Accueil » Le hangar de Sallanches échappe à la destruction

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Le hangar de Sallanches échappe à la destruction

D'extrême justesse, le tribunal administratif de Grenoble donne raison aux défenseurs de l'aérodrome haut-savoyard. Nouveau rebondissement dans le bras de fer entre le maire de Sallanches et les usagers de la plate-forme.

14.11.2019

Nouveau sursis pour les hangars de Sallanches et les usagers de l'aérodrome. © Gabriel Gavard / Aerobuzz.fr

En cette année pré-électorale, le maire de Sallanches ne cesse d’afficher sa détermination de détruire son aérodrome. D’abord le 13 février 2019 en publiant un arrêté de fermeture définitive de l’aérodrome au 15 mai 2019. Suite à la forte mobilisation de la communauté aéronautique, cet arrêté a été retiré le 25 avril 2019.

Sallanches reste en grand danger

 

Mais le 10 mai 2019, le maire a demandé au Club aéronautique et aux propriétaires d’appareils de libérer le hangar et le club-house dans les cinq jours… En réponse, le CSDAS (Comité de sauvegarde de l’aérodrome de Sallanches) a invité tous les pilotes concernés à venir sur l’aérodrome pour soutenir les basés le 15 mai 2019. Leur présence en grand nombre, le soutien de la FFPLUM et les 15.000 signatures pour la pétition de sauvegarde avaient retenu le couperet de la mairie.

Elle l’a de nouveau brandi ce 15 octobre 2019 avec une sommation d’expulsion du hangar avant le 6 novembre 2019, en préalable à sa destruction.

 

Sallanches sur la mauvaise pente

 

Le 5 novembre 2019, veille du jour fatidique, le CSDAS toujours soutenu par la FFPLUM, est passé en audience de référé-suspension au tribunal administratif de Grenoble. Le jugement pour la demande de médiation judiciaire a alors été fixé au 12 novembre 2019. Le juge a demandé à la mairie de ne pas effectuer d’expulsion avant ce jour.

Le 12 novembre 2019, le tribunal a donné raison au CSDAS et a suspendu par référé-suspension la décision d’expulsion prise la mairie de Sallanches. « Il reste encore beaucoup à faire pour avancer vers la sauvegarde du terrain mais au moins, les appareils passeront l’hiver au chaud« , communique le CSDAS.

Gabriel Gavard

 

 

17 commentaires

  • Hervé

    Hervé,
    Je relis vos commentaires!…. Non! vous n’êtes pas si indispensables… On croit rêver!!! Bientôt l’équilibre commercial de la région dépendrait du seul aérodrome de Sallanches.
    En réalité, c’est bien plus votre passion que vous servez. Des conquérants de l’inutile avec la grandeur d’âme des pionniers en moins. (Il suffit de lire les propos limites respectueux du blog précédant!)
    Vous remettez en avant vos 15000 signatures!… C’est quoi? A l’échelle de la nation?… C’est peu si c’est le cas!… Même assez dérisoire… Il serait intéressant de demander cela à l’échelle de la ville, de la vallée où vous imposez vos va et vient, vous seriez certes très étonner de constater que vous n’êtes pas si désirés que cela.
    Il vous est donc si difficile d’admettre que l’aérodrome de Sallanches est positionné dans une vallée encaissée, et que du fait de ce positionnement les nuisances sont multipliées. On pourrait se demander pourquoi Passy n’a plus voulu le garder en 1974!
    J’ai noté, cet été, certains après midi, des pics de décollages toutes les 6 à 9 minutes!… Super!
    Aucun jour férié n’est épargné, aucun jour de beau temps. Alors, parce qu’on est un habitant de Sallanches, on ne devrait pas aspirer à une vraie tranquillité. Ah! Les chemins de Mayères et du bord des lacs sans les coucous!
    Dans un précédant blog j’ai noté qu’un défenseur de l’aérodrome faisait tout un laïus à propos des 4×4, faisant une comparaison avec le peu de pollution des avions. Excusez du peu, les 4×4 ne manquent pas certains jours au devant du hangar.
    Quant à l’autoroute, c’est certes une autre nuisance, sûrement plus une nécessité économique que l’aérodrome d’ailleurs!… Seulement, comparez vous à ce qui va en faveur de la qualité de la vie, pas à ce qui ne l’est pas.

    • Pilotaillon agro-écolo

      La qualité de vie est tellement subjective : (Cf la presse ces jours derniers)

      Certains ne supportent pas le bruit de la tondeuse ou bien celui de la cloche des vaches : de nouveaux arrivants à la compagne ont gagnés un recours contre un éleveur laitier. Top !
      En revanche ces mêmes voisins bien intensionnés vont demander d’intervenir car il y des mauvaise herbes en ville, argumentent sur le manque d’entretien lorsque les services locaux espacent les tontes pour préserver la biodiversité.
      Ces mêmes militants du bien vivre consomment également du fromage…

      Nous pouvons vous inviter aussi à faire des relevés acoustiques aux différents points que vous mentionnez pour avoir des élément factuels (l’intensité, la fréquence et l’origine des nuisances sonores) à apporter au débat.
      Les résultats vous permettront de décider en parfaite connaissance des lieux de vos ballades dominicales.

      Sans rancune : Joyeuses fêtes, en n’oubliant pas de perséverer dans l’aquisition de données acoustiques car même lorsqu’il fait froid, certaines sources de bruits persistent…

      …. Pour mémoire, avez-vous pensé à équiper votre cheminée d’un insert ? Car les micro-particules sont plutôt dangereuses, en particulier autour de chez vous. Pas d’exercice physiques durant ces périodes : et ça c’est vraiment dangereux !
      https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/haute-savoie-prefecture-interdit-utilisation-du-chauffage-bois-foyer-ouvert-1758167.html

    • Pilotatillon, pilote Alpin

      Pardon pour l’omission :
      – Les lacs voisins, si précieux à la vie locale sont le résultat de l’extraction de matériaux indispensables à la construction de l’autoroute voisine
      – Le déplacement de la plateforme du Fayet vers Sallanches est entre autre lié à des considérations de sécurité des utilisateurs, s’agissant du régime aérologique (brises et vents toujours orientés dans le sens de la vallée) et le dégagement dans l’axe de la piste pour permettre l’approche des aéronefs.

      Demain dimanche, avec l’anticyclone, c’est brouillard – et accumulation des aéropolluants en basse couche – assuré (phénomène d’inversion), aussi permettez moi cette suggestion :
      Si vous souhaitez vous promener et décompresser de l’essaim tournoyant d’avions qui ne volera assurément pas, et plus encore si vous avez des enfants, montez au dessus de la couche, à 8/900 m.
      Là vous trouverez à la fois du soleil, le calme pour vous détendre sur le sujets aéronautiques et l’air pur du Mont Blanc… (Pensez également au sonomètre).
      Enfin je dis ça, je dis rien…

  • isacco

    le bonheur des uns fait le malheur des autres, encore une année de supplice pour les oreilles à supporter vos avions qui nous gâchent le plaisir de la promenade!!
    ne vous réjouissez pas trop vite!!!!

    • CB

      Les pilotes de cet aérodrome ne cherchent à embêter personne, pourquoi une attitude aussi hostile à vouloir faire fermer aussi violemment cette structure ? Où est le dialogue ?

    • Gerbert

      Le maire mène un combat pour sauvegarder sa mairie et distraire du vrai combat de la pollution de la vallée par les poids lourds. Si ce vrai combat n’est pas réellement mené, c’est un supplice non pas pour une année mais bien pour des décennies. Et celui-là n’est pas gagné. Bonne promenade.

    • Pilotaillon alpin

      Isacco, On entend que vous avez envie supprimer cette plateforme…
      Vous parlez de promenade, de revanche prise sur des pilotes qui eux penseraient égoistement à leur seul plaisir.
      La France compte le plus grand nombre de pilotes en Europe car nous sommes les héritiers de l’aviation populaire, et ce n’est pas par hasard si nous sommes leader Européen de l’aéronautique, un des piliers de la balance commerciale aujourd’hui.
      La plateforme de Passy / Sallanches fait partie de ce patrimoine.
      Certains lieux plus isolés du territoire dépensent de l’argent public parce qu’ils savent que leur aérodrome/port est une porte entrée/sortie indispensable à leur équilibre, survie parfois.
      Alors malheureusement au pays du Mont Blanc, il y a une voie structurant les déplacements sud européens et donc le traffic qui va avec… exit la notion de pays enclavé mais bonjour le traffic routier oppressant.
      Mais si vous pouvez rejoindre Annecy, Annemasse ou Cham aussi facilement, c’est avant tout parce que les équipements ont été dimensionnés en conséquence.
      Sans le tunnel et le Mt Blanc, Sallanches serait un avant fond de vallée, tels que Chatel, Tanninges… Un Moutiers (dont la population baisse désormais) avant l’autoroute des JO.
      L’industrie ne se serait pas autant développée et vous auriez peut-être dû déménager.
      Nous pouvons tous comprendre votre exaspération mais nous ne pouvons pas admettre qu’elle s’exerce contre une activité à moteur certes, mais indispensable dans ce qu’elle apporte à l’ensemble des activités aériennes. (Déroutement, sécurité des vols, évasan de masse = zone sismique)
      Si vous réfléchissez promenade, je vous invite à vivre la montagne, pas un parcours « piqué chez les autres », en plein courrant d’air et à 100m à vol d’oiseau de l’autoroute. En 10 minutes vous gagnez les plateaux de Passy, Plaine Joux, Combloux, autrement plus naturels et calmes, non parce qu’il n’y a pas d’avions, mais parce qu’il ne sont pas au fond de vallée.
      Sallanches ne virera pas davantage ses nuisances route ou air demain, simplement parce que c’est la configuration du terrain qui l’y oblige.
      Alors tirer sur le « plus faible » ne solutionnera pas les raisons de fond de votre inconfort.
      C’est un peu abrupte mais l’aviation et l’ATMB ont participé à l’histoire locale, à construire la situation privilégiée dont vous profitez (je l’espère) aujourd’hui.
      Suggestion : soutenez le ferroutage Lyon Turin…

    • Jean-Mi

      @Isacco : et ça vous emm… tant que ça ?
      Si le bruit vous dérange autant, alors c’est l’autoroute qui passe à 50 mètres de l’aérodrome qu’il faut fermer ! Car c’est l’autoroute qui fait le plus de nuisances sonores. Elles sont continues, fortes, jour et nuit, multiples (camions, voitures, motos, sirènes, etc…).
      L’aérodrome, la nuit, lui, vous laisse tranquille. Alors qu’il y a des centaines de camion diesels qui passent sous vos fenêtres, par jour et par nuit.
      Quand vous aurez gagné une zone industrielle à la place de l’aérodrome, ce qui arrivera plus vite que vous ne le croyez (sinon le maire ne serait pas aussi pressé et passionné à mettre de l’herbe gratuite à la place d’un hangar payant un loyer), vous serez bien mari de l’aérodrome et de ses espaces verts et naturels disparus dans votre vallée.
      Bonne promenade, pendant que vous le pouvez encore.

  • Martin Stepanek

    Dear friends, please keep your beautifull airport alive! You have unique position helping to increase flight safety in Mt. Blanc area. I did many flights there and it was always pleasure. Sallanches airport help a lot to keep Alps and French nature beautifull – a lot of flights there we did with electric airplane and that is important step to future zero emission aviation. When once is the airfield closed you will never open it again….
    Martin Stepanek
    Phoenix Air and Pure-Flight

  • Robert Le Borgne
    Robert Le Borgne

    Si j’habitais Sallanches je sais pour qui je ne voterais pas …

  • Fred

    Quand on regarde la carte de la ville, le contraste entre la superficie de la zone d’activité industrielle et commerciale et celle de l’aerodrome est impressionnant.
    La ZAC s’est étendue de facon tres importante, certainement avec l’appui et sous l’impulsion de la mairie, grignotant chaque fois un peu plus l’espace naturel. Mais c’est l’aerodrome qui gêne…

    • Michel Bour

      Bonjour
      Ils ont fait la même chose à Issy les Moulineaux. Ce terrain a été historiquement le 1er. Il ne reste plas que l’héliport. Ils parlent de le supprimer. Toutes les grandes Capitakes ont ou créer des héliportés. Voir le sujet diffusé sur la Chaine aviation avec Bernard Chabert et le patron de Chanel
      CORDIALEMENT

  • Pedrito

    Bravo à ceux qui sont allés jusqu’au bout.
    La fièvre électoraliste de ce maire est une idiotie.

  • Jean claude RAVOUNA

    Mais qu’elle idée de vouloir détruire ce petit aérodrome?
    De l’hystérie de la part du maire.

    • Pilotaillon alpin

      Il a certainement ses raisons que nous ne comprenons pas en tant qu’utilisateur de la plateforme.
      Le maire semble dans l’idée de créer un corridor pièton reliant la zone d’activités industrielles et commerciales au lac des ilettes. Regardant la carte, il y a successivement l’autoroute, l’Arve à enjamber… Pas très fun comme introduction d’une ballade de pleine nature, quand apparait le Mt Blanc à portée de main…
      S’il veut aller jusqu’au bout de son idée, il devrait proposer un déplacement de l’installation. Un compromis est peut-être possible dans ce sens.
      Mais dans ce cas le coût d’une passerelle changerait, avec l’aquisition de l’emprise foncière de la bande et de son dégagement nécessaire aux cônes d’approches – devenant rare dans ce fond de vallée.
      Sinon, la municipalité peut encore imaginer le tracé de sentiers sur le bords de vallée, à l’écart du bruit et de l’urbanisation.
      Mais quand un Savoyard a une idée en tête…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.