Accueil » Mise au point de la FFPLUM

Mise au point de la FFPLUM

Suite à la publication le 9 juin 2020, par la DGAC d’un texte surréaliste intitulé « Crise Covid-19 Phase de post confinement », Sébastien Perrot, président de la FFPLUM, rassure ses troupes.

11.06.2020

© Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

Pour le président de la FFPLUM, ce texte diffusé par la DGAC « arrive à contretemps », d’où le désarroi de la communauté. D’où, aussi, ce décodage des six points du communiqué pour tenter de rassurer les uns et de calmer les autres. « Les deux premiers [point] font référence à des dispositions obsolètes (déplacement, maintenance), les deux derniers portent sur des généralités auxquelles tout le monde souscrit (responsabilité, sécurité). Le point 4 précise les mesures de dispositions sanitaires sur lesquelles nous avons largement communiqué depuis le début du déconfinement. C’est le point 3 qui est problématique et qui « interdit » les baptêmes dans les clubs ! ».

Pour Sébastien Perrot, « cette disposition n’a aucun fondement juridique. Elle n’est opposable à personne en l’état. Elle ne fait qu’apporter de l’incertitude sur le terrain pour les responsables de clubs, pour les instructeurs. (…) Nous sommes heureusement dans un état de droit et il convient de revenir aux choses simples dans les temps incertains. La Fédération maintient donc que sauf dispositions juridiques contraires, tous les vols peuvent être entrepris dans le strict respect des conditions sanitaires pour les clubs et les sociétés affiliés. C’est la position des Fédérations du CNFAS depuis le 2 juin. »

Force est de reconnaître que la DGAC s’est pris, toute seule, les pieds dans le tapis et qu’elle ne sait pas comment s’en sortir. Les effets secondaires du Covid-19 sont décidément déconcertants.

La DGAC sème à nouveau la confusion dans l’aviation de loisir

Retrouvez nous en podcast et vidéo

9 commentaires

  • papaseb

    Les portes-paroles de la DGAC devraient s’allier avec celle du gouvernement Macron
    la au moins on pourrait bien rigoler!! seulement que la on nous interdit beaucoup trop de choses, et oui nous aussi nous sommes fatigués d’entendre tant de conneries pour nous empêcher de finir nos jours tranquille!

  • Arminius

    Le problème de la DGAC, c’est aussi qu’elle doit gérer des exigences d’autres ministères qui ne connaissent rigoureusement rien à l’aviation. Pas facile quand on doit satisfaire des postures comme celles du ministère de l’intérieur par exemple, qui aboutissent la création de ZIT ou l’achat de jumelles télémétriques pour voir si les petits avions sont sur les cheminements au mètre près…

  • Alain Jaeger

    Confinement… révélateur d’impéritie latente ?!

  • Jbb

    La Dgac a du avoir un bug dans la distribution des emails …ils sont restés bloqués au 2 Juin !!!

  • Robert Le Borgne
    Le borgne

    Il y avait une connerie à faire, on pouvait compter sur la DGAC !

  • Christian LALLOUE

    Pauvre DGAC !
    Caricature de l’administration frileuse et incompétente
    Bravo au président de la Ffplum de prendre ses responsabilités
    Ils sont bien payés à la DGAC?
    Pas de souci d’emploi pour l’avenir?
    CL

    • Tonton Volant

      « administration frileuse et incompétente »
      Ce serait mieux si c’était privé ?

    • Jean Camus

      J’adhère à 1000000% à ce commentaire. Des nuls et on ne sait pas quoi faire pour les ramener à la raison. Qu’ils se taisent et qu’ils arrêtent de pondre des textes aussi nuls que ridicules. La paille nous étouffe.
      Mieux vaut les payer pour qu’ils restent verrouillés devant la machine à café. A 72 ans, je vais raccrocher les gants, la médaille de l’aéronautique et les autres distinctions en abandonnant ma passion pour l’aéronautique. Je ne peux plus supporter cette administration. Je plains tous mes amis qui vont devoir continuer à entretenir leur passion sous le joug d’une bande de gendarmes aussi incompétents que virulents. Bon courage mes amis

      • Tonton Volant

        Raccrochez ! Raccrochez !
        A 76 balais et 40 de professionnalisme avec, moi aussi, la fameuse médaille, je n’ai pas cette virulence contre une administration qui fait ce qu’elle peut avec des contraintes imposées par des politiques qui n’y connaissent rien et agissent en fonction de dogmes économiques.
        Bon, je quitte la fréquence, le « raccrochage » c’est inintéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.