Accueil » L’aviation de loisir plombée par la Convention citoyenne pour le climat

L’aviation de loisir plombée par la Convention citoyenne pour le climat

La menace était dans le tuyau. C’est désormais une réalité. L’alourdissement de la fiscalité sur les carburants pour « l’aviation de loisirs » sera inscrit dans le projet de loi de finances 2021.

30.09.2020

Aéro-clubs et propriétaires privés vont passer à la caisse ! © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Le Premier ministre a réuni le 30 septembre 2020 des représentants de la Convention citoyenne pour le climat. A l’issue de cette réunion, six nouvelles mesures ont été retenues et seront introduites dans le projet de loi de finances 2021 par amendement. Autrement, elles vont entrer en vigueur dès 2021. Parmi celles-ci, il y a «  la mise à niveau de la fiscalité sur les carburants pour l’aviation de loisir ».

« Mise à niveau » par rapport à quoi ? Que recouvre l’expression « aviation de loisir » ? Nous allons bien évidemment poser ces questions, et d’autres, à qui de droit. Mais dans l’urgence, il nous est paru important de vous faire part de cette nouvelle qui apparaît comme un lot de consolation proposé aux 150 citoyens de la CCC, après l’abandon des premières mesures qui visaient le transport aérien.

La convention citoyenne pour le climat propose d’alourdir la taxe sur l’AvGas

Retrouvez nous en podcast et vidéo

172 commentaires

  • antibobos

    completement d’accord!
    150 ignares techniques et ayatollah de l’écologie ont un blanc -seing pour décider de la vie de 66 millions de français dans tous les domaines…On est dans un délire inquiétant de notre société,type dictature de la pensée….ET à ceux qui me répondront sur ce qu’est une dictature que je vois deja venir,j’y ai vécu??et c’est ce qui m inquiete….l’état omnipresent et peremptoire ,avec es décisions quotidienne subuesques a tort et à travers me rappellent avec effroi cette époque révolue..

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Ils ne décident pas. Ils proposent. Le gouvernement retient certaines propositions et en fin de compte c’est le Parlement qui décide. Voilà le cheminement des idées…

      • JmB

        Ouf, enfin, quelqu’un qui connaît le fonctionnement de nos institutions ! Merci de la mise au point Gil !!!

        A lire tous ces commentaires qui ne s’en prennent qu’aux malheureux 150 (dont la très grande majorité n’était même pas écolo même s’ils se ont probablement laissés influencer), aux bobos écolos ou aux ayatollahs verts, on comprend vite qu’à se tromper de cible ces protestations sont stériles et n’ont aucune chance d’être entendues ni prises en compte par les vrais décideurs: Président, Gouvernement, Parlement……
        Et probablement que pendant ce temps là les écolos purs et durs, eux, sont mort de rire sous cape !

      • Arminius

        Malheureusement, si l’on en croit les communiqués officiels, les 150 « citoyens » ne sont là que pour donner un semblant de légitimité à des mesures prévues de longue date par le gouvernement et qui auraient été difficiles à faire passer autrement. Pas d’incompétents au pouvoir, juste une administration qui se sait impopulaire, qui craint les retours de flamme et s’est fabriquée un fusible. Donc le parcours est plutôt le suivant, les « tirés au sort » reçoivent des instructions du gouvernement, ils les transcrivent dans des rapports qui ont force de proposition et les députés entérinent les propositions. Un sacré raccourci parfaitement anti démocratique, mais sur le fond conforme au fonctionnement de la V° puisque c’est le gouvernement qui fait les lois et non les représentants du peuple. Cette « commission citoyenne », c’est la même chose que d’habitude mais emballée différemment.

      • TG

        Les 150 proposent et les députés (inféodés au Président ) décident … mais sur quelles bases factuelles ? Aucune étude d impact sérieuse n est citées ! Et dans « impact » il n y a pas que l’écologie il devrait aussi y avoir économie locale, développement du territoire …

  • Jean Baptiste Berger

    @Pilotaillon vivant et réaliste (les vieux…)
    Votre analyse est bonne, et si vous lisez, un peu plus haut, ma réponse à Alberic, vous verrez que je pense à peu près la même chose sur les causes de cette « fracture » que vous décrivez très bien.
    Simplement, je ne me vois pas, alors qu’il ne me reste raisonablement que quelques années à voler en sécurité, arrêter de le faire brutalement sous la pression de la rue .
    Encore moins de me priver de cette aviation de collection (Fouga, T6) rare, pour laquelle j’ai dilapidé quasiment tout ce que je gagnais, pour me ruiner maintenant à acheter un avion moins polluant, moins sûr, moins amusant* et moins esthétique* (*là, c’est mon goût personnel…).
    Si je vole encore cinq ou dix ans avec mes dinosaures qui, curieusement, ne sont pas aussi antipathiques que ça auprès de ceux qui ne peuvent pourtant pas s’offrir ce genre de jouet (sauf Stanloc, hi hi, mais c’est pour d’autres raisons…) ca ne changera RIEN (zéro, nada) à la température de la planète dans trente ans.
    Si j’arrête, ça ne satisfera même pas l’égo stupide des « anti avions », ils considèreront juste que « m’avoir eu » leur fournira un prétexte pour en abattre des moins tenaces, qui polluent pourtant encore moins…
    Et je crois quand même qu’il ne faut pas confondre le sentiment d’une grande majorité de citoyens, plutôt favorables, au pire sans opinion sur l’aviation (qu’elle soit de transport ou de loisir) avec la minorité de grandes gueules qui accaparent en ce moment le paysage médiatique .
    Oui , vous avez raison, l’aviation doit se transformer et être globalement plus écologique, et ça se fera naturellement et avec l’apport d’une technologie forcément évolutive.
    Et il ne faut pas confondre la volonté louable des écologistes de limiter les nuisances de l’homme sur son milieu avec cette mode stupide, bruyamment imposée par quelques opportunistes, qui consite à vouloir faire table rase du passé, sans discernement, pour prendre le pouvoir au nom de (et sûrement pas au bénéfice de) l’écologie.
    Ceux-là, effectivement, je les regarde de haut, ils ne méritent ni ma considération ni la vôtre…et ils n’en ont d’ailleurs rien à faire.
    Et vous avez raison également, les pilotes, par leur attitude distante, (moi y compris, bien que j’ai toujours essayé de partager mon plaisir du vol) ont leur part de responsabilité dans le fait que des gens à priori non hostiles se rallient maintenant aux crétins braillards que je cite plus haut.
    ….Et le covid n’arrange rien, il participe à la morosité qui précède les révoltes populaires, il interdit même de partager des sourires et des attitudes amicales !😷🤬

  • Jean Baptiste Berger

    Merci Alberic.
    Je n’ai pas de doute sur la bonne foi et la solidité des connaissances scientifiques de Bdd13 mais je suis heureux que quelqu’un ayant manifestement des qualités similaires vienne enrichir ce débat initié par Aerobuzz.
    Nous vivons une période de bouleversement après des décennies d’une forme de statu quo mondial où, malgrė des guerres et des affrontements incessants, une forme de ronron s’était installée autour d’un mondialisme ultralibéral qui semblait tout balayer sur son passage (Les Chinois y ayant adhéré avec enthousiasme ce qui aurait dû nous alerter….)
    Les occidentaux ont ainsi négligé la place de l’homme dans un contexte purement tourné vers l’économie, aussi bien sur le plan de de son épanouissement personnel (et en groupe) que sur celui de son environnement.
    Les autres populations, moins favorisées par ce type de développement, se sont ,elles, tournées vers les religions et leurs dirigeants n’ont pas manqué d’en profiter pour renforcer leur mainmise.
    Les laissés pour compte et les rêveurs, en occident, qui n’ont pas bénéficié de l’augmentation de niveau de vie général ont peu à peu et très logiquement dénoncé ce système « inhumain » et se sont tout aussi logiquement tournés vers ce qui leur semblait être des alternatives plus socialement acceptables, la religion (d’où le regain de l’islam, évidemment encouragé par les états islamiques) et l’environnement, effectivement malmené par l’ultra libéralisme.
    Des Lobbies, vous en avez cité quelques uns, ont bien entendu profité de cette situation et ont très habilement, cautionnés par les rapports de nombreux scientifiques, pratiqué une communication d’autant plus difficile à contredire que le nombre de laissés pour compte ne cesse d’augmenter, la faute à l’appétit criminel des spéculateurs financiers qui ont complètement dévoyé la notion à priori saine de marché libéral régulé. (Ils ont disqualifié la régulation).
    Aujourd’hui un virus microscopique amplifie la faillite de ce modèle non régulé et déroule un tapis rouge (vert ?) à ceux qui veulent profiter de la situation pour prendre le pouvoir.
    Le problème est que c’est devenu plus une bataille de com. que de bonnes idées.
    Les religieux ont démontré dans le passé les limites de ce qu’ils savent faire pour le bien être de l’humanité.
    Les verts n’ont aucun projet de société cohérent, ils critiquent à juste titre les dérives du système actuel, mais ne proposent que sa destruction sans discernement, ce qui ne peut qu’aboutir à une catastrophe humanitaire (effectivement plus grave en occident, vu que, pour les pays pauvres, la chute se fera de moins haut)
    Ce qu’il faut, c’est remettre de la régulation dans un système économique libéral vertueux (les verts n’en veulent pas) et c’est le rôle des politiques.
    Laisser le pouvoir aux religieux ou à Greenpeace (Soros et son projet de monde égalitaire sans couleur et sans saveur) c’est juste une forme de suicide. (L’avantage, c’est que la population mondiale baisserait, on vivrait dans un monde chiant (sûrement) mais moins chaud (peut-être).)
    Et bien sûr il faut réfléchir à une solution globale (mondiale) pour que la part de l’humain dans le réchauffement planétaire soit diminué.
    Ca exclut de fait les mesures ponctuelles, ridicules et dogmatiques proposées par quelques jaloux qui ne peuvent pas (ou ne savent pas) s’émerveiller pour autre chose que de priver les autres du privilège de voyager, de faire de l’avion ou de rouler dans une jolie voiture…

    • Tonton Volant

      « d’où le regain de l’islam, » Bou Diou ! Ma Parole, c’est une obsession ! Le grand remplacement à l’horizon et tutti quanti …

      • Jean Baptiste Berger

        Même Macron, que je n’aime sans doute pas plus que vous, s’en est rendu compte….
        C’est beau le monde des Bisounours….🐻🐻🐻🙈

      • antibobos

        O cher grand gourou du déni….C’est une réalité mathématique et sociétale que seuls les aveugles idéologues trop nombreux ne voient pas..

  • DP92

    suis surpris ! Aerobuzz s’intéresse au petit VFR l’aviation de loisirs.. au risque de me faire « tacler » il serait bien de vous inspirez d’AERO VFR afin d’y
    apporter des éléments formateurs déjà sur la sécurité des vols.!!! ect…. l’aviation commerciale s’effondre et les espaces aériens fleurissent!!!

  • Pax Avion

    Bonjour
    Il serait intéressant que l’aspect Sécurité des Vols apparaisse dans ce forum et qu’on ait accès au rapport du BEA ,pour l’année 20019 (Il aurait dû paraitre depuis longtemps ).
    https://www.ecologie.gouv.fr/rapports-annuels-sur-securite-aerienne
    ACCIDENTS SURVENUS EN 2018
    Bilan des accidents survenus en 2018
    En 2018, le BEA a reçu notification ou eu connaissance de 251 accidents d’aviation générale ou travail aérien ayant impliqué des aéronefs immatriculés en France, un chiffre en hausse de 25% par rapport à celui de 2017.
    Sur ce total, 48 accidents ont été mortels, un chiffre en augmentation de 71% comparé aux 28 accidents mortels qui avaient été recensés en 2017.
    Les accidents de 2018 ont entrainé la mort de 72 personnes à bord ou au sol, soit 80% de plus qu’en
    2017, année au cours de laquelle 40 tués avaient été dénombrés.
    https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/rapport_securite_aerienne_2008.pdf
    En 2008, le BEA a ouvert une enquête sur 333 événements d’aviation générale et de travail aérien. Ces événements
    sont répartis comme suit : 262 accidents, 10 incidents graves et 61 incidents. Le graphique
    BILAN DES ACCIDENTS SURVENUS EN FRANCE ENTRE 1999 ET 2008
    Les accidents mortels
    D’un point de vue macroscopique, les dix dernières années laissent apparaître une progression, modeste mais perceptible, du nombre annuel d’accidents mortels, notamment du fait de la hausse marquée enregistrée depuis 2007 après le point bas décennal de 2006

  • Pierrot

    Tout à fait d’accord avec Godzilla. Total nous avait vendu les bienfaits de l’UL91, en commençant la commercialisation à un prix légèrement inférieur à la 100LL, pour finir par nous la faire payer aussi cher, sans compter qu’on ne la trouve pas partout. Paraît-il qu’en Belgique c’est encore pire.
    En essayant de raisonner fondamentalement, il faut reconnaître que l’écologie a raison sur un point: les lobbies pétroliers se sont gavés depuis plus d’un siècle en nous vendant des moteurs à combustion qui puent, qui polluent en gaz mais aussi en entretiens divers et variés qui coûtent chers, alors qu’un moteur électrique ne pollue pas et ne demande aucun entretien. Et arrêtons de dire que construire un véhicule électrique terrestre ou aérien pollue plus dans sa fabrication que les thermiques, c’est totalement faux et c’est l’argument favori des pro-thermiques sous influence des pétroliers.
    Maintenant, si on veut se faire entendre, il n’y a qu’une seule solution, à mon humble avis: c’est de stopper les vols de loisirs pendant au moins 6 mois, à l’échelle nationale. Autre action possible: stopper l’achat d’avions et d’ULM pendant au moins 1 an, jusqu’à ce que l’industrie nous propose des appareils non polluants. On pourrait en profiter pour revoir toute la réglementation qui est devenue insupportable, inégalitaire et incohérente, pour ne plus avoir à subir les décisions unilatérales d’une administration ignorante.

    • Raoul Volfoni

      Vous croyez vraiment que faire baisser le volume absolument ridicule que représente la consommation d’essence de l’aviation de loisir dans le total de ce que vendent Total, BP et Shell va représenter un quelconque moyen de pression ? Quant à stopper les achats d’avion ou d’ULM pendant un an au niveau national, ç’est juste bon à tuer les petits constructeurs Français et à faire rigoler les américains.
      Je crois que pour l’instant le rapport de force est plus dans l’autre sens, Il vaut mieux se féliciter que des pétroliers continuent à s’emm… à distribuer de l’essence aviation avec toutes les contraintes que ça impose comparé au faible volume que ça représente pour eux…. S’ils décidaient de fermer le seul (sauf erreur) point de production d’Avgas en France, tous nos vieux conti et lyco ne seraient bon du jour au lendemain qu’à décorer le dessous de tables basses de salon.

      Ceci dit, il n’en reste pas moins que nous avons un moyen de pression pour faire évoluer l’offre progressivement: commencer par utiliser des avions et des ULM motorisés par des Rotax 912 (15 litres de super auto) à chaque fois qu’on vole à 1 ou 2 à bord au lieu de faire des tours de pistes en solo dans des 4 places à lycosaure hors de prix qui avalent leurs 30/35 litres d’Avgas en générant 2 fois plus de bruit pour les riverains.

  • Godzilla

    Hello,
    Difficile de ramer à contre courant politique.

    Par contre, on peut aussi râler contre les pétroliers :

    Nos moteurs sont éligibles à des STC autorisant l’essence sans plomb (98) à condition de ne pas contenir d’ethanol.
    A ce jour, aucun pétrolier « auto » ne garanti l’absence d’ethanol dans ses cuves.

    En Espagne, je connais au moins un aéro (Lilo) qui fait remplir sa cuve par de la 98 AVANT rajout d’éthanol et autres additifs. Ils ont un contrat avec leur pétrolier local qui leur garantit la qualité du carburant. Et le cout est en rapport de l’effort moindre sur ce carburant.
    En France, on a la UL91 qui correspondrait à cette définition, mais qui nous est vendue au prix de la 100LL.
    Pourquoi ?

    J’accepte de payer des taxes, mais pas de me faire voler par les industriels.

  • JeanBaptiste Berger

    @nilt
    Heureux de vous avoir fait rigoler.
    Mais dites-moi en quoi le fait d’écrire que l’on se sent plus libre quand on survole les autres (j’ai conscience que c’est un privilège) fait de vous un orguilleux (votre humour à vous, avec les chevilles..)?
    C’est juste l’expression du ressenti, comme celui d’un navigateur dans l’océan ou d’un skieur dans la poudreuse.
    Ceux qui savent lire l’auront compris, les autres n’ont qu’à apprendre, je suis ravi d’apprendre que vous vous entrainez, effectivement c’est non polluant.🤓

  • Stéphane VANDER VEKEN

    A part le CO2, l’essence aviation a un autre problème : le plomb ! Passer à la SP98, je ne pense pas que ce soit possible pour tout le monde, mais depuis le temps que le plomb tétraéthyle est interdit pour l’essence des bagnoles, on aurait pu trouver une vraie alternative sans plomb à la 100LL (Low Lead, mais Lead quand même)…. Les 82UL, 91UL, 93UL, UL94 (formes d’avgas sans additif plomb) ne conviennent pas pour tous les moteurs (quand elles sont disponibles…). Une surtaxe sur la 100LL pourrait bien finir par convaincre les pétroliers d’arrêter de la produire, et d’enfin passer à une version non plombée comme la G100UL. Mais à quel prix de base? Et ne sera-t-elle pas elle aussi surtaxée?

  • Thierry Pradines

    Grosse réaction sur ce sujet de Aérobuzz, et je le comprends . Mais je suis très étonné que Aérobuzz n’ait jamais parlé au cours d’un autre sujet qui a agité la landerneau de l’aviation légère : parmi les règles punitives anti-tout proposées par le commité de citoyens il y avait aussi la suppression du tractage de banderoles publicitaires par avion ( et ULM) ……….mais ouf, on dirait que cette proposition ne devrait pas faire long feu . Il faut dire que les professionnels du secteur ont fait valoir leur excellents arguments et expliquer que ce projet des ayatollahs verts n’ avait pas de sens au niveau écologique, mais qu’il allait avoir la peau des professionnels qui en vivent …..

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Vous avez la réponse à votre question. Nous n’en avons pas parlé, parce que la proposition est passée à la trappe. ce n’est pas le cas pour la 100LL même si la FFA tente une dernière contre attaque

  • Vega

    Où est le problème ?
    Les riches continueront de voler, les pauvres resteront par terre.
    Mais par contre, rien qu’avec cette mesure, la France à elle seule va sauver la planète !
    C’est pas formidable ?

    • bdd13
      bdd13

      Rien qu’avec cette mesure ?…
      Et rien qu’avec votre commentaire, on résout toute la bêtise humaine ?
      C’est pas forminable ?

      • Jean Baptiste Berger

        Réducteur.
        Vous nous avez habitué à mieux en arguments.
        Bien à vous.

      • bdd13
        bdd13

        @JBB : avouez qu’il n’y avait pas plus réducteur comme commentaire à l’origine. Effectivement, j’ai trébuché à la porte du royaume de la c….
        Je vous remercie pour votre considération, en espérant que nos dialogues ne pourront que s’enrichir. Bien cordialement.

    • JF

      Bonsoir,
      Si l’aviation de loisir est considérée comme polluant, je retourne le problème sur les stades de football ou rugby lesquels sont très consommateurs d’électricité. À choisir, l’aviation est plus utile que les matchs de foot et rudby

      Messieurs les politiques..!!!

      • Jérôme LAPORTE

        Il est très vrai que le foot est a des années lumières du sport populaire sain qu’il fût.
        Aujourd’hui les milliards engagés ne concernent plus guère le peuple au sens large mais le business modèle qui en est sorti.
        On chauffe le gazon, la où l’aviation légère du pays fondateur de l’aviation moderne est une activité marginalisée.
        A croire que tout ce qui est loisirs, passion, et esprit sain doit devenir honteux.
        On a même tué la FFAM, l’aéromodélisme ,invention française la aussi a été tué par amalgame drone et loi business mettant fin aux clubs , au loisirs,donc de facto a l’activité.
        J’espère que la FFA aura un poids plus important et mieux averti pour se battre, et s’il faut pour cela s’allier avec les indéboulonables pétroliers, professionnels du lobbying, alors faisons le ! Sauvons l’aviation française, nous réglerons les débats internes de taxes et de frais plus tard,une fois que nous serons sur d’avoir encore la possibilité de voler sans acheter un billet et demander a une hôtesse ou s’assoir.

    • Pilotaillon, peace'nd love warrior

      C’est moins une question de moyens financiers que d’acceptation sociétale.
      Comment voler quand, quand à chaque occasion et sous la pression des « petites gens courroucés », les autorités désaffectent les plateformes de seconde zone, celles qui justement justifient l’aviation de loisirs parce qu’elles sont plus proches des points d’intérêts et qu’elles ne sont pas desservies par des lignes régulières ou organisées ?
      Et je ne parle pas du durcissement des conditions liées à ce rejet, qui ensemble peuvent remettre en cause le modèle issu de l’aviation populaire.
      Que faire s’il ne restait que La Môle, le Castelet et Le Bourget ?
      Désolé je grossis le trait pour aller au bout du raisonnement. Il me semble qu’être riche est une chose, vivre dans un consensus en est une autre…

  • Stormy
    Stormy

    La « convention citoyenne' » n’est qu’un paquet de gens tirés au sort (et même ça, on a des doutes) donc pas élus…. et déjà qu’on avait des problèmes de légitimité et de compétence avec ces mêmes élus, là on touche le fond (mais « convention citoyenne » ça fait bien, c’est du bon marketing bien emballé…)

  • stanloc

    Ce sujet bat des records du nombre d’intervenants avec beaucoup de combattants contre l’aviation.
    Je leur pose une question à ces défendeurs écologistes ardents partisans d’une planète sauvée : pouvez-vous me faire le bilan carbone d’une réunion de 50 000 spectateurs au Stade de France ? et multipliez ce résultat par le nombre de réunions identiques foot et rugby réunis en une année en France ?
    Encore une fois comme déjà dit s’attaquer à un loisir comme celui du pilotage d’un avion c’est ne voir que l’arbre qui cache la forêt

    • Pierre

      Le truc c’est que des gens dans un stade de foot, ça n’attaque pas directement la santé des gens autour. Ce sont juste des gens, rassemblés au même endroit.
      Alors qu’un aérodrome, avec ces milliers de rotations par jours au dessus de la population, c’est une attente à la santé, et à l’environnement (pollutions sonores et atmospheriques). Mais vous avez raison, il faut tout combattre.

      • Raoul Volfoni

        Je pense qu’il n’y a pas un seul aérodrome en France qui ait comme vous dites « des milliers de rotations par jour » quand un aerodrome fait 50.000 mouvements par an il est dèjà dans le haut du classement : ça fait moins de 200 par jour +- on est loin des milliers. … .
        La station carburant d’un aérodrome ou d’un aéroclub débite en une année moins de litres d’essence que ce que les 20 ou 30 pompes d’une station d’autoroute vendent en UN SEUL week-end de départs en Vacances… .
        Et pour avoir consulté plusieurs études faites à la demande des municipalités, dans une agglomération, la zone de l’aérodrome est la plupart du temps celle ou l’air est le moins pollué de toute l’agglomération, car entre 4 ou 5 tours de pistes à l’heure au milieu de 400 hectares de prairies, et 500 voitures qui passent dans le même temps dans une seule rue en centre ville, le compte des micro particules en suspension dans l’air est vite fait…. .
        Mais bon, s’il faut lâcher un os à ronger aux 150 insignifiants coachés par les intégristes verts allons y, de toutes façon comme le dit très justement Vega « les riches continueront de voler, les pauvres resteront par terre » et j’ajouterais les aigris qui n’aiment pas les avions continueront à être aigris et les autres pays (ceux qui font 99% des rejets de gaz a effets de serre) continueront à faire ce qu’ils veulent.
        Et puis, le jour ou on jugera que les taxes sont devenues trop élevées, on ira voler à l’étranger, au prix d’un aller retour d’une heure en voiture pour les frontaliers, ou à celui d’un billet sur une low cost pour les autres, à 40 ou 50 € l’Aller/Retour : aucune raison de s’en priver, et peut être même de s’y installer !

      • Des « milliers » de rotation par jour ? Citez-moi un seul aérodrome en France ou cela se produit, je vous paie des cerises en hiver ! Tout au plus quelques dizaines de rotations/jour et je suis bien informé…

      • Jean Cap

        Un stade de foot de 40000 personnes pollue peu son environnement direct, soit ! Mais ça fait combien de kilomètres parcourus pour arriver au stade. Le sport bénéficie de largesses qui ont tendance à m’énerver. Aux actualités télévisées, les marques sont floutées ou les images mises à l’envers, sauf aux actualités sportives. J’ai vu personnellement un Embraer 145 déposer une équipe de foot à Albert pour un match à Amiens. Au pied de l’avion, il y avait le bus de l’équipe qui avait fait le voyage à vide… Le sport a sa part de pollution, même sonore.

      • dolfin

        @pierre, je vous propose d’aller essayer de convaincre les dizaines de lapins, renards et oiseaux que l’on croise sur nos petits terrains!! EUX ont fait leur choix, et à les voir, un aérodrome c’est le Top!! (je pense a un certain renard qui se balade en pleine journée au beau milieu des pistes de Chambley et qui semble chercher son repas le plus tranquillement du monde)
        J’en ai pas vu beaucoup sur les parkings de stades, qui sont pourtant bien moins occupés en proportion …

  • Colibri

    Tous ces commentaires sont extrèmement intéressants et passionnés, certains manquent un peu de connaissance du sujet…
    Ce que j’attends maintenant c’est la position de notre chère FFA !!
    Cela fait plusieurs mois que l’on nous rabat les oreilles avec les propositions de ces 150 imbéciles qui n’ont rien trouvés de mieux pour tenter d’exister mais je n’ai rien lu ni entendu de la part de notre fédération…
    Alors, Mesdames et Messieurs de la FFA à vos plumes !!!

  • GREGOIRE Derry

    Tout ça c’est bien beau…mais l’écologie s’arrête t’elle à nos frontières, comme le nuage de Tchernobyl en son temps? En fait, toutes ces mesurettes qui sont prises ici ou là en France n’ont pour résultat final que de pénaliser notre pays vis à vis de nations qui n’ont rien à foutre de l’écologie, comme …les USA par exemple, l’Inde ou encore la chine et même l’Allemagne qui fait tourner à fond ses centrales à charbon. Ne parlons même pas des pays du tiers monde qui ont un taux de natalité catastrophique pour la planète (population du Nigeria estimée à plus de 250 millions d’âmes en 2050), car quelque soient les mesures prises aujourd’hui pour réduire notre empreinte carbone, 10 milliards d’êtres humains polluerons plus que 7 milliards …quoique nous fassions.
    Alors faut il ne rien faire? Certes NON, ne serait-ce que pour nos petits enfants…mais plutôt que d’emmerder les Français avec des mesures à la marge ( 30 km/h en ville, taxes sur l’essence 100 LL, suppression du sapin de Noël, arrêt des centrales nucléaires , voitures tout électriques qui ne font que déplacer la pollution dans le tiers monde et épuiser les ressources en terres rares sans parler du reconditionnement hasardeux des millions de batteries en fin de vie etc…) il faut que les politiques du monde entier prennent conscience et acceptent de coopérer autrement que dans des « COP 21 » qui ne sont que des déclarations d’intention suivies de peu d’effets. Certains diront qu’il faut bien commencer à montrer l’exemple…La France va le faire, toujours en première ligne et toujours aussi sûre d’elle. Elle va encore être le dindon d’une farce qui va en faire un pays à la traîne de ceux qui s’assoient sur les principes mêmes d’un élan écologique mondial. Nous n’avons déjà plus d’industrie, alors allons y, chers amis écolos bobos, détruisons aussi notre aviation commerciale, légère et notre industrie aéronautique, les « autres » prendront notre place, et grâce à l’aide de nos chômeurs nous bâtirons un pays d’assistés….mais qui n’aura plus les moyens justement de les assister. L’écologie, CERTES OUI, mais pas tout seul dans son coin en pensant qu’elle est protégée par les frontières du pays. Pour nos politiques c’est bien plus facile de convaincre 150 guignols que les dirigeants des autres pays, et puis il y a les prochaines élections et le vote écolos est nécessaire pour avoir des chances de rester sur le trône…
    Ce qui me rassure un peu, c’est que nos bobos écolos adeptes des mesures punitives commencent à sérieusement agacer le peuple laborieux, ce qui me désole beaucoup, c’est que de ce fait ils se discréditent et que l’écologie , la vraie, celle qui est à l’échelle planétaire fait du surplace, voire recule. Alors l’augmentation du coût de la 100 LL , la «bagnole à piles » , le sapin de Noël et autres 30 km/h en ville, c’est du pipi de chat sur un violon.

    • Thierry Grudé

      Les taxes sont un outil de dissuasion qui servent à forcer le changement de comportements de ceux qui veulent continuer à vivre égoïstement en pensant à leur petit plaisirs au détriment de la collectivité présente et future. Tous ces plaisirs motorisés doivent rapidement s’arrêter. Les taxes doivent augmenter jusqu’à décourager définitivement tous ces comportements irresponsables. Il est fort dommage que les concernés soient encore assez naïfs pour penser qu’ils vont continuer à nous polluer encore longtemps, donc ils payent et c’est très bien !

      • Zabery

        Quand tu t’achètes un yatch a 80 millions d’€ un jet à 30 , ce n’est pas une taxe qui va les dissuader.
        J’ai la frontière Suisse à 20 km et l’Italienne à 50 , alors , on ira hors de France comme pour le plein des voitures . Tant pis pour le fisc Français !!!

      • stanloc

        Savez-vous que dans le même élan que celui qui vous anime, autrefois un gouvernement a voulu faire payer une vignette aux avions de l’aviation générale tout comme pour les voitures. Heureusement qu’à Bercy on s’est rendu compte que cette vignette-avion allait coûter plus cher à l’Etat en frais d’installation et de perception qu’elle ne lui rapporterait.
        Si vous voulez interdire les loisirs motorisés il va vous falloir mettre en place comme pendant le confinement un laissez-passer qui répondra que personne n’utilisera sa voiture autrement que pour aller travailler ou faire ses courses. Pourquoi avoir laissé se vendre les SUV alors qu’ils sont beaucoup plus pollueurs que les petites citadines ? Bref un peu d’EGALITE dans le traitement des maux qui nous assaillent et taxons tout les pollueurs. Je sens que les accidents corporels aux cyclistes vont exploser le budget de la SS. Des jambes cassées par milliers vont coûter bien plus cher à la collectivité et à l’économie nationale que la soit-disant pollution de nos villes.

      • Lefelin

        Réponse débile qui ne dépassera pas votre devant de porte et des frontières de ce pays… Vous faites le jeu des politiques qui ne cherchent qu’à créer de nouvelles taxes bidons pour remplir les caisses de l’État…
        Par contre, la taxe sur les conneries dites orales, là il y a du fric à prendre…

      • Flaust

        Bonjour. Est-ce que vous pensez que le fait de mettre des taxes concernant soit-disant la pseudo ecologie soit dissuasive ? Personnellement je ne le pense pas. Lors d’une dernière réunion sur le climat, il a été autorisé que la Chine puisse polluer moyennant une certaine somme d’argent.? Cherchez l’erreur ? Est-ce que vous vous déplacez en vélo en permanence ? Est-ce que vous êtes intéressé par les courses automobiles ou autre ? À croire les pseudo écolos il faudrait revenir 200 ans en arrière. Certes je suis conscient qu’il faut changer pour l’avenir de la planète. Mais que l’on arrête de nous bassiner avec l’Ecologie de second degré. Les écologistes sont incapables de diriger un État. Heuresement. Ça serait une galère

      • SR

        Je pense que vous ne connaissez absolument pas l’histoire de l’aviation en France et dans le monde.
        L’aviation n’a jamais été égoïste et irresponsable.

        Et oui, moins de 0,1% du CO2 en France lié au 100LL, il y a urgence c’est certain.

        Même si le sujet traite plutôt de l’aviation au sens large et l’aviation commerciale, je vous suggère de regarder cela :
        https://youtu.be/xIUtysVaGYM

      • Claude Bourlier

        C’est vrai, il faut arrêter. L’aviation est quelque chose d’abominable et j’attends avec impatience la proposition de transformer les aérodromes en parcs de verdure.
        De même, la vente de voitures doit être interdite. On prendra le train.
        À quand le char à bœufs ? Oh, pardon, j’oubliais que les animaux ne devaient pas devenir des esclaves.
        Marchons donc.

    • Jean Baptiste Berger

      Tu as tout dit,
      Bravo Derry 😁👏

    • Nilt

      Le point de vue est intéressant,mais du coup que fait on ?
      On force tous les pays du monde à appliquer des mesures écologiques?
      Avec ce genre de raisonnement,on aurait continué l’esclavage jusqu’à aujourd’hui,au motif que « Quoi, perdre en compétitivité en abolissant l’esclavage, alors que tel ou tel pays continue à se remplir les poches ? ».

      C’est facile de dire qu’on ne doit rien faire sans proposer une solution concrète et réaliste.

      • Thierry Grudé

        Au fond de vous, vous savez que j’ai raison… Il faut arrêter de se gaver en passant a coté de l’essentiel.

  • Jean-Pierre BADETS

    Même stupeur que SPUNTALE: notre démocratie française, c’est maintenant 150 personnes?

    • Tonton Volant

      « notre démocratie française, c’est maintenant 150 personnes? »
      Non ! Ce sont les 271 godillots + leurs 104 alliés du même bord qui votent les « réformes nécessaires » (variantes : « indispensables » ou « dont le pays a besoin » …)

  • Jean Baptiste Berger

    @plasticplane, bdd13 (et un peu dd par courtoisie et parcequ’il se méprend sur moi).
    Je me moque un peu de diviser et de paraitre agressif.
    Les gens qui nous gouvernent en utilisant les vieilles ficelles « regardez ces privilégiés, c’est à cause d’eux si vos gosses vont mourir de chaud » ne m’ont pas attendu pour créer la division.
    Il ne sert strictement à rien de chercher dans la population d’imbéciles qu’ils manipulent avec cet argument un soutien potentiel en lui expliquant notre point de vue.
    La réalité est qu’on est arrivé aux limites de ce que peut faire notre démocratie.
    Et ça ne concerne pas que l’aviation….
    On traite des terroristes qui sont manifestement des têtes de pont pour l’envahissement (ou la subornation) de notre pays par des dictatures religieuses comme des droits communs.
    C’est une erreur, ces gens là nous font la guerre, le droit commun (et ses protections) ne leur est pas applicable.
    Sinon, Churchill et Roosevelt en seraient encore à discuter avec les avocats des nazis pour savoir si leurs bombardements offensifs justifiaient des circonstances atténuantes…..
    Là (pour l’aviation) on ne me demande pas d’expliquer que mon activité a un impact quasi-nul sur la survie de l’humanité, on veut juste….me l’interdire pour des raisons électorales, les verts étant une source de bulletins devenue conséquente.
    Alors oui, je dis que ceux qui jouent à ce jeu-là sont des malhonnêtes et que ceux qui les suivent sont idiots.
    J’estime être plus lésé (et injustement) par ces décisions (la transformation en loi de ces quelques mesures d’affichage) que ceux qui les prennent (ou les suggèrent) n’ont à être offusqués.
    Et, spécifiquement pour Bdd13 (j’ai bien compris votre volonté de modération et je me garderai bien de vous classer dans les idiots qui croient bêtement tous ceux qui pensent résoudre les problèmes en apauvrissant ceux qu’ils jalousent) la démographie dans les pays où elle est importante n’est pas due à la volonté de payer des retraites aux vieux ; ça c’était du temps où la mortalité infantile était énorme.
    Elle est due uniquement à leurs traditions, et effectivement le manque d’éducation (ou l’excès d’une certaine éducation religieuse) leur occulte que procréer à tout va ne fait au contraire que les apauvrir encore plus..
    J’ignore si je suis con (on est toujours le con d’un autre et il est impossible de se juger soi-même (Coluche)….) mais je le suis forcément moins que ceux qui prétendent m’interdire de voler au nom d’un rapport biaisé rendu par un groupe manipulé (désolė, Bdd13, c’est bien le cas, et vous l’avez vous-même chiffré, dix heures de formation….) par les politiques pour gonfler leurs urnes…

    • Thierry Grudé

      Vous vous aveuglez de la situation environnementale pour continuer à avoir votre plaisir. Il faut respecter et protéger la vie. Merci au pouvoir public d intervenir. Il n y aura jamais assez de taxes pour protéger nos enfants et petits enfants.

      • Jean-Mi

        C’est pas des taxes qui vont protéger vos enfants… Mais éventuellement un changement de comportements et de règles de vie.
        Les taxes, c’est juste des lignes dans un bilan comptable. Vous les payez, mais voyez rarement (jamais) un retour.

      • JLA

        Heureusement que des génies non soumis ont développé autre chose que des taxes. Une taxe ne produit rien et ne règle pas une situation.
        L’intégrisme rend aveugle et n’autorise plus le raisonnement, certains l’ont fait pour vous.
        Sincèrement, quand je vois en Auvergne depuis le Puy Gros la vallée du Mont Dore, belle vallée vestige de l’époque glaciaire et que les romains y avaient établi des thermes, bien avant l’ère industrielle, il n’y a que des soumis pour argumenter que l’aviation représente le fléau de notre civilisation.

      • Ludo

        Bonjour, il est une loi fondamentale en écologie.
        « Tous ce qui ne se voit pas n’existe pas  »
        C’est pour que l’on emmerde l’aviation de loisir, plutôt que les super tanker au large à brûler des tonnes de mazout lourd. .. mdr
        Un pilote

    • alan stuartt

      Absolument d’accord avec vous

    • Voconce

      Il serait incompréhensible que le kérozéne continue à etre detaxé par rapport aux autres carburants comme il l’est aujourd’hui.
      Personne ne vous interdit de voler. En tout cas vos arguments ne volent pas haut.

      • Nicolivory

        En parlant de Kérozéne pour l’aviation de loisirs, vous étalez votre totale méconnaissance du sujet .
        Bravo, vous m’avez fait sourire

  • seulavec
    BOUR

    Bonjour
    Un bon point pour les ULM. Le carburant utilisé est le même que celui je j’utilise régulièrement pour ma tondeuse à gazon. En espérant qu’un jour les tondeuses thermiques ne seront pas interdites ! La solution de secours restera la cage roulante pour lapins. Une solution pour joindre l’utile à l’alimentaire (rires). Attention notre B.B arrive ! ! !
    Cordialement
    Michel BOUR

    • Forlani. Gilles

      Tous ça pour faire plaisir aux bobos ecolo…. ils vont tué l’aérien en France…. Une honte….

      • Claude DUVIVIER

        Surtout si ils prennent certainement l avion pour partir en vacances à l étranger voir même en France

    • Albert

      Louez donc un mouton pour votre pelouse !

      • Tonton Volant

         » le nucléaire qui n’émet rien , est polluant » Meu non ! pas polluant du tout ! Combien de milliers d’années la demi-vie des déchets aux radiations mortelles ???

      • Tonton Volant

        La suggestion est pertinente. Dans le temps, c’était eux qui assuraient le débroussaillage dans les sous-bois. Mais la chèvre est beaucoup plus efficace.
        Remarque d’un « amish »
        (Il semblerait que ma remarque sur le nucléaire se soit déplacée indûment)

    • Jmc

      Eh oui, la pensée unique à la française, un des pays les plus taxé au monde, on réuni 150 guignols et qu’est ce qui en ressort…… À ajouter à la jalousie 1er sport national…. Ça promet

  • LANGEARD JEAN LUC

    Encore une restriction de plus, la bêtise de taxer plus l’essence, va impacter les aéroclubs qui forment beaucoup de pilotes et mécaniciens …du chômage en plus à prévoir, à ceci-ci ajouter une envie de certains fonctionnaires de la dgac de pondre une nouvelle règlementation sur l’amiante pour les avions justement de loisirs qui va plomber les couts de maintenance de 30%; On peut dire que notre aviation générale va mourir alors que nous sommes le deuxième pays au monde en matière d’aviation générale derrière les USA.. La conséquence sera que notre aviation « populaire » va devenir une activité strictement réservée aux très riches ….Etonnant de la par de socialistes verts… Pourquoi ne pas taxer tous ces bateaux hors bord et autres vedettes et jets skis totalement inutiles eux aussi…

    • BEATRICE RIBREAU

      Je pourrais peut être profiter de mon jardin sans que les avions de l’aérodrome de Lognes (77) tournent au dessus de ma tête. C’est vraiment insupportable de subir ces nuisances.

      • laly

        Madame Ribreau vous etes tordante je pense que vous avez acheté votre maison après 1946 date d ouverture a la circulation aérienne publique.

        donc vous avez acheté en connaissance de cause donc ne vous plaigniez pas….

      • Raoul Volfoni

        L’aérodrome de Lognes à ouvert en 1936, et vous quand avez vous choisi de vous installer à Lognes ?

      • Jean-Mi

        Vous supportez bien entendu très nettement mieux la combinaison N104 at A4 (avec échangeur monumental) qui encerclent le terrain de Lognes donc votre jardin. Il est vrai que les milliers de voitures et de camion qui provoquent chaque jour d’immenses bouchons ne font aucun bruit gênants pour vos oreilles. Cette ambiance sonore ne passe en aucune manière la barrière du rail de sécurité dont on connait les performance acoustiques…
        Il est vrai aussi que comme l’aérodrome, l’A4 et la N104 sont fermées la nuit. Les motos d’ailleurs respectent parfaitement les normes de bruits acceptables, et les camions ne klaxonnent jamais.
        Bien le bonjour à vous Béatrice.
        PS: au prix auquel vous pouvez vendre votre maison à Lognes, vous trouverez de magnifiques et grandes propriétés en Creuse garanties sans perturbations sonore. J’espère que vous n’êtes pas non plus allergique aux vaches qui meuglent, aux coqs qui chantent, et aux clochers qui sonnent l’heure la nuit.

      • Al bundy

        Fallait pas acheter une maison moins cher puisque dans l’axe d’un aérodrome. Quelle stupide réflexion qu’est la votre !

      • Jean Baptiste Berger

        @Jean Mi.
        Votre humour fait du bien 😸
        Surtout au milieu de ce concert d’âneries (zut, concert, encore du bruit….) .
        Et pour aller dans le sens de Derry Gregoire dont beaucoup de donneurs de leçons ici devraient s’inspirer en matière de respect de l’environnement * l’écologie, la vraie, ne peut être efficacement défendue qu’au niveau mondial.
        Il est parfaitement idiot de punir, interdire, taxer, museler les Français qui refusent de se plier au diktat de cette mode bien-pensante venue de Suède (pays coupeur de bois) si on est incapable d’imposer de vraies mesures (efficaces, celles-ci) aux pays qu’il cite.
        *Derry en fait rarement état, mais il fait partie de ceux qui ont réussi à concilier aviation privée et environnement local, grâce à son pragmatisme et son implication dans le dialogue avec les (très) diverses populations locales .

  • jlov

    ça y est, le Café du Commerce est de nouveau en effervescence, le pastis a échauffé les esprits, on ressort la guillotine et les gibets, chacun a raison et les autres ont tort !
    Amis pilotes, un peu de calme ! atterrissez et parlons chiffres factuels : dans mon aéroclub de province possédant des Robin bien équipés (tous EFIS), bien entretenus, volant en moyenne 35 h /mois chacun, le coût du carburant représente entre 20% et 25% du prix de l’heure de vol, soit moins de 40 euros. personne ne sait encore quel sera l’impact d’une modification de la fiscalité sur cette essence, mais supposons une hausse de 10% , cela représenterait moins de 4 euros sur le prix de l’heure; sachant que le coût moyen du litre de 100LL est en baisse par rapport à la moyenne des dix dernières années (il est même aujourd’hui inférieur de 20% au niveau de 2012), cette affaire ne me paraît devoir soulever les déclarations péremptoires et enflammées que je lis dans ce forum et qui n’ont rien à y faire ; il y a d’autres sujets plus importants à débattre où notre expérience comme pilotes est utile : la sécurité des vols, la formation, l’évolution des matériels, etc… Allez, on change de sujet et Bons Vols !

    • Jean-Mi

      Voilà un témoignage particulièrement intéressant et factuel. Merci beaucoup.

    • Nicolivory

      4 euros de l’heure en surcoût horaire, pour un jeune qui se lance dans le PPL , c’est un pas de plus vers la porte de sortie de l’aéro-club .
      Il faut vraiment être maso pour raisonner comme ça

    • SR

      Je pense que vous avez du vous tromper dans votre calcul.
      20 à 30% de l’heure de l’heure de vol, je ne vois pas comment c’est possible.
      Même avec du diesel nous sommes au dessus.
      La part du prix du carburant est entre 40 et 50% en moyenne.
      Cette taxe prévoit de faire passer le prix au litre de 1,75 euros (tarif actuel très bas vu le cours du pétrole) à 2 euros, soit une augmentation de 8-10 euros par heure de vol.
      Le jour où le cours du pétrole va remonter, le prix au litre va se stabiliser entre 2,3 et 2,5 euros du litre.

  • LAFARGE

    Les écolos, c’est une idée à la con chaque jour

  • Bientôt, nous allons revenir avec la diligence tirée par des chevaux,et aux faucheurs de
    Marguerites, les avions de loisirs ne sont pas plus polluant que les navires de croisières
    Qui restés à quai pendant une semaine,en France,nous sommes la honte du monde avec toutes ces restrictions des ecolos

  • Jean

    Bonjour,

    question à tous les intellectuels : pouvez-vous m’expliquer en quoi taxer un groupe d’utilisateurs leur permettra d’investir pour améliorer la chose utiliser ?

    En gros, quand t’as moins d’argent à cause d’une taxe, comment tu fais pour dépenser plus d’argent pour investir dans ton avenir ?

    Merci d’avance.

  • Arminius

    Cette taxe est une imbécilité de plus à mettre au passif de macron et ses sbires, il n’y a aucun doute. Taxer la 100 ll quand soi-même on utilise un jet de la république en permanence et que la présidence dispose de 80 bagnoles serait comique si ce n’était pas en France. Tout ceci n’a aucun sens, et la dégringolade du pays en est la conséquence.
    Ceci dit, il est question de taxer le carburant de l’aviation de loisir, ce qui peut aussi vouloir dire que les carburants pourraient être taxés en fonction de leur utilisation et non de leur nature. pas difficile à mettre en place avec une tapée de contrôleurs intrusifs qui éplucheront carnets de vols et de route, les contrôles ça plait beaucoup dans notre monarchie élective.
    Pour répondre au pilotaillon, les moteurs d’une puissance supérieure à 100cv sont difficiles à surpasser en masse spécifique, contrairement à ce que vous affirmez. Leur difficulté de gestion en vol est souvent la conséquence d’une inculture technique et d’un manque d’entrainement, l’absence d’électronique et la capacité à continuer à fonctionner sans génération électrique étant un gage de sécurité. La fiabilité ? Comparez le TBO d’un « vieux » lyco et d’un « moderne » thielert, et le cout d’entretien sur un potentiel, et vous comprendrez (peut-être) pourquoi le problème n’est pas dans l’âge de conception d’un moteur, mais dans ses qualités intrinsèques. Le carburant « avions » n’est pas que plombé, il présente aussi des caractéristiques qui le rendent utilisable pour cet usage, telles que la teneur en eau, en soufre, la stabilité dans le temps (durée de vie du sp95 un petit mois…) ou encore la tension de vapeur.
    Le problème de cette taxe, c’est qu’elle nous confronte une fois de plus à un problème bien français, le fait que nos élus soient majoritairement des ignares qui disposent du pouvoir de prendre des décisions dans des domaines qui leurs sont complètement étrangers, et que cela ne les gêne pas du tout de massacrer une activité qu’ils ne pratiquent pas personnellement. D’accord, ils font appel a des conseillers, mais sont choisis pour leur compétence ou pour leur appartenance à la coterie au pouvoir ? Le fond du problème est que la France n’est pas réellement une démocratie, et que les citoyens de base n’ont aucun moyen de se faire entendre des autistes qui nous gouvernent. Ça risque de durer au moins aussi longtemps que la V° république.

    • Pilotaillon écolo

      C’est parfait, votre réponse est parfaite !
      Un 100cv Conti : 18 L/Hr (en mixturant bien), un VenturaBMW : 10 L/Hr, mono manette et TBO de 3000Hr… bien que pas certifié, sauf à considérer les 18000 motos équipées et les milliers d’heures de vols faites par les motos (ULM, oui c’est un autre monde).
      Le plomb, c’est la mort du petit cheval, métal éliminé sous toutes ses formes pour diverses joyeusetés sanitaires… CQFD.

      Quel argument encore pour sortir (se faire) du débat de l’écologie ?
      C’est ça la particularité des échanges au bar de l’escadrille, qui nous met hors jeu et que nous sommes manifestement inaudibles dans la société.

      Par contre, se mettre tous autour d’un table avec un/des motoriste/s pour se faire le cahier des charges d’une motorisation moderne, en mettant des avances face à des engagement contractuels pour résoudre le sujet des 100 – 120 – 160 et 180 cv en aéro, ce serait prendre en main notre destin… On réveillerait un marché qui déciderait les manufacturiers à investir : seulement voilà il faut sortir des vieux modèles économiques et de l’amour des C’90 – O’200 – O’320/360 et consorts.
      Mais voilà faut remettre en cause toute une culture… d’aéroclubs préhistoriques !
      Nostalgie quand tu nous tiens !

      • Nicolivory

        Si les moteurs sont ce qu’ils sont, ce n’est certainement pas à cause des aéro-clubs préhistoriques , mais bien des motoristes .
        Je me rappelle d’un excellent article d’info pilote sur les moteurs aéro, et un comparatif avec les moteurs auto modernes .
        La conclusion n’était pas celle qu’on attendait . Les moteurs aéros sont tout à fait adaptés à ce qu’on en fait .
        La logique d’un motoriste, c’est de gagner de l’argent .Or, concevoir un moteur nouveau, certifié , révolutionnaire , suppose des frais de R&D difficilement amortissables sur le marché de niche qu’est l’aviaton générale

      • Pilotaillon écolo

        Le modèle certifié s’adapte de plus en plus difficilement à l’aéro de loisirs.
        Il faut changer la donne, sachant que le question de la propulsion est clé : un des coûts les plus important du prix de l’heure de vol, et maintenant de l’enjeu écologique et qu’aucun motoriste ne s’aventure dans le développement d’un nouveau concept.
        Face à un enjeu de survie, il faut changer le modèle : voilà pourquoi je propose de regrouper les intensions autour d’une table avec une garantie pour donner de la visibilité au projet et le lancer.
        Qui peut « piloter » cette assemblée d’intérêt ? FFaéro ? Aopa ? Rsa ? Tous ensemble ?
        C’est à dire prendre l’initiative de réunir les utilisateurs pour définir un cahier des charges précis et lancer l’appel d’offre adapté.
        En langage actuel, ça s’appelle du crowdfunding.
        Cela résout la difficulté des motoristes de toucher les acteurs du marché et de la définition des groupes moto-propulseurs… (classes 100, 120, 160 et 180 cv par ex)
        Motoristes innovants et historiques auraient une égale chance de se positionner.
        Mais pour cela il faut en avoir envie / besoin… avant que ce soit trop tard.

      • Pilota-t-illon

        On a déterminé les facteurs d’adéquation des matériels disponibles au besoin à date de l’étude.
        Est-ce toujours d’actualité ?
        Pour se faire une première idée : quelles motorisations sont retenues par les constructeurs actuellement ?
        Thielert, Rotax et si peu de Contilycosaures, tous étant rédhibitoires par le prix en imaginant des opérations de mise à niveau du parc volant en aéroclub.
        Il y a tout juste une formule du coté de Nogaro.
        Je ne vois pas d’issues sur le sujet de la reconversion du carburant aujourd’hui, désolé.

      • Arminius

        3000h de TBO, comme vous y allez… Démontré, ou affirmé ? parce que les machines sur lequel il est monté ne les font pas, les 3000 heures… Ce n’est pas la certification qui fait le potentiel, elle constate simplement la capacité du moteur à ne pas avoir besoin d’une révision majeure dans cet intervalle. Certains vieux contis montés sur des CDN restreints ont allègrement passé les 8000 h … Continental a sorti une version allégée du 0-200, sur le papier ça vaut un rotax et là les chevaux ne sont pas de poneys anémiques mais de braves percherons durs à la tâche.
        Pour la consommation, c’est une question de conso spécifique. Tout dépend de ce qui est demandé au moteur mais la conso du simple au double pour la même prestation est étonnante. Vos merveilles de technologie ont besoin d’un tas de machins tels que réducteurs, injections plus ou moins électroniques, d’hélices à calage variable par manque de couple, autant de bidules qui peuvent vous faire la gueule sans préavis. Et un quadriplace, ce n’est pas un pandouilleur à poser aux vaches. Des histoires de machins ultra modernes qui nous sauveront de la relégation à l’état de souvenir, il y en a déjà eu plein et ceux qui s’y sont essayé y ont laissé leurs plus belles plumes. C’est aussi pour ça qu’il y a conti et lyco…

  • taratata

    J’ai toujours honte quand mes passagers voient le volume d’essence après un vol d’une heure … « ah ouais quand même ! 40 L !!! La vâche, ça consomme … »
    Et encore je ne laisse jamais une place vide. Alors quand je vois les 4 places partir pour 1H de nav avec le seul pilote à bord sous pretexte que le 4 places est plus confortable que le biplace à 20L/H , je me dis qu’il y a des progrès à faire dans les mentalités….

    • Jea jacques

      Ce n’est pas un argument pour justifier de nouvelles taxes . Soit disant ils baissent les impôts et tous les jours ils inventes de nouvelles taxes ,lorsque les ecolos nous dirons que l’on ressortir le cheval et la calèche à la mode hadith ils mettront une taxe sur les rejet de méthane du crotin du cheval . Non d’une pipe on est pas sorti de l’auberge avec cette bande de fadas,

    • Delta Papa

      La macronie technocratique continue d’innover !!! aujourd’hui les taxes… demain?? mise à part ça, Le problème de voler en solo serait dans ce cas de passer à l’ulm.. conso moyenne 15l/h….croisière 170/180kmh…rotax 100cv Tecnam P92 par exemple… oui les Aéro-clubs devraient évoluer…!!

    • Personne

      Mais voir une mère de famille de 50kg aller chercher son enfant de 15 kg a la sortie de l’école dans un énorme et luxueux SUV de 2 tonnes ça ne choque personne!

  • Thierry Grudé

    Le bon sens, c’est d arrêter de détruire des ressources et de polluer pour satisfaire nos activités de loisir. Nous sommes dans un modèle de société qu il faut changer progressivement. Il faut en prendre conscience maintenant.

    • Le bon sens, ce serait d’arrêter de faire des mômes de façon à diminuer la population mondiale !
      Tout ira mieux après…

      • bdd13
        bdd13

        Oui, Sarko en a 4 et prône la même chose….
        Pour être sérieux : diminuer la population mondiale va demander des générations, et là, on n’est plus du tout dans l’échelle d’urgence climatique.
        Mais vous avez raison. Alors la mission est l’école pour les femmes dans tous les pays, et une retraite assurée pour tout le monde (dans les pays à fort taux de natalité on fait des gosses pour assurer la survie des parents âgés).

      • GERARD ISIDOR

        Vous avez parfaitement raison et je vous soutiens. Nous assistons à une croissance exponentielle que la planète ne peut plus gérer…….!

    • Jean-Mi

      Personne ne dit le contraire…

    • Minart christophe

      Le bon sens c’est de supprimer l’aviation de loisirs !C’est tellement inutile de vouloir voler !Et puis les taxes c’est tellement bien !
      Et ce sera de l’argent en plus qui sera tellement mieux dépensé !
      Merci de votre si bonne intervention !
      Et vive la planète !

    • bdd13
      bdd13

      Vous avez raison, mais entre ceux qui ont des peaux de saucisson devant les yeux, les ignorants (ou en défaut d’information), et les complotistes, vous vous prenez des volées de bois vert sur ce forum…
      Ce qui est certain, c’est que tous ceux qui crèveront de faim à cause du changement climatique, et qui prendront les armes pour se révolter, complot ou pas, se moqueront pas mal de savoir si vous pratiquez l’aviation de loisir… ou pas !
      Mais comme ça ne concernera que les générations d’après, alors… après moi le déluge…

    • Nicolivory

      Je ne doute pas de votre bonne foi, mais si vous pensez que l’aviation de loisirs pose un probléme environemental , je vous suggére d’arrêter et de passer au planeur, par exemple .
      Faire de l’avion en disant « je sais que c’est pas bien, mais j’en fais quand même, j’espére qu’on fera des avions qui polluent moins … » c’est un peu se donner bonne conscience tout en s’adonnant à son vice preferé .
      Je Picole , mais c’est mauvais pour la santé … vivement le pinard qui file pas la cirrhose

    • Nicolivory

      Montrez l’exemple , et arrêtez aussi d’utiliser internet, qui pollue largement plus que l’aviation de loisir.

  • Pilotaillon curieux

    Voler est un chose, voler demain en est une autre qu’il ne faut pas survoler
    Aérodiesel, Rotax (Nogaro avia), Ventura BMW,… tant de moteur fonctionnant au 95 sont des solutions plus économiques (conso spécifique) et qui utilisent des carburants « normaux ». Ou bien fustiger la recherche vers l’hybride ou les modes de propulsion alternatifs (pas les dans les cylindres :o)
    Pourquoi continuez à vouez admiration aux Contilycosaures ? Des bloc dessinés il y a 80 ans lourds comme des ânes morts, dont les pièces font le « tour du monde » et coutent « un bras » avant d’arriver dans ces installations d’une autre temps et qui sont plus compliquées qu’une machine outil à régler durant les diverses phases de vol, qui passent davantage de temps au garage qu’en vol : ressortez donc les De Dion Buton pour filer en vacances !
    Les pilotes, qui regardent de haut (Cf. Berger) se réveillent uniquement lorsqu’une pierre leur tombe sur le pied.
    Je trouver assez « sociologiquement fou » le comportement du milieu confiné des aérodromes, le samedi matin, quand on ouvre les portes du hangar, et que l’on parle uniquement de la météo et de machine en V ou R …
    On vole peut être un peu trop haut justement, pour comprendre les mouvements du monde et de ses habitants.
    Sallanches est fermé, le prix du pétrole s’envole, la moyenne d’age des pilote ne cesse de progresser : à quoi pense le microcosme ?
    Nous pourrions parler du renouvellement des motorisations, en posant des options sur la table pour motiver un vrai travail de renouvellement avec des motoristes, et ne pas attendre que l’ensemble des industriels se soient détournés et que nous soyons (quoi que nous le sommes déjà) orphelin de marques et de projets…
    (Je ne suis décidément pas franchouillard).

    • Voconce

      Ben oui c’est un microcosme qui prennent de la hauteur mais ne volent pas très haut. A moins que ce ne soit l’inverse!

    • Nicolivory

      Le prix du pétrole s’envole ? Vous lisez les journaux ?

      La motorisation des avions n’a pas changé pour plusieurs raisons
      L’une d’entre elles : les moteurs sont parfaitement adaptés aux besoins de l’AG
      Info Pilote (ou Aviasport) avait publié un comparatif, il y a quelques années , entre les moteurs auto, et ceux qui équipent nos avions , tordant le coup à bien des idées reçues en la matiére .

    • Jean Baptiste Berger

      @pilotaillon curieux
      Regarder de haut offre souvent une vision plus complète des choses….(même si cette façon de faire que vous m’attribuez est plutôt péjorative dans votre propos).
      Vous avez raison sur deux choses ; la population des pilotes privés vieillit et la recherche de matériel (notamment les moteurs) plus efficaces que ceux d’aujourd’hui est souhaitable.
      Eh bien laissez donc les « vieux » continuer à polluer (de façon infinitésimale) la planète avec leurs vieux avions….il n’ y en a plus pour très longtemps à les supporter et leur contribution en taxes et autres contraintes hors de prix pour faire voler leurs dinosaures rend le bilan de leur activité sûrement plus vertueux pour la communauté que celui des censeurs de tous poils qu’on voit s’exprimer ici.
      Vu le ridicule de l’impact de l’utilisation des vieux avions sur l’environnement dans les deux ou trois décennies à venir (pour les plus optimistes) je ne vois vraiment pas l’intérêt, à part pour quelques jaloux cherchant à exister en se targant de façon illusoire de sauver la planète, de supprimer brutalement et fascistement leur activité.
      Les lobbies qui barrent déjà la route de tous les aviateurs de loisir avec des éoliennes fabriquėes en Chine au rendement ridicule ont un bilan autrement plus négatif pour la planète… et on en a pour un moment, mais c’est plus « dans le vent », si j’ose dire !😤🤪

      • Pilotaillon, vivant et réaliste

        Je ne stigmatise pas « les vieux », peut-être en suis-je un moi même…
        Je prétends simplement que de nombreux pilotes sont des personnes en responsabilité ou des acteurs économiques qui avons facilement une position haute qui me parait être l’élément symbolique d’une attitude suicidaire.

        Une position haute défini quelqu’un sur lequel aucun argument ne peut porter car il ne se sent pas – ou jamais – concerné.

        L’écologie donne une occasion unique aux voisins « côté ville », de faire entendre ce qu’ils ont sur le cœur aux personnes inabordables et secrètes s’agitant du « côté piste ».

        De mon humble point de vue, d’une part nous n’avons pas su voir l’évolution de la société, les griefs sur la séparation entre les classes, les contraintes de la densification urbaine, des enjeux abyssaux posés par les prédiction des écologistes rouges ou opportunistes, et tant de menaces pesant sur nos enfants, et n’en revenons pas d’autre part que notre milieu si tranquille (club house, société raisonnable de pilotes méticuleux qui gère la situation, se positionne dans sa vie comme suivant une checklist) soit un jour atteint par les soubresauts de la rue.

        Alors oui aujourd’hui nous ne montons pas au ciel, c’est plutôt lui qui nous tombe dessus.
        Par provocation, je diviserais donc le mot « concerné » 2 mots… en le prenant pour moi également, je vous rassure.

        La plupart savons analyser les causes, maintenant agissons pour rétablir. Je propose de prendre des moyens actuels pour le faire, ceux que les startups utilisent, la réactivité, l’assertivité et le crowdfunding pour que « les vieux », sortent le nez des checklist fassent à nouveaux rêver, mais pas avec des solutions hors d’âge.
        Un plan global qui viserait à changer – améliorer – les moteurs de nos machines changera le moteur des opposants, les prenant au mot !
        Nous passerions de vieux réactionnaires en vieux avec du fun !
        Et ça fera bader les génération X, Y, Z et gagner de le prix de ce qui ne sera plus consommé…

  • Et dans 10 ans,on ira chercher les pilotes dans d’autres pays,vu qu’en france tous les aerodrome seront fermés, plus d’école aero,plus de constructeurs aero,plus d’entreprises, mais micron,lui veut la 5G
    Rigolo .

  • Et dans 10 ans,on ira chercher les pilotes dans d’autres pays,vu qu’en france tous les aerodrome seront fermés, plus d’école aero,plus de constructeurs aero,plus d’entreprises, mais micron,lui veut la 5G
    Rigolo .

  • Pilven

    Le moteur électrique est silencieux, gros avantage pour nous et les riverains…. mais très polluant : l’électricité est fournie par les centrales nucléaires ou énergie fossile ; quant aux batteries, on ne sait pas encore comment les recycler.

    • bdd13
      bdd13

      Là, vous manquez de formation ou d’information. Toute énergie est polluante par définition. Allez donc recycler les pales des éoliennes !
      C’est juste que le nucléaire ne produit pas de CO2 (ce n’est pas une réaction d’oxydo-réduction), et que le rejet polluant représente 1 gramme/an/personne en France.
      La priorité aujourd’hui admise par 99% des scientifiques mondiaux est la chasse au CO2 qui représente la menace la plus proche. Il faut donc choisir ses maux….

    • Nicolivory

      Aaaaah , un bon cliché sur le nucléaire comme il nous en manquait …
      On reproche aux moteurs actuels leur dépendance aux énergies fossiles et les emissions de GES associées … MAIS … le nucléaire qui n’émet rien , est polluant
      Bravo… on avance
      Cependant je vous accorde que la motorisation éléctrique basée sur les batteries actuelles est un impasse écologique .

  • JLA

    La convention citoyenne a été voulu par Macron sous la pression des gilets jaunes, mouvement qui se meurt dans ses contradictions. Et il en est ainsi de cette convention qui veut nous ramener même pas à la lampe à pétrole, horreur ou à la charrette à bœufs, pauvres bêtes qui par leurs flatulences génèrent du méthane, gaz à effet de serre.
    Je vois un avion et je ne peux voler moi-même, serait-ce de la jalousie ou de l’intégrisme?
    Aux soumis de la convention citoyenne, penchez vous sur une ligne LGV.
    Sans pour autant dénigrer les 450 km entre Paris et Lyon, c’est propre et ce ne sont pas de petites mains qui vont enlever les pissenlits.
    Et ce sont 350 000 tonnes de cailloux extraits de carrières de la Nièvre pour le rajeunissement du ballast après 30 ans d’exploitation. Et ce n’est pas fini!
    Et le bruit sur ces 450 km.
    Osez comparer avec l’aviation qui n’a pas besoin se 450 km de piste, osez faire un bilan écologique complet, osez comparer aves les mégatonnes d’enrobé sur les autoroutes, mais l’intégrisme rend aveugle et n’autorise plus le raisonnement, certains l’ont fait pour vous.

    • dominique GERARD

      Voilà !
      On voit bien que l’écologie manipule une doctrine dictaturale.
      Les citoyens vont tomber de haut quand ils vont constater ces retours en arrière.
      Tous ces maires écologistes sont manipulés par les mouvements fascistes qui cherchent par l’argumentaire écologique à prendre le pouvoir

    • JmB

      Là c’est un peu du révisionnisme historique, je vous rappelle que le mouvement des gilets jaunes est parti d’une hausse de taxes sur les carburants et que la très grande majorité des gilets jaunes allaient sur les rond-points avec leurs vieilles voitures diesel qui étaient dans le viseur du gouvernement.
      Donc dire que la Convention Citoyenne a été voulue pour faire plaisir aux gilets jaunes c’est à mon avis un contre-sens historique…

      • Nicolivory

        Mais c’est exactement cela !
        La CCC découle des revendications des gilets jaunes , qui souhaitaient une voie au chapitre, une consultation citoyenne ..
        le hic, c’est que les gens qui on remplit le cahier de doléances , n’étaient pas ceux qui bloquaient les ronds-points … mais des bobos écolos , enchantés de contribuer au « nouveau demain » , et qui ont inondés ces cahier de lamentations environementales bien pensantes
        Le piége s’est refermé sur les gilets jaunes
        Je vous rappelle au passage, que les écolos ont defilés en « gilets jaunes » en scandant des slogans pro « transition énergétiques » et autres … à contresens total des revendications initilaes
        Les CCC sont l’arnaque du siécle

    • Pr

      Si l’on va dans le bon sens, ce n’est pas en surtaxant que nous allons moin polluer !
      Pourquoi ne pas interdire tout simplement le carburant à nos chers avions ?!
      Il est vrai qu’un Rotax vas polluer plus qu’un semi remorque, si, si
      Vous n’étiez pas encore au courant ???😂.
      A quand l’avion à pédales ?, Manu viens avec moi, je t’emmène, mais c’est toi qui pédale, de plus le seul parachute ( non doré) que j’ai est pour Moi !
      Et les gas vous oubliez de taxer les aéromodélistes, eux aussi polluent avec leur avions !!!
      Pauvre France
      Par contre un rafale ça pollué pas, chut c’est un secret, les pilotes doivent manger une boîte de cassoulet avant chaque vol pour fournir l’énergie, le méthane bien sûr.
      Enfin c’est la vie.
      Pr.

  • SR

    Bonjour,

    S’il vous plaît, arrêtez d’écrire des âneries quand vous ne connaissez rien à un sujet.
    Merci d’arrêter d’écrire que l’essence 100LL n’est pas taxée.
    Il suffit de comparer le prix final, entre 1,75 et 2 euros pour l’avion, contre 1,20 à 1,40 euros pour la voiture.
    Dans un litre de 100LL, il y a bien la TVA et la TIPCE. Un litre de 100LL avant taxes est à 0,97 euros.
    Les taxes sur le 100LL représentent déjà la moitié du prix.
    De plus, c’est pas une question écologique vu que l’UL91 est au même prix que le 100LL, il est autant taxé.
    Encore 1 millier d’emplois en moins prévus avec cette nouvelle taxe, et la fermeture de plusieurs dizaines d’aeroclubs, d’ateliers de maintenance et de plusieurs aérodromes.
    Juste pour rappeler que les aérodromes apportent des touristes qui font vivre vos familles ou permettent à des entreprises d’assurer des liaisons entre différentes villes qui font vivre vos familles.
    A cause de taxes ou de décisions prises à la va vite, la France a déjà perdu toute son industrie et ses savoirs faire dans plein de domaines.
    La France a encore l’aviation, et surtout il est reconnu que les aeroclubs sont un maillon essentiel, c’est même le premier maillon qui permet la formation de base et de faire le lien avec la population.
    L’aviation est déjà à terre, c’est plus facile pour l’achever.
    Dire que l’on peut faire voler tous les avions de tourisme avec du SP95 est aussi une ânerie.
    Enfin, l’aviation de tourisme représente en France moins de 0,1% des émissions de CO2.
    C’est sur, c’est super urgent de tuer l’aviation privée, c’est le plus important en ce moment.
    Sur certains trajets en France le bilan carbone est meilleur en avion privé comparé à la voiture, quand en 2h vous évitez de faire 10 heures de voiture.
    Tout ce que cette nouvelle taxe va apporter c’est la destruction d’emplois, la hausse des prix, la diminution de la sécurité pour un impact nul sur l’environnement.
    Mais que font les fédérations aéronautiques Françaises ?

  • pignon

    Alors visons le véhicule terrestre a moteur de loisir comme ca tout le monde achete un cheval et une Charente!!!

    • Tonton Volant

      On ne savait pas que la Charente était à vendre !
      Quant au « véhicule terrestre a moteur de loisir », les VTSU en ville pour monter sur les trottoirs, c’est combien de carburant, de stérilisations de terres fertiles pour des parkings ?

  • DEVAR

    Je comprends que cela fâche. Néanmoins ne croyez vous pas qu’il y a un réel problème carbone à gérer ? Ne croyez vous pas que chacun à son niveau puisse être acteur du changement?

    Certains disent que l’aviation légère ne pèse pas ou peu sur le bilan carbone donc qu’on ne doit pas s’en soucier. On entend le même discours pour l’aviation en général. Mais il faut aussi ramener ça au niveau individuel. Ne rejetons pas les problèmes systématiquement. Certains consomment plus que d’autres et peuvent faire plus d’efforts que d’autres il me semble.

    Enfin je pense que l’aviation légère voit arriver des nouvelles technologies moins génératrices de carbone.

    A titre d’exemple, l’EASA a certifié le premier avion léger 100% électrique cette année. https://www.easa.europa.eu/newsroom-and-events/press-releases/easa-certifies-electric-aircraft-first-type-certification-fully .

    Rolls Royce développe un avion électrique rapide: https://www.rolls-royce.com/media/our-stories/discover/2020/accel-ground-testing.aspx

    Il existe donc des solutions pour l’aviation légère. Les taxes sont aussi une incitation au changement.

    Je vous invite également à suivre et à lire le groupe SUPAERO DECARBO. Leur compétence dans le domaine de l’aviation vous permettra peut-être d’apprécier leur discours et idées pour une aviation moins carbonée: https://www.linkedin.com/company/supaero-decarbo

    • Hoegl

      Ces technologies lesquels vous citez sont extrêmement polluantes pour une utilisation très peu pratique. Un avion conventionnel a un très longue durée de vie et d’exploitation et correspond à une utilisation quotidienne. En matières premières et « énergie grise » c’est très raisonnable.

    • SR

      Et c’est reparti avec l’avion électrique.
      L’avion électrique pour plus de 2 places est une utopie, vu qu’il faut autant en poids en batterie que le poids de l’appareil et des passagers.
      Connaissez vous l’impact des batteries sur l’environnement ?
      La vraie question de l’avion de tourisme est le plomb.
      En dehors du plomb l’impact d’un avion de tourisme est faible effectivement au niveau du CO2 par e exemple.
      Il aurait donc été plus intelligent de promouvoir l’UL91 en remplacement du 100LL plutôt que de taxer globalement l’aviation de tourisme.

    • Jean-Mi

      L’aviation électrique, toujours pas au point et pas utilisable tous les jours de manière pratique et simple pour du loisir, n’est pas la réponse à la décarbonation de l’aviation de loisir. Voir ce voyage allez retour Lausanne-Aix les Milles en 5 jours par étapes de 40Nm alors que n’importe quel DR400-120 fait ça dans la journée sans support au sol…
      Il faudrait d’abord mettre à jour la réglementation.
      Celle qui, dans les fait et la pratique, interdit purement et simplement aujourd’hui d’échanger des moteurs conçus il y a 60 ou 70 ans (continental, lycoming, Volkswagen, etc…) pour des moteurs récents et très largement plus « propres » et économiques. De même pour le bruit de nos avions, il est actuellement quasi impossible d’ajouter tout simplement des silencieux à ces même vieux moteurs pour la plupart quasiment en échappement libre ! De même aussi pour les hélices…
      Modifier l’installation motrice (remplacer l’ensemble moteur-hélice-silencieux, ou juste l’un des bouts) est tellement lourd administrativement et financièrement (dans cet ordre) et long que tout simplement personne n’a les reins de se lancer sur ces sujets. A part quelques équipes courageuses du genre Nogaro ou Issoire, mais qui rament et ont un succès limités. Même un grand groupe tel que Safran et son moteur SMA n’a pas eu de succès après 10 ans de travail acharné pour certifier et vendre son moteur diesel, pourtant très efficient (-40% de conso, moins bruyant, interchangeable, etc..) et utilisable de suite.
      Voilà un sujet à attaquer de front pour aider nos avions à devenir plus propres, quitte à tourner avec du SP98 plus cher sur un moteur qui consomme deux fois moins…
      Aidons nos industriels à concevoir des avions thermiques propres aujourd’hui pour sauver notre aviation légère, des fois que l’électrique reste une chimère pendant encore un moment…

    • Justement toute ces innovations sont nées bien avant ce projet de taxe. Un pilote privé n’attend qu’une chose, pouvoir voler moin chère et donc trouver des solutions pour consommer moin. Dans un but économique mais cela va aussi dans le sens écologique. Les projets que vous citez, ne sont qu’à l’état expérimental. Et une hausse du prix du carburant n’augmentera pas la vitesse de transition à l’électrique dans nos aéroclub! L’aviation fait sa part dans le domaine de la transition écologique. Il faut plutôt aller embêter d’autres secteurs encore plus polluants. Ils sont si nombreux et ne font aucun effort !

    • Nicolivory

      Tant qu’on sera dans cette doctrine de la décarbonation , on ne s’en sortira pas

      Les changements climatiques ont toujours existé (source GIEC)
      Il n’y a pas de changement particuliérement marqué en ce moment (source GIEC)
      Les causes de ces changementns ne sont pas clairement établies (source GIEC)
      Le rôle du CO2 est difficile à établie et à quantifier (source GIEC)
      Il est impossible de prédire le climat (Source GIEC )
      Il n’y a pas d’augmentation d’événements climatiques notable (Source GIEC )

      Par contre

      Le marché du CO2 est trés lucratif

      Allez y, ouvrez le feu .

    • DEVAR

      Vous avez raison de mentionner les carburants comme moyen d’améliorer les choses. L’électrique n’est pas l’unique voie vers une aviation legere moins carbonée et ce n’était pas le sens que je voulais donner à mon message. Je pense néanmoins que des progrès majeur se font dans ce domaine notamment grâce aux autres moyens de mobilité utilisant ces technologies (automobile, eVTOL…). Peut-être que des solutions hybrides permettront de donner des compromis intéressants. Je continue de croire qu’il est indispensable de limiter nos consommation en carbone et que des solutions seront être trouvées pour cela.

  • JmB

    Ce serait bien de remettre l’église au milieu du village.
    Vitupérer contre les écolos c’est se tromper de cible.

    La Convention Citoyenne a été voulue par Manu Macron en personne, ses conclusions n’engageaient personne (elles n’ont pas force de loi) mais Manu Macron s’est engagé à les présenter à l’Assemblée Nationale pour les transformer en lois.
    Personne n’oblige les députés à accepter d’entériner ces propositions sauf Manu Macron via les rouages de son mouvement LAREM et les instances du « Parti ».
    On a vu avec le débat sur l’ISF, la start-up nation, la théorie du ruissellement, etc… que les décisions depuis 2017 sont plutôt en faveur des plus riches, ce serait étonnant que cette décision sur l’AVGAS puisse résulter d’une volonté de punir des riches qu’on jalouse alors qu’on les cajole depuis 3 ans, non?

    Donc incriminer et crier haro sur les écolos punitifs qui, de fait, n’ont aucun pouvoir pour imposer quoi que ce soit à l’Assemblée et surtout pas cette mesure, c’est totalement se tromper de cible.
    C’est contre le pouvoir politique en place, Président et Gouvernement, qui a déclenché ceci et Parlement, qui va le traduire en loi, qu’il faut protester, manifester et intervenir, contre les écolos c’est peine perdue, inefficace, totalement stérile dans le cas présent !

    • REICREM

      Les écolos sont une réalité. Leurs lubies aussi. Le président et le gouvernement manœuvrent. Il faut s adapter et subir… Triste perspective…

    • Nicolivory

      Les écolos, inondent le paysage médiatique , alors qu’ils ne représentent qu’une minorité de personnes, leur pouvoir de nuisance est sans précédent .
      Donc, si, il faut taper sur ces idéologues qui ont volé le débat, et qui empêchent la discussion . Si on est pas « vert » on est un faciste, un climato-sceptique ( et alors ? ) un pollueur, un mangeur d’enfants … etc….etc
      Se réunir avec ces gens là pour discuter de notre avenir, c’est comme inviter le condamné à mort à donner son avis sur la couleur de la chemise qu’il devra porter le « grand jour » … à la fin, on est déçu

      • JmB

        Oui mais en attendant ils n’ont aucun pouvoir législatif et ne sont pas au pouvoir.
        Le pouvoir en France c’est le Président, le Gouvernement et le Parlement.
        Donc il vaut mille fois mieux intervenir auprès du personnel politique Larem pour obtenir un infléchissement de cette politique que d’aller invectiver des écologistes et de leur reprocher ces mesures qu’ils approuvent mais n’ont pas décidées.
        Au contraire d’ailleurs, ça doit les faire rire de voir qu’on s’agite autour d’eux et pas autour des vrais responsables qui peuvent ainsi agir tranquillement….

  • Amnesiac

    Je crois qu’un grand nombre de personnes ici n’a pas encore réalisé que ce qui était en jeu (à travers cette mesure, mais également toutes les autres mesures de réduction des émissions qui s’appliquent aussi aux autres secteurs), c’était tout simplement leur propre survie dans un monde habitable, et celle de leurs enfants. On ne parle plus d’un futur lointain pour les catastrophes climatiques, ça a déjà commencé.
    Une fois que cette information sera intégrée, leur plaisir de voler (que je peux comprendre, j’avais moi-même d’autres loisirs polluants avant et ne me porte pas plus mal d’avoir choisi d’autres loisirs beaucoup moins polluants) passera probablement au second plan.

    Je vous conseille particulièrement de regarder les vidéos de Jean-Marc Jancovici, Gaël Giraud et Aurélien Barrau pour comprendre les choses dans le détail, plutôt qu’à travers les articles de presse qui « survolent » le problème.

    • Reprenez vos cours de thermo et démontrez nous que 0.01 %de concentration de CO2 en plus permet le réchauffement de la terre, sachant que le gaz à effet de serre le plus important est……la vapeur d’eau, soit 4%(en concertation dans l’air). Tous les pilotes savent ça. Le CO2 est une réponse simple à un pb complexe, c’est pour ça qu’elle séduit les mal informés.

      • DEVAR

        C’est la somme qui fait le tout. Ca ne me paraît pas indécent de faire participer l’aviation légère à l’effort commun.
        On pourrait aussi proposer à tous le monde d’acheter 10 pièces de tissus en moins par an, 10kg de viande de moins par an… au final ça polue moins, ça touche tout le monde et tout le monde participe pareil. Mais allez demander à une famille d’un pays du tiers monde ce qu’elle en pense…
        Si vous vous intéressez au « sujet carbone » lié au domaine de l’aviation, je vous invite à suivre le groupe SUPAERO DECARBO (sur LinkedIn par exemple). J’ai trouvé leurs réflexions intéressantes

    • NuclearElectron

      Le loisir aérien représente un millionième de plus le CO2 n’est même pas le principal gaz à effet de serre (vapeur d’eau) de la population mondiale de plus fait pas genre que tu penses à l’avenir de la planète tout ce qui t’intéresse c’est ton petit confort de amich pour les 40 prochaines années commence par appliquer ce genre de mesure à toi même avant de faire des le leçons à tout le monde sur un forum de passionnés

      • Amnesiac

        Il se trouve que j’applique ce genre de mesures à moi-même…
        Selon votre logique, personne ne devrait donc faire le moindre effort puisque chaque effort individuel sur un secteur particulier représente un tout petit pourcentage du total des émissions… J’espère que vous êtes suffisamment âgé pour ne pas avoir à subir ce que ma génération va subir parce que la vôtre refuse la moindre concession sur son petit confort…

    • bgse

      Cette annonce gouvernementale permet de donner bonne conscience à 95% de la population, qui va se dire qu’on fait quelque chose pour « la planète » (on peut dire « la terre » d’ailleurs, parce que des planètes il y en a tout plein), et en même temps ça rassure cette même population, puisqu’on ne s’attaque pas encore aux loisirs de masse.

      Moi je veux bien arrêter de voler pour le plaisir, mais je ne veux pas être le seul à être tancé.
      Il faudrait demander aux golfeurs (le golf est le sport le plus polluant du monde), aux skieurs (dont je fais partie) et finalement à tout le monde d’arrêter de partir en vacances à 600km en voiture, ou d’aller passer 1 semaine en Grèce ou aux Canaries en avion !!!!, pour le plaisir.

      • Amnesiac

        Vous avez raison, il faut demander à tout le monde de faire des efforts (et les plus riches sont ceux qui polluent le plus). Et les mesures en place sont largement insuffisantes par rapport à l’effort qui serait nécessaire. Mais arrêtez de croire que vous êtes persécutés et qu’on laisse les autres secteurs tranquilles pendant ce temps-là, c’est faux.

      • Cricri

        Bonjour
        Je rajouterai qu’il faut arrêter internet, la 5G et ses data center…qui dans quelques années (2050 ?) deviendra la première source de pollution car consommera en électricité quasi la moitié de la production mondiale selon certaines prévisions. Soit en pratique l’arrêt de la société actuelle de plus en plus connectée et dépendante des moyens informatique avec la dématérialisation des données (je ne vous parle pas du « bazar » quand la panne survient…par exemple dans le système informatique d’un hôpital !!!! Et c’est du vécu !).
        Je ne sais pas ou notre monde va.
        Donc Tuer l’aviation de loisir n’est probablement pas La réponse, à part donner bonne conscience à une partie de la population qui continuera à utiliser Netflix, faire des jeux en ligne et rouler en voiture électrique, puisqu’il paraît que les batteries, éoliennes et compagnie ne polluent pas…Et comme on a inventé le recyclage (tellement si bien fait par les petits enfants d’Afrique ou d’Asie), là je dit bravo l’écologie !!! Loin des yeux, loin du coeur…,
        Moralité : arrêtons de voler pour sauver la planète et abrutissez vous devant les écrans !

    • Nicolivory

      Vous devriez lire les rapports du GIEC (pas la version pour les décideurs , qui est un monceau de mensonges et de conneries )
      Vous seriez surpris de la confiance (du peu, en fait ) qu’ils accordent à leurs travaux
      Evitez de citer Aurélien Barrau , qui surfe sur sa notorieté pour émoustiller la menagére de moins de 50 ans , avec ses propos qui mêlent philosophie à 2 balles, sciences et décroissance .
      Dans le genre gourou, on ne fait pas mieux
      Jancovici à de trés bonnes analyses des enjeux energétiques, particuliérement sur le nucléaire , et sur l’hallucination collective éolieno-solaire … mais le CO2 est son gagne pain , donc aquis à la cause des anti-aviation …

  • Nicko

    Une bonne grosse grève ou on bloque les aéroports parisiens ca ferais du bien

  • VIDAL

    Effectivement, décider sans connaître le pourquoi du comment et surtout sans en avoir la responsabilité !!!! Voilà le projet de grande casse générale proposé par tel ou tel convention ou idéologie sois disante écologique.
    Grave, très grave !

    • V8Turbo

      Escrologisme, vert a l’extérieur mais ROUGE a l’intérieur. Les escologistes ne sont rien d’autre qu’une nouvelle forme de dictature voulant IMPOSER leur façon de vivre aux autres ! Tous le monde ne vie pas en ville et ne travaille en ville. Enfin bref…. quand le monde s’en rendra compte que l’on aura régressé au niveau d’un pays du TM et que notre industrie et économie sera dévastée, il sera trop tard. Est-ce logique de taxer les voitures de plus de 1300kg? Une famille avec 3 enfants est pénalisée alors que le bobo citadin escrolo en couple 1 mioche peut tout faire en petite clio. Posons nous les bonnes questions !

      • taratata

        Peut être bien que maintenant ça va passer par la coercition effectivement. C’est la conséquence du fait que depuis 30 ans, pas grand monde n’a voulu faire des petits changements alors qu’on pouvait encore les faire. Maintenant, le risque c’est de payer cette inaction par des mesures drastiques.
        La faute à qui ?? A nous …

      • JmB

        Je ne savais pas que nous étions gouvernés par des écologistes purs et durs, Président, Gouvernement et Parlement…..
        Jusqu’à preuve du contraire tout ce que vous évoquez et qui est mis en place l’est par un pouvoir politique plutôt de centre droit voire de droite et non pas des écologistes tendance khmers verts d’extrême gauche, donc ne vous trompez pas de cible !

  • Melun

    Le problème est aussi le bruit. Autant de personnes impactées pour si peu se personnes dans l’avion…..

    • Vidou

      Et que dire des motos sur la route!!!!

      • bdd13
        bdd13

        Vous avez raison, et on aboutira un jour ou l’autre avec des motos électriques (qui éclosent aujourd’hui), avec un bruit virtuel dans le casque. Comme ça tout le monde est content.
        Comme quoi, l’aviation n’est la seule visée….

    • Ceux qui se plaignent du bruit des petits avions sont pour la plupart contents de voyager à bord des avions de ligne pilotés par ces mêmes pilotes qui se forment en partie en aéroclub. On peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre ! (personnellement je ne trouve pas que l’aviation privée soit très brillante. Et j’habite à 200m d’un aérodrome. Bref)

    • Raoul Volfoni

      Même cas de figure avec les voies et les autoroutes, tous ces riverains qui subissent leur bruit avec si peu de gens dans les voitures qui passent.
      On les ferme ?

  • Ça va être très douloureux pour les Aero club

  • Avançons

    Triste… Mais pas anormal…
    Le loisirs aéronautique est le seul à ne pas être au niveau…
    Les autres sports mécaniques (nautisme, auto, moto) ont la meme fiscalité que la voiture de Mr tout le monde. Et ceci depuis des décennies. Alors pourquoi devrions nous y échapper ?
    Surtout que nous sommes également le seul à continuer à utiliser une essence plombée… Même si la part d’impact à l’échelle mondiale est ridicule. Il parait incohérent de ne pas faire de transition, voire scandaleux…
    Nous nous devons d’etre des modèles, et clairement, nous ne le sommes pas.
    A nous de savoir rebondir, investir dans des machines moins gourmandes, etc…
    Voila enfin une raison d’arrêter vite l’AVGAS et de passer à la 98.

    • sans blague la 100 LL devrait disparraitre ! Il y a de très bonne machine de propriétaire , club et d autres qui fonctionnent avec de la 100 LL . Moteur lycoming 160 180 et plus . Des passionnés de l aéronautiques depuis des années , privé , ou ceux dont c est métier !
      – cette population qui pratique l aviation de loisir devrait se soustraire et obéir bien sagemennt dans leur coin ! Au nom de quoi ! Quand on examine déjà a la loupe toutes les contraintes et incohérences coûteuses des réglementations FRANCAISE associées a l europe des excés tous azimuts , ( maintenance licences , etc etc etc .
      Le réveil groupés est urgent.

    • Laurent

      Tout à fait d’accord. On ne peut pas encourager une transition énergétique de masse sans vouloir faire le moindre sacrifice personnel…

    • Bosselut

      Faux …le 100 LL est déjà taxé

  • Grandguillaume

    Sortent d’où ces 150 péquins?
    Quelles compétences ?
    Marre de tous ces gens qui décident sans rien connaître
    L’aviation de loisirs c’est la formation de base de la plupart des pilotes pro. Formation exigeante s’il en est…..
    Empreinte carbone…. suffit de regarder l’Allemagne et ses centrales à charbon pour cause d’abandon du nucléaire….
    On marche sur la tête…..

    • dolfin

      pas la peine d’en remettre une couche; on a compris que les « moutons » de la convention citoyenne on voté ce que les différents lobbystes écolos ont dit de voter …
      LA « bonne » nouvelle, c’est que les écoles pros vont passer a travers les mailes du filet (soit parce qu’elles volent sur avions au JET, et parce qu’elles sont éligibles aux exonérations de TICPE) ainsi que les aéroclubs qui ont l’agrément ATO (au moins en école).
      https://form.douane.gouv.fr/sites/default/files/bod/src/dana/da/Energie-environnement-loi%20de%20finances_19-013.pdf page 10

      Après la mesure a clairement pour but de taper sur « ces salaud de riches qui vont faire de l’avion le we »(ou se déplacent en avion privé)…

    • Jean Baptiste Berger

      Par définition les pilotes , que ce soit de loisir ou professionnels (souvent les deux à la fois) sont des gens passionnés, volontaires, épris de la liberté que l’élévation au dessus des gens qu’ils survolent leur procure.
      Ceux qui veulent leur couper les ailes sont juste des jaloux, en général médiocres et dont la seule satisfaction est d’user de leur pouvoir démocratique (ils sont plus nombreux) de nuisance pour interdire, priver, punir, taxer, etc….ces gens dont ils sont incapables de s’offrir la capacité à se passioner pour quelque chose.
      Vous ne trouverez jamais de surfeurs, de skieurs, de motards ou de plaisanciers pour vouloir casser les c….aux aviateurs. Il suffit de voir leur sourire quand ils pratiquent leur activité !
      Non, les 150 clampins dont vous parlez, cornaqués par une bande d’écolosbobos soigneusement choisis à dessein par Macron, sont juste des besogneux sans ambition qui ont vu là une occasion unique d’exister et d’ être reconnus…pour leur médiocrité !
      Et la méthode est un déni de démocratie qui aura des conséquences lourdes dans cet avenir incertain où la santé fournit déjà un prétexte formidable aux apprentis fachos qui nous gouvernent à coups d’interdictions et de contraventions (sauf pour la connerie, bien sûr…)😷🤪🙅‍♂️

      • dd

        Vous devez vraiment être quelqu’un d’e supérieur pour écrire ainsi.

      • patrouille
        Adam Shaw

        BRAVO, M. Berger: Vous avez tout dit. Et bien.

      • Raoul Volfoni

        Belle synthèse parfaitement factuelle des faits.

      • bdd13
        bdd13

        @JBB : arrêtez d’être agressif, diviseur. La méthode est peut être contestable, mais dans tous les cas, on cherche l’incitation à utiliser d’autres choses que des moteurs qui crament de l’énergie fossile en fabricant du CO2 et autres composés. Les dégâts directs ou collatéraux d’une telle mesure ne sont pas nuls, mais progressivement, toute la planète devra prendre conscience que certaines pratiques techniques doivent disparaître. L’aviation de loisir a certes déjà beaucoup d’entraves, surtout administratives, et je conçois que cette nouvelle épreuve rogne encore un peu plus les ardeurs des passionnés (dont je fais partie pour être sur ce forum, et c’est assez schizophrénique).
        Peut être avez-vous raison quant à vos convictions, mais peut être aussi avez-vous tort, et la connerie, comme vous dites, pourrait alors changer de camp…

      • woodplane

        Cette situation d’opposition entre les « verts » et les autres, voulue par nos dirigeants, risque de se retourner contre eux-mêmes.
        Opposer les « riches » pollueurs contre une population appauvrie devenue jalouse vis à vis des « nantis » trouvent ici un moyen d’exprimer leur fiel au travers de ce que l’on appelle l’écologie, qui n’est finalement qu’un prétexte pour trouver de l’obédience sur la place publique dite « populaire » et bien pensante.
        A terme, le risque est l’émergence du jalousie exacerbée qui pourrait devenir le terreau d’une guerre civile entre ces deux catégories de citoyens.

      • PlasticPlane

        Bonjour J-BB
        Oui, bon… Le problème, c’est que si ils lisent l’évaluation que vous faites de leurs qualités :-), ça va exacerber encore leur haine. Et comme ils ont, en ce moment, l’oreille des médias, des politiques, et d’une majorité de méconnaisseurs de la chose aéronautique, ça ne va pas arranger notre soupe…

      • Nilt

        Merci pour ce moment de franche rigolade.
        « sont des gens passionnés, volontaires, épris de la liberté que l’élévation au dessus des gens qu’ils survolent leur procure »
        Ça va les chevilles ? Pas trop dur de les faire rentrer dans le cockpit.
        Sur ce ,je vous laisse, pour aller me consacrer à la passion,qui a le mérite de ne pas polluer et d’être silencieuse.
        Un petit peu de lecture qui s’impose :
        https://www.santescience.fr/symptomes/gonflement-chevilles-pieds/

    • SPUNTALE

      Je trouve insensé que 150 personnes sélectionnées et asservies à l’écologie intégriste décident pour 66 524 000 de Français….!
      IL Y EN A ASSEZ DE L’iNTÉGRISME ICONOCLASTES !!!!

    • Karl Courtel

      Ils font partie du milieux autorisé.
      Bon, le milieu autorisé c’est un truc. c’est un endroit autorisé où il y a plein de mecs qui viennent pour s’autoriser des trucs mais y a que le milieu qui compte.
      Et là-dedans y a une poignée de connards qui tournent en rond en s’autorisant des trucs
      (Coluche)

    • bdd13
      bdd13

      Parmi les 150 péquins, il y avait des gens comme vous…. Après un peu d’information (des dizaines d’heures), leur permettant de ne plus « rien connaître », ils sont devenus unanimes (comme vous le seriez devenu vous-même). Et ne me parlez pas d’endoctrinement, les scientifiques qui sont intervenus sont pour la plupart apolitiques ou ont des idées aussi libérales qu’écolo.
      Seriez-vous prêt à passez des dizaines d’heures de formation sur le sujet ?
      Quant à l’Allemagne et ses écolos, ils sont en train d’admettre que sans le nucléaire, on se prendra le mur de plein fouet, et je ne donne pas très longtemps à ce pays pour tourner rapidement la roue du gouvernail avant de se payer l’iceberg…

      • P. Luc

        Comment 150 personnes tirées sort parmi des volontaires peuvent-ils représenter la population d’un pays de 67 millions d’habitants ? Je croyais qu’il fallait environ 1000 personnes pour représenter assez fidèlement une population.

      • Albéric

        Faut pas pousser bdd13,
        déjà de l’information fournis par un tiers mandaté pour le faire est par définition orienté, quand on voit qui sont les « garants » de cette information (une économiste de l’agriculture, un fondateur de « think tank » agrégé de lettre moderne et un représentant d’un syndicat étudiant sans réel diplôme) ont peu se demander où est l’objectivité et la garantie donné par l’expertise…
        D’autre part ce n’est pas des dizaines d’heures mais 2 weekend (commençant à 14H tous les jours selon le programme) donc quelques heures d’ information avant d’être soit disant en capacité de comprendre et de choisir… Je pense à mon humble avis que sans des notions bien plus précises que celles abordés en quelques heures il est impossible de réellement se faire une idée personnelle.
        Basiquement sans des connaissances solides en physique (physique moléculaire, thermodynamique, chimie) en climatologie/météorologie comparée/géologie et des notions en biologie, il est tout à fait impossible d’avoir le moindre esprit critique sur les informations et les liens soit disant logique et indubitables qu’ils leurs sont assenés comme des vérités absolues. A partir de là les dés sont pipés et le reste n’est que cinéma à l’attention des Français.

        Quant aux « experts » du climats intervenants, ils sortent tous du même moule de l’IDDRI qui n’est rien d’autre qu’un lobby financé par des gens très éloignés de réelles préoccupations écologique ou bienfaitrice mais plutôt de conseil et de lobbying pour continuer à greenwasher leur images (BNP, EDF, Engie, Véolia….) et à faire toujours plus de business sur le dos des états (et donc des citoyens) en « orientant » les politiques publiques et les lois en leur faveur sous couvert de « réchauffement climatique » et de périls pour la planète.

        Je ne me considère pas comme « climato-sceptique » (qui ne veux strictement rien dire à part designer de façon bien pratique le « méchant » contre les gentils écologistes qui a forcément raison), mais pour l’instant toutes les propositions faites par les écolo et suivi par l’Etat pour « sauver » le climat (ce qui ne veut rien dire non plus) sont a minima contreproductive et très couteuse en ressources et en budget aujourd’hui:
        – la promotion des énergies intermittentes inutilisables fabriqués à l’autre bout du monde à grand renfort d’énergie fossiles et de matériaux rares qui nous manquerons demain.
        – l’arrêt total du nucléaire alors que le besoin énergétique pour réussir la fameuse « transition » sont immenses et indispensable pour se passer des Energie fossiles.
        – la voiture électrique qui en plus de déplacer la pollution, la concentre sur les lieux de fabrications des composants de celles-ci et sur les lieux de production d’électricité sans pour autant consommer moins d’Energie au final tout en epuisant egalements des ressources rares.

        Il y a probablement une partie de l’augmentation de la température moyenne de l’air + ou – 1,5 degré (car pour la mer, c’est difficile de voir des variation de + ou – 0.1 degré sur 20 ans quand l’outils de mesure est incapable d’une précision au degré prés sur la période) qui est imputable a l’homme et a son mode de vie, mais je vous rappel qu’il y a 14600 ans le niveau marin a connu une hausse de 14 mètre en 350 ans et l’Homme était déjà là et s’en est sorti, et que des cycles de réchauffement/refroidissement ce sont produits sur la terre depuis le début de son existence sans pour autant avoir le moindre rapport avec l’activité humaine et que ces cycles sont toujours à l’œuvre et le resterons que nous le voulions ou pas.
        Lisez le rapport de GIEC qui est loin d’être aussi péremptoire que ce qu’en disent les médias et les politiques ou encore Jouzel, il y a des précautions oratoires a tous les étages, des « si » et des « peut-être », des hypothèses « hautes » basés sur d’autres hypothèses « hautes » qui mènent à des scenarios aux résultats contradictoires et une prise en compte plus que partielle d’un certain nombres d’autre facteurs en particuliers sur les multiples cycles imbriqués du climat qui sont pourtant connus, étudiés et documentés. Je ne suis pas négationniste, mais s’informer et se former me paraisse indispensable dans cette océan d’arguments d’autorités fallacieux et de scenario d’épouvantes totalement aberrant et sans fond scientifique.

        Al

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.