Accueil » Un morceau du Wright Flyer à bord d’Ingenuity

Un morceau du Wright Flyer à bord d’Ingenuity

Le 8 avril 2021, l'hélicoptère martien de la NASA Ingenuity réalisera son premier vol. Outre le fait qu'il s'agira du premier vol contrôlé d'un appareil motorisé réalisé sur une autre planète, c'est aussi tout un morceau d'histoire qui s'envolera avec lui.

5.04.2021

Ingenuity réalisera son premier vol un peu plus de 117 ans après les premières tentatives des frères Wright à Kitty Hawk, en Caroline du Nord, le 17 décembre 1903. Ce jour là, Orville et Wilbur Wright avaient parcouru 120 pieds en 12 secondes pendant le premier vol. ©NASA

« Une petite partie du matériel qui couvrait l’une des ailes de l’avion des frères Wright, connu sous le nom de Flyer, est à bord d’Ingenuity », a annoncé la NASA récemment. Selon les précisions apportées, il s’agirait d’un petit morceau de ruban isolant fait de tissu. Il aurait été disposé autour d’un câble situé sous le panneau solaire de l’hélicoptère. Les Wright utilisaient, de leur côté, ce type de matériaux (une mousseline non blanchie appelée « Pride of the West ») afin de recouvrir les ailes de leurs planeurs et avions à partir de 1901.

Pour rappel, ce fait n’est pas inédit puisque l’équipage d’Apollo 11 avait emporté avec eux, lors de leur mission lunaire de juillet 1969, un petit éclat de bois du Wright Flyer. Un autre échantillon avait également accompagné John Glenn en orbite à bord de la navette spatiale Discovery en 1998.

Jean-François Bourgain

Ingenuity

 

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

11 commentaires

  • lavidurev

    Les petits Icare n ont plus le droit de rever…Quant aux grands Icare …ils seront fusilles tres severement, comme disait l humoriste Francis Blanche dans un sketch.

  • Yves Monier

    Ce n ‘est pas Ingenuity qui récupèrera les échantillon martiens mais un petit rover Européen (Mars Fetch Rover)qui arrivera sur Mars avec la mission US Mars Sample Lander qui sera lancée en 2026. Le drone ne pèse que 1,7 kg et n’a pas de capacité d’emport en plus. C’est juste un démonstrateur technologique.
    Ce sont 5 vols prévus d’environ 90 secondes sur 300m à ‘m d’altitude environ. Le premier est reporté au 11 avril (les données seront reçues le 12 avril).

  • Xav520

    Ingenuity n’est pourtant pas catapulté… ?
    Je sors
    Bel hommage.
    Eux savent se souvenir de leurs pionniers…

  • Julien

    C’est trop cool

  • Jean-Mi

    Mais ils vont finir par l’éparpiller aux quatre coins de l’univers ce bon vieux Flyer ! Il n’y en a pas un bout sur les sondes voyager ?
    Le symbole est très fort et j’applaudis quand même !
    Moi j’ai une pensée pour Orville et Wilbur qui ayant eu du mal à traverser la dune de Kitty Hawk ne se voyaient absolument pas sur la Lune, puis sur Mars, avec la même machine…
    Et on va dire qu’un avion bois et toile ne peut pas être performant ? 😉

  • Gérard MERCIER

    Une pensée pour Gustave Weisskopf…

    • Jean Baptiste Berger

      Là, vous vous adressez à des pointures en histoire….
      Je n’ai pas d’avis sur « qui est le premier » (Ader, pour un Français, les départage de toute façon…)
      Mais c’est bien d’évoquer ce pionnier méritant et courageux.

      • JmB

        Sans aller bien loin dans la recherche, étant donné le nombre d’articles de journaux d’époque antérieurs au catapultage de Kitty Hawk en 1903 dans les archives, il est bien plus que vraisemblable que les Wright se soient auto-attribué la paternité du 1er vol américain et exploités le filon commercial par la suite, quoi qu’il en ait coûté (formule à la mode) de compromissions avec la vérité historique !

      • Jean-Mi

        Le sujet est sensible… Plusieurs pionniers essayait en même temps ou quasi des choses, qui on réussit, ou pas. Ils échangeaient peu entre eux, plutôt via personnes tierces (genre Chanutes), ou en se voyant sur le terrain (à Bagatelles, puis à Issy les Moulineaux, principalement).
        Mais surtout, il y avait deux sortes de pionniers : ceux qui faisait ça pour le sport, désintéressés, en gentleman (typiquement Santos-Dumont, Farman au début, Delagrange), et ceux qui faisait ça en ingénieurs (Ader, Blériot, frères Voisin, Wright brother’s).
        Les deuxièmes avaient, par culture et par déformation professionnelle, l’idée que ça devait pouvoir se vendre, à des particuliers d’une part (les sportifs qui ne construisent pas leur machine eux-même), mais surtout aux militaires. En particulier Ader et Wright brother’s, qui ont verrouillés et rendues secrètes leurs études pour les militaires, et surtout attendus les budgets et commandes de leurs parts pour travailler plus avant.
        Les Wright étaient déjà commerçants avant de passer à l’aviation. Ils fabriquaient et vendaient des bicyclettes et des motocyclettes. Il aurait été étrange, une faute professionnelle, qu’ils ne pensent pas à vendre cette invention géniale : la machine volante.
        Il était donc primordial pour « les ingénieurs » que leurs produits soient connus et qu’ils soient reconnus comme « les premiers », c’est vendeur.
        Les « sportifs », eux, veulent juste réussir à voler, et ne le font pas forcément connaitre, au pire à ceux qui sont là ou par leurs exploits sportifs donc via les journaux… D’ou Weisskopf…

  • PHILIPPE BOUTIN
    PHILIPPE BOUTIN

    C’est tellement exceptionnel ce genre d’évènement que ça renvoi très loin et hors du temps les propos de Madame la Maire de Poitiers !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.