Accueil » Pipistrel s’implante en Chine

Pipistrel s’implante en Chine

Le fondateur de Pipistrel, Ivo Boscarol, a signé le 1er décembre 2017 un accord avec un partenaire chinois pour le développement d'une nouvelle entité, Pipistrel Asia Pacific. La filiale chinoise de Pipistrel produira les appareils électriques Alpha Electro et Panthera Hybrid sur un nouveau complexe aéronautique opérationnel en 2019.

7.12.2017

Le complexe aéroportuaire de Jurong sera bâti sur un terrain de 130 hectares à 30 minutes de Nanjing, d'où une liaison commerciale avec l'aéroport slovène de Maribor devrait être ouverte en 2019 © Pipistrel

Le constructeur slovène Pipistrel arrive en Chine à travers une nouvelle filiale, Pipistrel Asia Pacific General Aviation Technology Ltd., détenue majoritairement par Pipistrel (51%) et par son associé minoritaire, Danny Wu Hao (49%).

Sur le site de 130 ha à proximité de Nanjing, qui a été retenu par Pipistrel et son associé, sera développé d’ici à 2019 le « projet Jurong » qui comprend un aéroport d’aviation générale, un campus universitaire et un complexe industriel. L’usine construira les appareils à propulsion électrique ou hybride de Pipistrel, l’Alpha Electro et le Panthera Hybrid.

Ivo Boscarol et Danny Wu Hao deviennent partenaire pour le développement du « Projet Jurong. » Pipistrel d.o.o. et Pipistrel Vertical Solutions demeurent 100% slovènes © Pipistrel Asia Pacific

Pipistrel vendra la technologie et le droits de production à Pipistrel Asia Pacific qui se chargera de la vente des appareils en Chine et dans dix autres pays d’Asie-Pacifique. Par ailleurs, la nouvelle entité devient le distributeur officiel de Pipistrel en Chine. F.M.

2 commentaires

  • Fabrice

    C’est surtout le symbole de la faiblesse de l’UE qui laisse les entreprises asiatiques s’implanter librement et vendre sans obligation de produire localement alors que la réciproque n’est pas vraie.

    Pourquoi produire en Chine ? Les salariés slovènes ne sont probablement pas beaucoup plus chers que leurs collègues chinois désormais. Pipistrel n’avait pas les fonds nécessaires pour détenir 100% de la nouvelle entité ?

  • BUHAT

    La technologie que Pipistrel vent à ces investisseurs Chinois, n’a-telle pas déjà bénéficié de larges subventions Européennes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *