Accueil » Le moteur de croisière du X-57 Maxwell en cours de tests

Le moteur de croisière du X-57 Maxwell en cours de tests

L'X-Plane de la NASA, basé sur une cellule de Tecnam P2006T, prend forme. Le département de recherches aéronautiques de l'agence nord-américaine teste au sol l'endurance du moteur des bouts d'ailes du démonstrateur électrique, qui sera pourvu d'un total de quatorze moteurs.

19.03.2018

Cinq moteurs JM-X57, équipés d'une hélice tripale MT-Propeller, vont être testés sur le banc Airvolt. Les données obtenues permettront d'évaluer l'efficacité du système de propulsion et son comportement à haute et basse température © NASA / Lauren Hughes

Le X-57 Maxwell est un projet d’avion léger électrique qui fait partie intégrante du programme X-Plane de la NASA. L’appareil est basé sur une cellule de Tecnam P2006T dont la voilure a été modifiée et les moteurs thermiques remplacés par quatorze moteurs électriques placés sur le bord d’attaque des ailes.
L’avion sera le premier appareil électrique de la NASA a embarquer des êtres humains.

Sur un banc de test baptisé Airvolt, les équipes de la NASA testent à la fois le moteurs et ses systèmes de contrôle de manière à vérifier que l’ensemble est prêt à être mis en vol.

Le centre de recherche Armstrong de la NASA va recevoir un total de cinq moteurs JM-X57, conçus par Joby Aviation à Santa Cruz, en Californie.  Deux d’entre eux vont remplacer les Rotax 912 S3 équipant initialement le P2006T pour les premiers essais en vol, planifiés sous l’appellation de Mod II.

Un banc test spécifique a été développé, baptisé Airvolt, qui mesure la tension, le courant, la température, la vibration, le couple et la poussée du système © NASA / Lauren Hughes

Quatorze moteurs électriques seront répartis sur la voilure. Tous seront allumés pour le décollage et la montée initiale. Les deux plus gros moteurs, placés aux extrémités des ailes, serviront à la croisière, alors que les douze petits moteurs seront éteints. Tous seront à nouveau allumés pour l’atterrissage.

Les moteurs du X-57 Maxwell seront alimentés par un système composé de 16 batteries pesant 360 kg © NASA

La Nasa teste avec succès la batterie du X-Plane

Tecnam livre un deuxième P2006T à la NASA

 

 

Un commentaire

  • Dominique de Champeaux

    Concept étonnant, à l’époque où au contraire, notamment dans l’aviation commerciale, la tendance est à réduire le nombre de moteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.