Accueil » Un robot dans le cockpit

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Un robot dans le cockpit

La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), département du ministère de la défense U.S., vient de tester en vol un nouveau système robotique d'assistance au pilotage. ALIAS (Aircrew Labor In-Cockpit Automation System) développé par la société Aurora, a été testé en vol, sous la surveillance d'un pilote, à bord d'un Diamond DA-42 et d'un Cessna Caravan.

25.10.2016

ALIAS, le robot copilote de la société Aurora, remet en question la présence humaine dans le cockpit. © DARPA

Les tests ont consisté en des manœuvres simples de changement d’altitude, de cap ou de régime moteur. Le but de ce robot-copilote : alléger la charge de travail du pilote, augmenter les performances en mission et accroître la sécurité de l’appareil.

L’objectif de la société Aurora, qui travaille sous contrat avec la DARPA, est de développer une version de son robot ALIAS, en kit, qui soit adaptable et rapidement configurable à n’importe quel avion ou hélicoptère, militaire ou commercial. La prochaine étape va consister en un test à bord d’un hélicoptère Bell UH-1.

Le système robotisé, qui peut être surveillé par le pilote sur une aplli tablette, est composé d’une caméra placée à l’intérieur du cockpit, de deux bras robotiques pour manœuvrer l’appareil et d’un système de synthèse et de reconnaissance vocale.

Aurora, qui n’est pas à son premier coup d’essai en matière de robot-pilote, a mis en ligne les images de son test sur sa chaîne Youtube.

5 commentaires

  • Farid

    S’il ne répond pas à la radio, aucune plus-value..

  • William FAUVEAU

    Bras robotique Universal Robot (https://www.universal-robots.com/fr/)
    Je n’ai pas d’intérêt, il y’a sasn doute plein de truc un peu plus ou moins cher plus, plus ou moins bien… Je ne sais pas.

    Universal Robot était présent au Salon industrie 2013 (le dernier que j’ai fait). Il promouvaient leur robot en disant qu’avec 1500€ on avait quelque chose d’efficace et de surtout très simple à programmer, car on pouvait enregistrer un déplacement en manœuvrant le robot. Celui-ci recréait ensuite la manœuvre. une macro excel pour le robot en quelque sorte.

    Quand à ceux qui crie à l’hérésie anti humaine… vol avec un moteur à vapeur comme ADER!

  • anemometrix

    … le rêve de certains : éliminer l’homme, maillon faible du système car vulnérable, pour le remplacer par des automatismes. On y vient, pas à pas.
    Le brouillard, qui fit tant de victimes, est vaincu par l’approche et l’atterrissage automatique.
    Les pannes moteurs sont également maitrisées.
    Reste le décollage, quelques pannes complexes et le vol en monopilote (pour commencer) sera dans un avenir proche … sans robot. L’un au cimetière l’autre à la ferraille !
    C’est proche des facteurs humains tout ça …

  • Colibri

    A la limite pour tendre une tasse de café au pilote…
    Arrêtons de délirer!

  • Sylvestre

    ça fait à peu près 80 ans qu’il y a des pilotes automatiques dans les avions, mieux intégrés et plus pratiques. Ici c’est juste un hameçon pour la pêche aux subventions de R&D. Le ridicule ne tue pas toujours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.