Accueil » Le 747 « City of Bangkok » dans les jardins de l’hôtel Corendon

Le 747 « City of Bangkok » dans les jardins de l’hôtel Corendon

Le convoyage routier de l’ancien Jumbo Jet de KLM, entre l’aéroport Amsterdam Schiphol et l’hôtel Corendon (12,5 km) a nécessité 5 jours. Il s’est terminé, le jour même du cinquantième anniversaire du premier vol du 747.

10.02.2019

Le groupe Corendonis a fêté de manière spectaculaire le 50ème anniversaire du premier vol du mythique 747. © Corendon

De sa chambre d’hôtel, Atilay Usly, le fondateur du groupe hollandais Corendonis (tour opérateur, compagnie aérienne et hôtels), a suivi les manœuvres de positionnement de son 747-400 dans les jardins de l’hôtel, au terme du cinq jours de transport. Le Jumbo Jet va maintenant pouvoir être aménagé pour accueillir des visiteurs. Un circuit de visite permettra de découvrir les entrailles de l’avion, mais également de marcher sur l’aile. Une exposition retracera aussi l’histoire de l’aviation, depuis ses origines.

Un 747 de KLM dans le jardin d’un hôtel à Amsterdam

 

 

4 commentaires

  • Seris

    J ai aussi plusieurs fois volé sur 747 jumbo avion remarquable en confort et sécurité au il puisse encore volé quelques années. Paul germain

  • Excellente décision concernant cette avion mythique. Avion que j’ai toujours adoré prendre pour de longs voyages . A la foi très sûr sur le plan technique , très confortable en siège économique . A ce niveau je n’ai pas retrouvé autre aéronef ; je suis tout simplement fasciné et j’espère aller le voir avec ma femme prochainement La ou vous l’avez immobilisé .

    • Philippe Lacroix

      J’aime beaucoup les avions, mais je trouve cela totalement flippant. Un avion, c’est fait pour voler. C’est de l’argent gaspillé, et ça n’a aucun sens sur le plan de l’histoire de l’aviation. On en met aussi un au fond la mer. On pourrait peut-être en accrocher un sur un gros sapin pour Noël prochain…

      • Jean-Mi

        La conservation du patrimoine est un art difficile.
        Mettre un Piper J3 sous cocon dans un hangar, le bichonner, voler avec, c’est presque facile. Sauver un Stampe de la destruction, le démonter, et le ranger dans son garage, c’est possible. la voiture dormira dehors.
        Sauver un Boeing 747-400 du ferraillage, c’est de la folie pure. Ces gros avions énormes sont très difficiles à préserver. Un hangar ? Folie ! et comment préserver des éléments naturels une baleine pareille en extérieur ? On sait qu’un avion pressurisé qui n’est pas sous pression, donc utilisé, climatisé, prend l’eau et pourri sur patte.
        Cet hôtel va sauver cet avion de la destruction, pour son image personnelle, mais aussi pour les générations futures.
        Regardez autour de vous, il y a peu de ces grosses machines préservées pour l’histoire, complètes.
        Cet hôtel va le faire dans le respect de cet avion, de son histoire, de ce qu’il représente. Et pas le transformer en récif corallien ! Quel esprit tordu à pu avoir idée de transformer des avions en sous-marin pour poissons ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.