Accueil » La France vice-championne du monde 2018 de rallye aérien

La France vice-championne du monde 2018 de rallye aérien

L'équipe de France de rallye aérien, championne du monde sortante, se classe deuxième, derrière la Pologne, au 21ème championnat du monde qui vient d'avoir lieu à Dubnica (5-11 août 2018), en Slovaquie.

13.08.2018

C’est une équipe expérimentée qui s'est rendue en Slovaquie avec 4 équipages sur 5 ayant déjà participé aux mondiaux. © FFA

Les épreuves du championnat du monde de rallye aérien se sont terminées le vendredi 10 août 2018. L’équipe de France, emmenée en Slovaquie par Eric Saphy, qui remplace Philippe Odéon et Kevin Dupuch, ancien de l’équipe de France, est vice-championne du monde derrière l’éternel rival : la Pologne.

En individuel, les champions de France 2018 se hissent à la 4ème place :

  • 4éme : Mickael Kolubako et Nicolas Barataud (champions de France en titre)
  • 5éme : Alexis Fuchs et Adéle Schramm
  • 14éme : Sébastien Anquetil er Benoit Letellier
  • 18éme : Olivier Rivière et Francois Hatrisse (Olivier, champion du monde par équipe en 2016, avait décroché la médaille de bronze avec son ancien coéquipier au Portugal en 2016.)
  • 19éme : Paul – Emile Upravan et Marjorie Perrisin – Fabert

Le Rallye aérien, l’un des trois sports de la Fédération Française Aéronautique, se pratique en équipage : un pilote et un navigateur. Les Championnats se composent généralement de trois navigations suivies par GPS. Ce sont des vols locaux comportant plusieurs branches. Les instructions de vol sont fournies quelques minutes avant le décollage. Les équipages doivent tracer le circuit sur la carte de la compétition.

Les critères de notations portent sur :

Suivi de route : l’équipage doit parcourir le circuit dans l’ordre des points tournants, avec une tolérance latérale de 0,5 NM au franchissement des points tournants. Les écarts de route supérieurs à 90° sont pénalisés.

Ponctualité : l’équipage doit franchir les points tournants à l’heure indiquée dans le log de navigation fourni par l’organisateur.

Observation : l’équipage doit observer l’environnement au fil de la navigation. Il doit identifier l’emplacement des sujets des photos en route, ainsi que la forme et l’emplacement des sigles éventuels. Il doit juger si les photos des points tournants sont justes ou fausses et observer les lettres éventuellement présentes au sol. Il doit remplir le compte rendu d’observations.

La navigation se termine par une épreuve d’atterrissage de précision qui pourra être jugé et noté.

Triple championne du monde sortante, la France a été dominée par les polonais, maîtres de la discipline.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.