Accueil » Orlowski, champion de France 2021 de Voltige

Orlowski, champion de France 2021 de Voltige

Alexandre Orlowski décroche le titre de champion de France 2021 Unlimited. Les championnats de France Monoplace se sont déroulés du 14 au 19 juin 2021, à Chambley.

19.06.2021

Sur le podium de la catégorie Elite. De gauche à droite : Florent Oddon, Alexandre Orlowski, et Louis Vanel. © FFA

Les trois championnats de France 2021 Monoplace ont réuni 48 pilotes, du 14 au 19 juin 2021, à Chambley : 21 en Unlimited, 7 en Excellence et 20 en Advanced. Alexandre Orlowski de l’Equipe de France de voltige aérienne (EVAA) est sacré champion de France devant son coéquipier Florent Oddon et Louis Vanel. Mélanie Astles, septième au général, est championne de France. Robin Piccard remporte le titre en Excellence, et Jérémy Renard, en Advanced. Les prochains rendez-vous internationaux pour la voltige...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

12 commentaires

  • JPH

    Moment inoubliable sur le déco de St Hilaire à voir l’Extra de Popov arriver à la verticale depuis la vallée, verrière à quelques mètres de la falaise avec le son du Lyco pour surprendre le public de la Coupe Icare !
    Et à Lumbin c’est tout aussi spectaculaire avec un jeu d’allers-retours entre le public d’en bas et celui d’en haut à la fin des deux programmes
    Bravo !

  • Mpascalm

    Heureusement que l’armée de l’air est là .
    Non seulement elle ramène des médailles mais les mécanos sont aussi là pour aider
    les participants civils qui n’ont pas trop de moyen .
    Et puis cette équipe de l’armée et une vitrine ,une belle vitrine il ne faut pas s’en priver .

  • Jean-Mi

    L’armée, au sens général, (terre-air-mer), sponsorise quantité de sportifs de haut niveau, donc une bonne partie de nos athlètes olympiques, de nos skieurs, une équipe de voltige aérienne, etc…
    D’une part, cela donne une image de marque à nos armées, dont les militaires ne sont alors plus « que » des porteurs d’armements, mais aussi des hommes et femmes qui vont au bout d’eux-mêmes, voire plus loin. Seuls, ou en équipe. Et ils sont alors des exemples pour les civils autant que pour les militaires. Tout bonus.
    L’armée, tout comme EDF ou Dassault Aviation par exemple, fournit ces conditions « de travail » de sportif de haut niveaux, avec horaires aménagés, voire poste aménagé, et même des moyens techniques. L’armée de l’air fourni des Extra 330 SC et l’entretien, Dassault sponsorise l’achat de planeurs de haut niveau et leur entretien, etc… So what ?
    Si de grandes boutiques comme l’armée de l’air ne fait pas cela, qui le fera ? Dans une période ou nos financiers nous refusent d’avoir des fournitures de bureau en nombre suffisant ?
    Ca sert à rien, donc c’est indispensable !!!
    Tiens, chez Safran, on vient d’offrir un Violon Alto sur mesure à un jeune virtuose prometteur, alors qu’on nous prépare des plans sociaux… Dois-je hurler ?

    • François JOST

      Vos arguments se tiennent.
      On pourrait y opposer, concernant le mécénat des entreprises privés, qu’il ne s’agit pas de l’argent du contribuable mais des actionnaires.
      De surcroît ce mécénat se fait souvent dans un cadre « d’optimisation » fiscale.
      (Il est vrai que dans ce carde c’est à nouveau aux frais du contribuable !)
      Et il y a une différence entre aménager des horaires à un athlète et payer à deux pilotes de chasse une écurie complète de voltige (avions, entraineurs, mécanos …)
      Ca se discute … Il est vrai que l’US Army commanditait avant 2012 une écurie de NASCAR !!

      • Jane

        Bonsoir,
        Je ne connais pas votre âge mais vous avez un regard d’un autre temps! Ou est ce la jalousie qui vous anime?
        Regardez le CV de chacun des personnels de l’EVAA, vous comprendrez que l’Armee de l’air arrive à mettre en avant ses hommes et femmes grâce à leurs compétences….
        Les équipes de présentation sont visibles, portent fièrement l’uniforme et ils ne sont que les représentants des milliers de soldats qui œuvrent 24h/24 – 365j/365…..
        Bravo Popov, Flo, Louis et tous les autres compétiteurs.

  • Hugues CHOMEAUX

    Et n’oubliez pas qu’aux championnats du monde l’armée de l’ait porte haut les couleurs de la France.

  • François JOST

    Est-ce le rôle de l’Armée de l’Aire de financer une équipe de voltige ?
    Quel est sont intérêt ?

    • Adam Shaw

      Le role de certains lecteurs de poser des questions profondément débiles est, apparemment, aussi évident que l’historique (…. a tres bas cout) bienfait qu’a L’Armée de l’Air de promouvoir l’excellence, la discipline, l’abnégation, le talent et le role d’ambassadeur (créateurs de vocations) des ses tout meilleurs pilotes…. tous, aussi ex tritureurs de boutons et de clavier et visionneurs d’écrans sur chasseur, mais, au sein de l’Equipe de Voltige, démontrant et partageant le vrais talent manœuvrier, la varie poésie, d’aviateurs.

      • François JOST

        Cher Monsieur, plutôt que de pratiquez l’insulte, essayer d’argumenter de façon plus convaincante, en m’expliquant comment font les armées des autres nations, puisque à ma connaissance la France est la seule à entretenir une équipe de voltige.
        Croyez vous vraiment que le prestigieux métier de pilote militaire, pour lequel les candidats sont bien plus nombreux que les places disponibles, est en manque de vocations et ait besoin de promotion ?
        Croyez vous vraiment qu’une armée qui dispose de l’arme nucléaire et qui envoie des avions de chasse à la pointe de la technologie, faire la guerre par tout temps, à l’autre bout de la planète, ait besoins d’une équipe de voltige pour prouver son excellence, sa discipline et son abnégation ?!
        Pour ma part je vois davantage d’abnégation dans les équipages qui partent en OPEX que dans l’équipe de voltige.
        Je comprend que pour la promotion de ces divers métiers, l’Armée de l’Air ait besoin d’exposer et de faire des démonstrations de son matériel lors de meeting aériens, mais une équipe de voltige je vois pas.
        Certes je suppose que son coût, en comparaison du budget total de l’AA, est relativement modique. Doit-on maintenir tous ce qui est inutile au seul prétexte que ca ne coute pas cher ?

      • Presto

        Plutot que de donner encore des leçons sur un ton excessif,vous pourriez équilibrer votre propos en posant quand même la question de l’équité sportive : est elle respectée lorsque des pilotes militaires,au demeurant très talentueux,bénéficient de moyens professionnels pour s’exercer en permanence sur des machines au top de la maintenance face à des pilotes civils qui même sponsorisés ne peuvent en bénéficier autant ?

    • Aviation

      Bonjour,
      L’Armée de l’Air finance ses équipes de voltige au même titre qu’elle finance ses musiques militaires, par exemple…. musiques militaires qui donnent des concerts lors de cérémonies, mais aussi en salle (musique de chambre, etc) et dont on peut penser qu’elles ne servent à rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.