Accueil » Passion Ferté-Alais !

Événement phare de l'année aéronautique, le meeting de la Ferté-Alais s'est déroulé (8 et 9 juin 2019) sous une météo parfois peu clémente. Néanmoins, les vedettes annoncées étaient là et le spectacle tout à fait au rendez-vous.

9.06.2019

Le Boeing 777 d'Air France et la Patrouille France dans un spectaculaire "Apache Roll" en ouverture du meeting de la Ferté-Alais 2019. © Fred Marsaly/Aerobuzz.fr

Ouvert samedi 8 juin par deux majestueux passages du Boeing 777 F-GSQI d’Air France escorté par la Patrouille de France – lors du second, les Alpha Jet ont procédé à un « Apache Roll » du plus bel effet – le programme du meeting aérien a été tenu en partie, la direction des vols ayant été obligée de s’adapter aux grains, qui ont traversé le plateau de Cerny à plusieurs reprises… et au vent.

Ainsi la foule a pu admirer la patrouille hommage à la famille Dassault (Rafale, Mirage 2000, Falcon 10, Falcon 8X et Flamant), des warbirds en nombre (Yak, Corsair, Bearcat, Spitfire, Hurricane, P-40, H.75, T-28), de belles démonstrations signées Armée de l’Air (RSD, Transall) et Marine (Atlantique et Rafale M).

Formation et défilé en hommage à Serge Dassault, décédé en mai 2018.  © Frédéric Marsaly / Aerobuzz.fr

Les vedettes furent bien évidemment Fred Akary et son F-86, Francky Zapata sur son stupéfiant Flyboard et la Patrouille Tranchant forte de désormais 5 Fouga.

Vivement l’an prochain !

Frédéric Marsaly

A propos de Frédéric Marsaly

chez Aerobuzz.fr
Frédéric Marsaly, passionné par l'aviation et son histoire, a collaboré à de nombreux média, presse écrite, en ligne et même télévision. Il a également publié une douzaine d'ouvrages portant autant sur l'aviation militaire que civile. Frédéric Marsaly est aussi le cofondateur et le rédacteur en chef-adjoint du site L'Aérobibliothèque.

17 commentaires

  • Richard MARCONE

    Certes il n’y avait pas l’Airbus à la Ferté mais au moins le meeting était chez nous et non pas importé a Dubaï comme beaucoup de manifestations qui pourraient se dérouler chez nous! quant est ce que ces faiseurs de spectacles et de publicités ce rendront compte que notre pays est grand , que nous avons les gens et les moyens de faire de beaux spectacles chez nous, arrêtons de vendre la France aux étrangers comme nos dirigeants politiques

  • Gerard Guyot

    Toujours tout puissant, le lobby « pro-Boeing » d’Air France a préféré faire voler un B777 plutôt qu’u Airbus A380.
    J’attends de voir si la mise en service prochaine de l’A350 bénéficiera de la même promotion que celle qui a été faite par Air France pour le Boeing 787: une semaine de vols VIP plus photos en vol dans le sud de la France ! Plutôt publicité pour Boeing que pour Air France !

  • Eagleone

    Cette année, j’ai privilégié le 75eme anniversaire du DDAY.
    La Ferte se sera l’année prochaine. J’ai hâte d’y être

  • Lecointe

    Quel dommage, je n’ai pas pu aller à ce grand rassemblement cette fois, où je me rends depuis des années😥. Mais si les P51 n’était pas de la fête…ça a dû bien manqué..! Moi, lyonnais, n’ayant plus de meetings à Bron, pression des associations écolos et de certains riverains il y a 15 ou 20 ans, je suis frustré, comme d’autres..À la prochaine..

  • Dub

    on voit que les temps changent.
    Le meeting est toujours aussi agréable mais la présentation des spit du dimanche était vraiment mince. Pas de 109 non plus. On est loin de la densité des présentations des années 80/90 qui commençaient dès le matin et finissaient l’après midi.
    Dub

  • Patrick

    Très beau spectacle pour moi seul regret pas de P51 mustang

  • stanloc

    Bizarre ! moi j’ai compté 5 passages du triple 7 à basse altitude (environ 250 m, d’après son transpondeur) et un sixième en montée lorsqu’il a pris le cap de l’approche de CDG. En tout il a volé 1 heure bloc à bloc.

    • Frédéric Marsaly
      Frédéric Marsaly

      Ma phrase est « deux passages (…) escortés par la PAF ». Si les autres étaient sympas, le 777 en solo n’a pas dégagé la même émotion, même si on est toujours très content de voir des liners à la Ferté !

      • stanloc

        J’ai « suivi » la présentation du 777 sur FlightRadar24.com et la PAF n’a pas de transpondeur apparemment.

      • Frédéric Marsaly
        Frédéric Marsaly

        Si, mais il est filtré par FR24 et n’apparaît plus depuis quelques saisons comme tous les aéronefs de l’état français d’ailleurs (SC, Douanes, Gendarmerie etc)

      • Charlie du 77

        Bien sûr les Alphabets ont un transpondeur, même si seul celui du leader fonctionne pendant les vols en patrouille. Ils peuvent afficher des codes civils qui ne sont pas filtrés quand ils ne volent pas en « tactique ». Mais ils n’ont par contre pas de mode « S » qui permettrait à FR24 d’afficher leurs données, plan de vol etc…. C’est mieux, pour des aéronefs d’Etat ! 😉

      • Frédéric Marsaly
        Frédéric Marsaly

        Il y a trois ou quatre ans, quand la PAF défilait le 14 juillet, ils apparaissaient sur FR24, indicatif Athos, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Il y a bien filtrage de FR14.

      • stanloc

        Il y a belle lurette que je sais que les chasseurs (dans mon cas) disposaient d’un mode de reconnaissance appelé IFF afin de les distinguer sur nos écrans radar des « boguey ». J’ai utilisé un raccourci pour dire que la PAF n’apparaissait pas sur FR24. Notez toutefois que j’ai vu passer il y a 3 jours sur FR24 un avion dont le code commençait par RRR. Intrigué j’ai constaté qu’il s’agissait d’un gros porteur de la R.A.F.
        Que je ne puisse pas suivre les ébats des Rafale, d’accord, mais je ne vois pas ce que cela gênerait que la PAF constamment en contact avec le public, puisse être visible sur FR24.
        C’est comme les échanges radio, il y a eu une époque (révolue ? ) où le monde aérien ne pouvait pas communiquer avec le monde maritime, les avions civils avec les avions militaires et j’en passe peut-être.

  • Coralie

    J’habite juste a côté cela était magnifique a regarder comme tous les ans d’ailleurs !

  • RODDE Francoise

    Très beau spectacle malgré la météo…. merci

  • Olivier DE Pachtere

    Merci pour ce résumé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.