Accueil » Airbus Helicopters prépare le H160 pour le service militaire

Airbus Helicopters prépare le H160 pour le service militaire

Airbus Helicopters et la Direction Générale de l'Armement (DGA) s’engagent sur des études complémentaires pour la militarisation du H160 et du soutien associé, dans le cadre du programme d’Hélicoptère Interarmées Léger (HIL).

6.02.2020

Les premiers hélicoptères H160M Guépard doivent être livrés à l’armée française dès 2026. © Eric Raz / Airbus Helicopters

Ce marché par la DGA à Airbus Helicopters doit permettre le lancement des activités de développement préliminaires de la version militaire du H160, aussi connue sous le nom de Guépard, afin de tenir le calendrier de livraison accéléré annoncé en mai 2019 par la Ministre des armées, Florence Parly.

Ces études complémentaires comporteront également un volet visant à définir le modèle optimal du soutien pour cette flotte interarmées. Airbus Helicopters, Safran Helicopter Engines et la DGA travailleront en étroite collaboration avec pour objectif de maximiser le taux de disponibilité des hélicoptères tout en optimisant les coûts de soutien de la flotte.

« Le lancement dès la phase de pré-développement de ce travail collaboratif entre l’industriel et le ministère des armées pour définir le modèle de soutien du Guépard et les processus associés est essentiel. Cela permettra de garantir un taux de disponibilité élevé dès son entrée en service au sein des forces armées » a déclaré Alexandra Cros, Directrice des Affaires Gouvernementales France d’Airbus Helicopters. « Ces études s’inscrivent dans la continuité des travaux et des engagements pris récemment dans les contrats « verticalisés » pour les flottes Cougar, Caracal et Tigre des armées françaises ».

La France anticipe le développement du futur Hélicoptère Interarmées Léger H160M

Hélicoptère modulaire par conception, le Guépard permettra de couvrir avec une plateforme unique des missions allant de l’infiltration de commandos à la lutte antinavire, en passant par l’interception aérienne et l’appui-feu, répondant ainsi aux besoins de l’armée de Terre, de la Marine Nationale et de l’Armée de l’air dans le cadre du programme HIL. Le lancement du HIL anticipé en 2021 permettra de livrer les premiers hélicoptères à l’armée française dès 2026.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.