Accueil » La Pologne sélectionne l’AH-64E Apache de Boeing

La Pologne sélectionne l’AH-64E Apache de Boeing

L’Apache AH-64E « block 3 » se distingue par sa capacité à téléopérer des drones. © Boeing

Pour remplacer sa flotte actuelle d'hélicoptères Mi24 d’origine soviétique, Varsovie veut acheter près d’une centaine d’hélicoptères de combat américain AH-64E Apache.

Le choix de l’hélicoptère d’attaque de Boeing par Varsovie n’est pas une surprise : toute solution européenne ayant été écartée, l’Apache était opposé en finale à l’AH-1Z de Bell, appareil à bout de souffle et ultime évolution du Cobra né en 1965.

Ce qui est en revanche surprenant, c’est que la Pologne annonce par la voix de son ministre de la Défense vouloir acquérir pas moins de 96 appareils, alors que le projet d’acquisition portait initialement sur 32. Si le projet était confirmé, la Pologne disposerait alors de l’une des flottes d’hélicoptères de combat les plus puissantes d’Europe.

Frédéric Lert

Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

2 commentaires

array(2) { [0]=> int(34) [1]=> int(35) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Les Polonais, pour Européens qu’ils soient, ont une conduite bizarre, ne seraient ils pas devenus le 51° état des Etats Unis ?

    Répondre
  • par antoine.leyendecker

    Les américains sont très fort dans le domaine des armements, comme de la pharmacie. non seulement ils vendent leur production, en s’appuyant sur un lobbying (incitatif) mais en conséquence, ils empêchent toute constitution d’une force européenne.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(34) [1]=> int(35) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(34) [1]=> int(35) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.