Accueil » Draken International perd un Mirage F1 dans le Nevada

Draken International perd un Mirage F1 dans le Nevada

Le Mirage F1 évoluait à proximité de la base aérienne de Nellis (Nevada) quand il s’est écrasé, tuant son pilote. C’est le deuxième Mirage F1 « privé » perdu aux Etats-Unis depuis le début de l’année 2021.

26.05.2021

Avec près de 50 Mirage F1 en sa possession, la société Draken est un utilisateur de premier plan de l’ancien chasseur français. Les performances de l’avion lui ont ouvert une étonnante deuxième carrière outre-Atlantique. © Draken

L’accident du Mirage F1 de Draken est intervenu le 24 mai 2021 vers 14h30 heure locale, l’avion s’abattant dans une zone pavillonnaire très proche de la base aérienne. On déplore une seule victime, le pilote. La société Draken, qui fournit des plastrons pour l’entrainement des forces armées, et en particulier l’US Air Force, est installée à Lakeland (Floride). Mais elle maintient également une base à Nellis où évoluent plusieurs de ses appareils.

Draken disposait en 2020 d’une vingtaine de Mirage F1, dont au moins un biplace F1B, acquis auprès de la force aérienne espagnole. Depuis le début de l’année, ces appareils auraient été rejoint par 25 Mirage supplémentaires acquis cette fois en Jordanie. Il s’agit du deuxième accident d’un Mirage F1 aux Etats-Unis, après la perte d’un Mirage F1B aux couleurs d’ATAC le 25 février 2021. Les deux occupants avaient été blessés. F.L.

Les Mirage F1 français vont reprendre du service aux USA

La deuxième vie américaine du Mirage F1 se prépare à Châteaudun

Le Mirage F1, c’est fini pour l’armée de l’Air !

Le Mirage F1, c’est fini pour l’armée de l’Air !

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

4 commentaires

  • POMMET jean-paul

    Ayant moi même à la fabrication des voilures des de cet Avion était le meilleur pour cette époque.
    Avoir participé à la fête de la fabrication du 100e et rentre dans les meilleurs moments de ma carrière

    • HG

      Traduction SVP….

    • Dornier Jean

      Ces deux accidents sont ils à imputer à une maintenance trop légère ou à des problèmes de pilotage ? Merci si vous pouvez me renseigner !

      • Xav520

        Classique, l’atar 9k50 était doté d’un réducteur de puissance en cas de fort cabré à basse vitesse pour éviter le pompage turbine.
        Si le pilote a voulu faire un décollage « à la F-22″… ce n’est pas un F-22, mais un jet des années 70… il a dû décrocher…
        Les pilotes français y étaient formés, ce qui n’a pas empêché un décrochage à la Ba.112 dans les années…80, 90 (avec éjection réussie) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.