Accueil » Paris-Orly s’offre un beau livre pour son centenaire

Paris-Orly s’offre un beau livre pour son centenaire

Pour les français, Orly n’est pas un aéroport comme les autres. C’est avec lui qu’ils se sont émerveillés devant les progrès de l’aviation et qu’ils ont découvert le transport aérien. Le centenaire est aujourd’hui en pleine mutation.

19.02.2018

L'aéroport d'Orly au temps des Caravelle… © Aéroports de Paris

C’est le 1er janvier 1918 que l’aéroport d’Orly a officiellement été porté sur les fonts baptismaux de l’aéronautique, même si depuis 1909, les terres agricoles avaient été transformées en champ d’aviation et que la plate-forme conservera cet aspect général jusqu’à la seconde guerre. Ce n’est qu’à partir des années 50 qu’Orly va entamer sa montée en puissance avec notamment le transfert progressif des activités d’Air France du Bourget vers Orly.

La nouvelle aérogare Sud ne sera inaugurée qu’en 1961. Orly-Ouest entera en service dix ans plus tard. Ces deux aérogares seront enfin réunies en 2019, avec la construction d’un bâtiment de jonction de 80.000 m2, pour faire d’Orly, un ensemble cohérent.

Je m’en vais le dimanche à Orly.
Sur l’aéroport, on voit s’envoler
Des avions pour tous les pays.
Pour l’après-midi, j’ai de quoi rêver.
Je me sens des fourmis dans les idées
Quand je rentre chez moi la nuit tombée.

Pour réaliser ce livre hommage à Orly, dont les textes sont signés par Frédéric Beniada, les éditions de la Martinière ont travaillé à partir des archives photographiques d’Aéroports de Paris, une matière première d’une grande richesse. C’est toujours avec le même plaisir nostalgique que l’on redécouvre Orly au temps des hélices. Au-delà de la transformation de celui qui a été pendant longtemps le premier aéroport français, ce survol iconographique met en lumière l’évolution de la place qu’occupe un aéroport comme celui d’Orly dans la société française. Le contraste entre les années 60-70 et l’époque actuelle est flagrant et apparaît dans chaque cliché.

Paris-Orly 100 ans.
Textes de Frédéric Beniada. Editions de La Martinière.
290 x 220 mm. 192 pages. 40 €. ISBN : 978-2-7324-8477-8

D’objet de fascination qui déplaçait les foules dominicales, le transport aérien est devenu un système complexe et utilitaire. Les photos en noir et blanc montrent des parisiens qui viennent en vélo voir les avions. Ils s’entassent sur les terrasses. Ils circulent côté pistes en autobus torpédo. Ils sont heureux. Ce sont les trente glorieuses. En revanche, les photos en couleur qui illustrent l’aéroport d’aujourd’hui sont posées pour servir la communication du groupe.

Les passagers sont devenus des consommateurs de service. Fini l’inconscience et la spontanéité, place aux postes d’inspection filtrage et aux supermarchés. Les photos n’ont plus le même caractère documentaire. Il n’en demeure pas moins, qu’un aéroport comme celui d’Orly reste fascinant. Mais cela est une autre histoire. G.R.

Commander le livre : Paris-Orly 100 ans

7 commentaires

  • chorus2a@gmail.com

    Les livres sur l’historique des aéroports sont peu nombreux, hélas. Autant dire que celui ci est vraiment appréciable. Vous est t’il permis de mettre un lien pour le commander ?

  • Daniel Faget

    Un livre qui, je n’en doute pas, fera ressurgir des souvenirs de jeunesse lorsque le dimanche nous allions avec mes parents sur les terrasses d’Orly voir atterrir et décoller les avions à hélices et les premiers avions « à réaction » comme on disait à l’époque. C’était dans les années 50-60… A ce moment-là les terrasses étaient libres d’accès et il y avait foule. Beaucoup de compagnies aériennes de cette période ont malheureusement disparu et aujourd’hui immortaliser les avions par des photos est devenu très compliqué dans les aéroports français.

  • Peretti Jean Pierre

    Que de souvenirs de mon lieu de travail de 1966 à 1974 avant Roissy (CDG) jusqu’en 2005 !
    Mécanicien avion, nous étions sur la piste et nous y travaillions aussi les Dimanches !!
    Nous y circulions avec des petits véhicules électriques !
    Pour l’anecdote notre cantine était au dernier étage de l’aérogare sud, la plus belle vue des pistes !

  • PHILIPPE GUERIN

    Bonjour

    il existe aussi le livre de Bob Maloubier « ORLYWOOD « aux éditions First qui raconte Orly dans tous ses aspects, des plus dramatiques et aux plus anecdotiques, voire triviaux.Tout y passe de l’origine a nos jours , une lecture vraiment plaisante et toujours d’actualité :par exemple la liaison ferroviaire de Paris à Orly , un serpent de mer, n’étant toujours pas réalisée a ce jour

    cordialement

    Philippe Guérin

  • DAUMONT Xavier

    Étudiant à Paris dans les années 60, nous allions souvent à Orly. Depuis les terrasses on observait les avions sur le tarmac, en train d’atterrir ou décoller. On repartait des rêves plein la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.