Accueil » Trois avions mis à l’encan à la prochaine vente aux enchères d’Artcurial

Trois avions mis à l’encan à la prochaine vente aux enchères d’Artcurial

Le 13 juin 2017, Artcurial donne rendez-vous aux collectionneurs pour sa vente annuelle. Parmi les 250 lots, figurent trois avions d'entrainement et de voltige, en état de vol. On retrouvera également le bonnet de vol de Charles Lindbergh, qui n'avait pas trouvé preneur lors sa mise aux enchères en novembre 2016.

27.05.2017

Stamp SV-4C, fabriqué par la SNCAN en 1947, immatriculé F-GPPJ et portant le numéro de série 1113 est estimé entre 75.000 et 95.000 €. © Artcurial

Parmi les pièces maîtresses de la vente, nous découvrons  trois avions d’entraînement, tel ce biplan Stampe SV4C, construit en 1949 pour équiper les écoles de pilotage en Europe. Produit à seulement 40 exemplaires au début de la Seconde Guerre Mondiale pour les armées de l’Air Française et les Forces Aériennes Belges, c’est à la fin du conflit que sa production va exploser. Il est fabriqué par la SNCAN puis par l’Atelier Industriel de l’Aéronautique d’Alger. Le Stampe s’est distingué par la suite dans les compétitions de voltige jusque dans les années 60.  (estimation  : 75 000 €/95 000 €).

 

Focke Wulf Piaggio 149D  1960 – F-AZKD – Estimation : 30 000/40 000 €

Autre modèle particulièrement recherché par les collectionneurs, le  Focke Wulf Piaggio 149D . Fabriqué au début des années 50 par le constructeur Italien Piaggio, ce monoplan d’entraînement et de liaison rencontre peu de succès auprès d l’Aeronautica Militare Italiana. le gouvernement fédéral de l’Allemagne de l’Ouest va, par contre, manifester un grand intérêt pour cet avion et acheter la licence de production pour le compte du constructeur Focke Wulf. Le P149D (D pour Deutschland) va rester en service jusqu’à la fin des années 1980. (estimation 30 000 €/40 000 €)

CAP 10B « Marianne Maire » 1978 – F-BXHV – estimation 70 000/90 000€

Troisième et dernier avion de la vente, un Mudry CAP 10B,  avion école de voltige très connu en France. Inspiré de l’Emeraude de Claude Piel, le CAP 10 (Constructions Aéronautiques Parisisennes), fut conçu en 1970 par Auguste Mudry dans l’objectif de concurrencer la production américaine et des pays de l’Est, en fabriquant en France un avion de voltige moderne. Ses performances en font très vite un outil précieux pour la formation des pilotes de l’Armée de l’Air et de l’Aéronavale.    Le F-BXHV a appartenu à Marianne Maire-Shaw, leader de la patrouille Captens, plusieurs fois championne de France.

Siège éjectable Mirage F1 – Estimation 2500/4000 €

D’importantes pièces d’aviation militaire viendront compléter cette vente, avec la mise aux enchères d’un siège éjectable de Mirage F1 (Estimation 2500/5000 €).  Artcurial présentera également à la vente trois maquettes du Concorde formant un triptyque tricolore, estimées chacune entre 3000 € et 5000 €.

Bonnet de vol de Charles Lindbergh porté lors de la traversée de l’Atlantique, les 20 et 21 Mai 1927. Cuir naturel brun et laine. Estimation : 30 000/50 000€.

Enfin, parmi les objets les plus remarquables, le bonnet de vol porté par Charles Lindbergh lors de sa traversée de l’Atlantique les 20 et 21 Mai 1927 à bord du Spririt of St Louis. Ce bonnet emblématique et unique témoignage présenté à l’occasion du 90ème anniversaire de son vol historique est réalisé en cuir naturel brun. Il a été fabriqué par V.L & A. Chicago Sporting googs Exclusively  (estimation 30 000€/50 000€).

Canapé « Elevate sofa » 2012. Ateliers Flown & Marc Venot . Estimation 15 000/25 000€

La vacation présentera également un volet « design aéronautique » avec des pièces de mobilier. Certaines proviennent des ateliers Flown, comme ce prototype du canapé Elevate sofa. Cette pièce unique est réalisée avec des panneaux de hublots d’Airbus A340. (estimation : 15 000€/25 000€). Composé également de panneaux de hublot d’Airbus A340, le F-Bar, équipé d’un éclairage LED indirect, rappelle l’ambiance singulière et intimiste d’un vol de nuit lorsqu’il est éclairé.

Philippe Chetail  (d’après les éléments fournis par Artcurial)

Infos pratiques

  • Exposition des pièces mises en vente : du vendredi 9 juin 2017 au lundi 12 juin 2017
  • Vente : Mardi 13 juin 2017 à 14 h. – Artcurial – 7, rond point des champs Elysées – 75008 Paris – Tel + 33 (0)1 42 99 20 86

Retrouvez nous en podcast et vidéo

6 commentaires

  • Stampe

    Bonjour,
    Connaissant assez bien les Stampe, il me semble que l’évaluation du prix de celui proposé est assez élevé. Il ne faut pas confondre ce que ça coûte avec ce que ça vaut….
    D’autre part, je signale à tout hasard qu’il y a de fortes chances pour que le siège éjectable de Mirage F1 ait été « emprunté à l’Armée de l’Air, car très peu de sièges de ce modèle (Mk10M) ont été vendus, voire aucun…(par contre, il manque beaucoup de sièges à Châteaudun sur des avions à remettre en état de vol.

    Un acheteur pourrait être accusé de recel…

    • fildru

      Un gars de l AC proche en possédait un , c magnifique , mais quel boulot pour serrer régler les entretoises inter plan a chaque prevol !
      Si le siège éjectable a toujours ses pétards , quelle aubaine sur le stamp pour réussir un looping long !
      Le chapeau de Lindbergh , dixit nom danois par sa grand-mère , donc pas ce que les journaux disent depuis 15 ans blackmail , cause vu au cockpit ju52 , saisies d après conflit , dans l USAF , il fut en 39 affecte aux services very long range des b17/25 etc legitimement car pour manier les 17 robinets de son Ryan SOfSL , c était son principal journal de bord avec ses caps loxo et autres thermomètres ! Après une 20 ne d heures sur l océan , il se revailla en début de virage engage a moins de 300 mètres et s estimait pour cela miraculé , comme de la gadoue au décollage vs 1 ligne téléphonique en boue de piste …plus sa 1ere finale dans le noir sur les hangars bgt avec rmg … Et oui quoique a Lognes on peut se faire peur aussi , voilà ! CQFD. A bientôt au BGT !

    • Dom de Mars

      Monsieur « Stampe »vos remarques sont assez juste a ceci près que celui qui achète par l’intermédiaire d’une vente aux enchère officielle ne sera jamais poursuivi pour recèle car le commissaire priseur est officier ministériel. L’acheteur du coup gardera sont acquisition en toute légalité et toute légitimité. L’Armée de l’Air ne pourra pas récupérer son bien une fois la vente effectuée.

  • Marianne SHAW-MAIRE

    Ce commentaire s’adresse aux rédacteurs de Aerobuzz: Mais vous pouvez également le mettre en ligne si vous le désirez.
    Bonjour! Merci de corriger ou en tous cas préciser la légende correspondant à la vente du Cap10 F-BXHV: cet avion m’a en effet appartenu… jusqu’en 1983. A long time ago. Et fut remplacé depuis: par le F-GNFE et aujourd’hui le F-GOUM. Pour des raisons évidentes, je ne veux pas qu’on puisse imaginer que je vends mon actuel cap10! Bien amicalement, Marianne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.