Accueil » Les médicaments en cause dans l’accident de l’Icon A5 de Roy Halladay?

Les médicaments en cause dans l’accident de l’Icon A5 de Roy Halladay?

L'appareil de Roy Halladay a été observé en train de piquer, de reprendre de l'altitude puis d'entreprendre des virages serrés à basse altitude, au-dessus du golfe du Mexique au large de Clearwater © Roy Halladay / Twitter

L'autopsie pratiquée sur le joueur de base-ball à la retraite Roy Halladay, qui s'est tué dans l'accident de son Icon A5 le 7 novembre 2017, a révélé la présence d'une forte dose de médicaments dans son organisme. Le NTSB, qui a publié un rapport préliminaire, devrait prochainement rendre ses conclusions définitives.

Les examens menés sur le corps de Roy Halladay ont révélé des traces de morphine et d’amphétamines dans son sang, associées à un taux de sédatifs élevé. Le décès a été causé, d’après le rapport d’autopsie, par de multiples traumatismes suivis par la noyade du pilote.

Halladay avait reçu le premier des 100 amphibies A5 « Founder’s Edition. » Après son accident fatal, le NTSB (National Transportation Safety Board) a publié un rapport préliminaire,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.