Accueil » Homologation française imminente pour l’amphibie FW02

Homologation française imminente pour l’amphibie FW02

Une version électrique du FW02 avec 6 moteurs devrait voler en 2020 © Flywhale

Flywhale, constructeur allemand du biplace amphibie FW02, a reçu la certification pour son appareil cet été en Allemagne. L'homologation en France dans la catégorie ULM devrait être acquise avant la fin 2017. Une version électrique devrait également voler en 2020.

Le FW02 est un ULM développé en Allemagne par la société Flywhale, installée à Doetlingen. Après sa certification dans la catégorie ULM reçue en Allemagne cet été, Aildor est chargé en France de préparer l’homologation ULM, qui devrait intervenir avant la fin 2017. Deux appareils devraient recevoir une identification française début 2018.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Bravo à Aildor et à FlyWhale pour tout ce travail prompte à inciter au développement de l’hydraviation en France. Vivement que des lacs, étangs, plan d’eau, rivière, fleuve et portion de mer soient aussi ouvert pour permettre à ces belles machines de ce poser.

    Répondre
  • En effet, vous avez raison.
    Quelques erreurs se sont glissées dans le tableau et seront bientôt rectifiées.
    En France :
    La masse maxi décollage est bien de 495kg.
    La masse à vide maximale ne devra pas dépasser 330kg, ce qui est possible sans parachute ni hélice à pas variable. Un des derniers appareils construits a été pesé à 326kg sans ces équipements optionnels.

    Répondre
  • 342 kgs a vide, ce n’est pas ULM, méme pour un amphibie me semble t’il !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.