Accueil » Pipistrel et Honeywell embarquent ensemble dans l’eVTOL

Pipistrel et Honeywell embarquent ensemble dans l’eVTOL

Pipistrel et Honeywell ont signé un protocole d’accord qui réunira les deux sociétés pour l’exploration et le développement de solutions destinées au marché de la mobilité aérienne urbaine (Urban Mobility). Ce rapprochement devrait stimuler le projet d’EVTOL, aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical.

30.01.2019

Le système VTOL de Pipistrel repose sur l'idée d'une portance intégrée. © Pipistrel

S’il fallait parier sur un challenger, Pipistrel associé à Honeywell aurait la préférence. Face à Airbus, à Boeing, à Leonardo, à Bell, à Safran, et aux autres poids-lourds de l’industrie aéronautique mondiale qui se sont lancés à grand renfort de communication dans la course à l’eVTOL, Pipistrel possède tous les atouts pour mener à terme un projet aussi ambitieux soit-il. Il l’a déjà démontré par le passé en remportant, en 2011, le NASA Green Flight Challenge (premier avion électrique à quatre places).

Non seulement ses ingénieurs bouillonnent de créativité et d’ingéniosité, mais ils savent aussi emmener un projet jusqu’à sa certification. Preuve d’un pragmatisme qui fait souvent défaut ailleurs. Associé à Honeywell, Pipistrel pourrait coiffer tout le monde sur le poteau.

 

Pipistrel rejoint le programme Uber de taxis volants

Certes Honeywell appartient à la catégorie des poids-lourds, mais il peut apporter des solutions innovantes à l’avionneur slovène sur des aspects spécifiques comme évidemment l’avionique, les commandes de vol ou encore la connectivité, autant de domaines dans lesquels l’équipementier américain possède un savoir-faire indéniable. Dans cette association, Pipistrel demeure néanmoins le point fort.

Gil Roy

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.