Accueil » Culture Aéro – brèves » 50 ans du 1er vol de l’A300B 4/5 : « Le puzzle industriel européen » – PODCAST

50 ans du 1er vol de l’A300B 4/5 : « Le puzzle industriel européen » – PODCAST

Contrairement à Concorde, le programme A300B ne reposera que sur une seule chaine d'assemblage final. © Airbus

Répartir de manière équitable chaque élément du futur avion ne fut pas chose facile. Imposer une seule ligne d’assemblage final à Toulouse non plus. Ce fut le tour de force de Felix Kracht qui eut aussi l’idée d’approvisionner cette ligne par avion. La chance fut que le diamètre du fuselage de l’A300B était très légèrement inférieur à celui du lanceur Saturn de la NASA.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.