Accueil » La FFPLUM recense 24 décès en 2018

La FFPLUM recense 24 décès en 2018

En 2018, la Fédération française d'ULM déplore cinq décès de moins qu'en 2017. Sans préjuger de ce relatif progrès, elle continue de miser sur sa nouvelle politique de sécurité mise en œuvre l’an passé.

11.01.2019

Dans le but d'améliorer la sécurité, la FFPLUM fait porter ses efforts sur l'information et la formation. © Jerome Bonnard / Aerobuzz.fr

La moitié des accidents mortels ont eu lieu entre juin et juillet 2018, le pic logique de l’activité ulmiste en période estivale. Dans ses statistiques tout juste publiées, la FFPLUM dénombre aussi 31 blessés grave et 30 légers.

Nombre d’évènements en fonction de leur gravité et par mois (tous les ULM immatriculés en France). © FFPLUM

Il y a un an, la Fédération avait fait de la sécurité sa priorité. Parmi les différentes mesures mises en place, celle de REV ou Remise en Vol. Elle permet à un pilote propriétaire de sa machine de s’entraîner avec un instructeur fédéral après notamment une longue période d’inactivité. La séance est subventionnée à hauteur de 40 euros l’heure de vol. Près de 200 REV se sont déroulées l’an passé. Pas suffisant remarque Jean-Christophe Gibert directeur de la commission formation de la FFPLUM.

Alors l’opération va être étendue aux clubs (élèves, pilotes etc.) en 2019. A savoir qu’il ne sera plus nécessaire d’être propriétaire pour en bénéficier. D’après la Fédération, ce type d’initiative porte déjà ses fruits malgré un succès mitigé. D’après les premières analyses des chiffres 2018, les causalités apparentes des accidents les plus courantes (sous vitesse, domaine de vol non respecté, mauvaise gestion des « coupe-contacts » au sol) seraient en baisse. JB

 

Les tutos mécano de la FFPLUM

 

5 commentaires

  • François

    Les pilotes ULM sont bien souvent davantage entraînés que leurs collègues de l’aviation certifié.
    Pour avoir volé avec les deux, les travers constatés le plus souvent sont:
    – la tête dans les instruments,
    – la bille dans le coin associée à une vitesse trop faible,
    – une documentation aéronautique datant de Mathusalem.
    Le pilote avion qui vous coupe la route en s’annonçant à un point d’entrée obsolète depuis 5 ans et après avoir coupé les axes sans autorisation, me fait apprécier mon choix d’avoir renoncé aux sports aériens.

  • Le Rev est une très bonne initiative. La ffplum doit le rendre obligatoire. Les appareils évoluent, les pilotes doivent suivre. Une formation continue est indispensable dans toute activité. Cet de cette façon que nous garderons notre liberté, et non l’inverse comme certains le prétendent.

  • Humeau Georges

    Il serait intéressant d’avoir les chiffres de l’aviation générale de loisir ainsi que celui de la FFVL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.