Accueil » Fin de l’exil dubaïote pour Jetman

Fin de l’exil dubaïote pour Jetman

Yves Rossy, alias Jetman, entrevoie désormais la possibilité de décoller et d'atterrir verticalement. © Yves Rossy

Le suisse Yves Rossy était allé chercher à Dubai les moyens de ses ambitions. Retour en Suisse pour Jetman avec de nouveaux projets.

« La vision du projet Jetman Dubaï divergeait de plus en plus entre les aspirations de l’inventeur-pilote et les commanditaires de Dubaï.« , résume diplomatiquement le communiqué de presse qui annonce le retour d’Yves Rossy dans son canton de Vaud d’origine. Il est précisé que le suisse a « décidé de quitter le confort qui lui était offert pour retrouver sa liberté et développer les projets qui lui tiennent à cœur« .

Après donc, trois années confortables passées à Dubaï, l’inventeur de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Pilotaillon du 21eme siècle

    Doit-on comprendre qu’il existe une convergence « technologique » entre Franck ZAPATA et Yves ROSSY ?
    Est-ce lié à la disponibilité / facilité d’usage des micro turbines ?…
    Si c’est le cas, les matériels des modélistes contribuent au développement de nouveaux engins volants et donc de nouvelles formes de vol.
    L’époque est décidément très fertile.

    Répondre
    • par Stéphane Lénain

      Le modélisme a presque toujours été précurseur de nouvelles idées d’aéronefs. Les cartes avec les 6 gyroscope électronique permettant de contrôler ces systèmes en sont également issues. Au tout début ils étaient utilisés pour les hélicoptères radiocommandés, utilisé par une célèbre marque de console vidéo pour leur manettes, et enfin ré utilisé pour les multicopters, devenus drones, par des députés ne sachant pas faire la différence.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.