister sans la présence d’eau abondante…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.