Accueil » podcast

podcast

La promesse de l’envol

Germain Chambost était un homme calme, réfléchi, méthodique. Il mettait à profit ces qualités dans ses activités de journaliste aéronautique, dans celles d’instructeur bénévole en aéro-club ou encore d’écrivain. Car Germain avait le goût de l’écriture et savait choisir les mots justes pour partager avec le plus grand nombre ses expériences de vol. En témoignent quelques beaux récits comme « La promesse de l’envol » dont Gérard Maoui

Claudel et l’avion

Paul Claudel est fasciné par l’avènement du transport aérien des années 30. Écrivain, la beauté mécanique d’un moteur ou d’une hélice d’avion attise son élan poétique. Diplomate, il est un des premiers « voyageur fréquent » des lignes aériennes naissantes. En 1937 il publie dans « Contacts et circonstances » un texte dédié à Paul-Louis Weiller, alors directeur de la Société des moteurs Gnome & Rhône et futur administrateur d’Air

Normandie-Niemen

Le Groupe « Normandie », constitué par une poignée de pilotes des Forces Aériennes Françaises Libres, est opérationnel aux côtés de la 1ère armée aérienne soviétique à partir de mars 1943 et devient le « Régiment Normandie-Niemen ». En juin 1945, il rentre en France, auréolé de 273 victoires officielles et de 37 probables, mais déplore la perte de 52 pilotes. Yves Courrière a raconté cette épopée dans son livre

Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède

  Avant que l’homme ne puisse s’élever dans les airs grâce aux ballons puis aux aéronefs, le vol à dos d’oiseau a été un fantasme récurrent dans l’art et la littérature. Certaines légendes datant de 3000 ans avant JC en témoignent. Paru en 1906, le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, de Selma Lagerlöf, poursuit ce rêve. Gérard Maoui lit un extrait de