Accueil » L’apprentissage du pilotage de l’autogire pas à pas

L’apprentissage du pilotage de l’autogire pas à pas

Dans un guide condensé et très riche, les éditions Cépaduès viennent de publier un nouvel ouvrage dans la collection "Piloter." Les élèves pilotes et ceux qui souhaitent découvrir la pratique de l'autogire trouveront dans ce manuel une aide pour débuter avec cet ULM d'un genre particulier.

27.03.2018

L'autogire est entré dans la catégorie ULM en France en 1998 et connaît depuis un succès grandissant © AutoGyro

Le premier autogire de l’histoire de l’aviation, le Cierva C4, effectue son vol inaugural en 1923. Il faudra attendre 1998 pour qu’en France, cet appareil à voilure tournante soit intégré dans la catégorie ULM et connaisse depuis un essor sans précédent.

De manière à accompagner l’apprentissage du pilotage de cet ULM d’un genre particulier, Jean-Marc Lezcano et Laure Peytavin ont co-écrit le guide « Piloter un autogire » qui vient de paraître aux éditions Cépaduès.
L’ouvrage est un concentré de ce qui fait la marque de fabrique de la maison d’éditions spécialisée dans les livres d’aviation pratique. D’une mise en page claire, richement illustré, l’ouvrage est divisé en cinq chapitres qui mettent en avant les bonnes pratiques pour la conduite d’un autogire.

Piloter un autogire. Par Jean-Marc Lezcano, Laure Peytavin . Editions Cépaduès- Prix :29 €. I.S.B.N. : 9782364936195

Après un bref historique de l’invention de l’appareil, on entre dans le vif du sujet : comment fonctionne cet appareil hybride, savant mélange d’un hélicoptère et d’un avion. Les auteurs détaillent les commandes de vol, les principes qui régissent le vol puis abordent les prérequis pour devenir pilote d’autogire.

Avec le deuxième chapitre, le lecteur entre dans le concret avec la visite prévol et jusqu’à la mise en route. Puis les auteurs détaillent les manœuvres en vol, le décollage et l’atterrissage. Les cas pratiques sont abordés : comment voler par vent de travers et contrer une dérive, comment entreprendre un virage à forte inclinaison, comment gérer le vol lent et l’autorotation verticale…

Les auteurs apportent leurs conseils et soulignent les points importants dans des paragraphes rédigés en rouge. Plutôt qu’une mise en garde ou un avertissement, ces points cruciaux sont plutôt amenés de manière bienveillante, comme le « petit plus » qui fera du lecteur un pilote conscient du potentiel et des limites de son appareil. F.M.

Commander le livre Piloter un autogire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.