Accueil » Le musée de l’Air et de l’Espace s’envole

Le musée de l’Air et de l’Espace s’envole

Le musée aéronautique du Bourget a enregistré une forte hausse de fréquentation en 2019 qui devrait se poursuivre logiquement en 2020.

17.01.2020

Depuis février 2019, Planète Pilote est à nouveau accessible au jeune public. © Musée de l’air et de l’espace – Le Bourget / Alexandre Fernandes

Le musée de l’Air et de l’Espace, au Bourget, a accueilli 315.787 visiteurs en 2019, soit une augmentation de 13,6% par rapport à 2018. L’ouverture de la Grande Galerie rénovée, le 14 décembre 2019, est une raison de plus de découvrir ou de redécouvrir ce lieu exceptionnel. Depuis la réouverture de la Grande galerie plus de 8.500 visiteurs ont pu admirer la remarquable rénovation de cette aile du bâtiment et la mise en valeur des pièces exposées. A noter que depuis février 2019, Planète Pilote est à nouveau accessible au jeune public.

Au vu des événements programmés en 2020, la fréquentation du musée de l’Air et de l’Espace devrait continuer de croître. Parmi les temps forts de l’année :

  • Du 31 janvier au 2 février 2020 : Salon des Formations et Métiers Aéronautiques
  • Les 25 et 26 février :  6e Paris Space Week
  • Jusqu’au 25 mars 2020 : exposition « La Légende des Cieux »
  • Avril : 10e édition du Carrefour de l’Air.
  • 16 mai : 16e Nuit européenne des musées
  • Juillet : Exposition « 25 ans de l’imagerie spatiale militaire française »
  • 8 août : Nuit des étoiles
  • 19 et 20 septembre : Journées européennes du patrimoine
  • 11 octobre : Fête de la science
  • 19 et 20 octobre : Journées Nationales de l’Architecture

Le musée de l’Air et de l’Espace toujours plus ambitieux

10 commentaires

  • Barbière

    Jean Barbière 0164038750 jean.barbiere@orange.fr

    Seriez vous interressés par des maquettes d’avions et d’hydravions entièrement finies
    à l’échelle 1/24,1/48,1/72.
    Cordialement.

  • Aviateur en jaune

    Comme la majorité des grands médias aéronautiques vous oubliez de préciser que désormais ce musée est payant. Il était auparavant gratuit et désormais il faut payer pour aller y voir des avions poussiéreux avec une explication quasi inexistante.
    Mais bon les sites internets préfèrent en faire des tartines sur cette nouvelle grande galerie plutôt que de parler de ce qui fâche : sous Macron le gratuit devient payant.

    • Julien

      Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant, la plupart des musées que j’ai visités étaient payants, et ça me paraissait naturel, ça permet l’entretien du musée…
      Quand je vais au cinéma, je paye ma place, quand je visite un monument (château de Versailles par ex) je paye l’entrée, quand je vais à un concert ou un meeting, je paye,… Pourquoi le Bourget devrait-il forcément être gratuit?
      Et je ne vois pas ce que Macron vient faire là dedans!

    • PlasticPlane

      Jaune Cub, évidemment 🙂

    • Frédéric Marsaly
      Frédéric Marsaly

      Aerobuzz en a parlé, les abonnés le savent bien :

      https://www.aerobuzz.fr/culture-aero/le-musee-de-lair-et-de-lespace-toujours-plus-ambitieux/

      Néanmoins, revenons sur la gratuité du Musée : Il s’agissait d’un test mené dans plusieurs musées (8 si mes souvenirs sont bons, dont le MAE) dans le milieu/fin des années 2000, à l’époque sous la direction de M. Gérard Feldzer. Alors que tous les autres musées ont repris très vite leur tarification d’entrée, le MAE a été le seul à maintenir l’accès libre aux collections permanentes aussi longtemps.

      On peut toujours discuter de la politique tarifaire, on verra aussi l’incidence que ce changement aura sur le musée effectivement, mais il est un peu tôt pour le savoir.

    • Pilotaillon du 21eme siècle

      Nous sommes tous derrière vous : conservez votre gilet de prévention des risques et prenez un chiffon de volontaire pour épousseter les coins oubliés ! On vous tient l’échelle.

      J’ai visité Corbas dernièrement, où des passionnés ont à coeur de transmettre bénévolement et j’ai eu un vrai plaisir de régler mon entrée, car « ça le vaut bien ! ».

      Je m’interroge : vous utilisez certainement Google gratuitement : vous êtes-vous posé la question de qui paie au final ? (qui fait que cette startup pèse aujourd’hui 1.000 miliards de $).
      Mais j’y pense : c’est peut-être notre Président qui paie Google ? ou bien qui gagne ces miliards ? Muuhhhh ?!?… Faut que je réfléchisse davantage…

    • Hugues CHOMEAUX
      Hugues Chomeaux

      J’ai visité un certain nombre de musées avec ou sans poussière, en France et à l’étranger et à chaque fois Macron faisait payer l’entrée, que ce soit aux USA, en GB, en Allemagne ou à Chypre la dernière fois, un vrai scandale.

    • BOUR

      Bonjour
      Avec le tout gratuit, je crains que l’ensemble des installations territoriales se dégradent à vitesse grand V.
      Soyez raisonnable, le fait de payer son entrée devrait d’une certaine façon vous rendre fier de participer même petitement !
      Toutes entrées gratuites donnent l’impression d’en être réduit à la mendicité ! Je suppose que vous valez mieux que cela.
      Cordialement
      Michel Bour

  • Pilotaillon

    La muséographie évolue et le nombre de visiteur grimpe : c’est la meilleure méthode pour valider la réussite.
    Bravo, la culture aéro le mérite bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.