Accueil » Une soufflante carénée pour les moteurs électriques d’avions régionaux

Une soufflante carénée pour les moteurs électriques d’avions régionaux

GKN Aerospace et l'Institut royal suédois de technologie (KTH) vont développer ensemble une soufflante carénée alimentée par un moteur électrique. Le projet, baptisé EleFanT, vise à démontrer les avantages de cette technologie pour l'aviation régionale.

6.10.2021

Le choix d'une soufflante carénée à la place d'une hélice classique offre, d'après GKN Aerospace, des avantages significatifs dans trois domaines principaux : la sécurité, le niveau sonore et l'installation du moteur. © GKN Aerospace

Dans le cadre du projet EleFanT, qui a débuté en juillet 2021 et qui s’étendra sur un an et demi, le britannique GKN Aerospace et KTH (l’Institut royal suédois de technologie) développeront ensemble une technologie de fan pour les petits avions régionaux électriques.

Le projet étudiera la conception aérodynamique, les performances, le bruit et la technologie de fabrication d’un fan caréné alimenté en électricité, soit par des batteries, des piles à hydrogène ou des solutions de propulsion hybrides.

Le projet EleFanT s’inscrit dans le cadre du programme H2Jet doté d’une enveloppe de 2,8 millions d’euros et portant sur le développement d’un système de propulsion à l’hydrogène dans le cadre d’un partenariat entre GKN, l’Agence suédoise de l’énergie, plusieurs universités suédoises, l’Institut royal de technologie KTH, les Instituts de recherche de Suède (RISE) et Oxeon.

GKN se branche sur la propulsion hydrogène

Airbus donne forme à l’aile du futur

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

5 commentaires

  • PlasticPlane

    Je ne sais pas si on peut faire le rapprochement mais, modulo le sempiternel sujet de l’autonomie, les turbines électriques fonctionnent parfaitement en aéromodélisme.

  • gweber@laposte.net

    Bonjour,
    Les helices carenees avaient été étudiées il y a longtemps, mais toujours associées à des motorisations classiques.
    La motorisation electrique change la donne, en facilitant l’intégration du moteur et aussi, l’utilisation possible de matériaux composites.
    Les dernières utilisations sur l’efan par exemple ne tenaient pas compte d’une variable importante qui est la taille du rotor et n’utilisant donc pas toutes les possibilités de cette solution.
    Si on doit faire des avions electriques(hybrides ou pas, à energie electrique directe ou issue de l’hydrogène, voir de kérosène synthetique) on ne peut pas ne pas penser à ce système qui a plus de chance maintenant de déboucher.
    Ne l’oublions pas, une des premières voitures était electrique…..et il n’y a que peu de temps que ces véhicules trouvent une vraie utilisation.

  • stanloc

    J’espère que ces gens vont commencer par étudier les comptes-rendus des expériences qui ont déjà été menées sur le sujet car sinon ils vont perdre du temps et de l’argent.
    C’est amusant de voir resurgir le besoin de s’investir de nouveau sur des sujets qui ont montré par le passé qu’ils finissaient par un fiasco.
    Peut-être que de nouveaux acteurs réussiront là où d’autres ont échoué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.