Accueil » Le Japon perd un F-35A

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Le Japon perd un F-35A

Aucune explication n’a encore été donnée sur la perte en mission de cet avion qui avait été assemblé dans l’usine Mitsubishi de Nagoya. Les autres F-35A japonais sont pour l’instant interdits de vol.

11.04.2019

Première perte d’un F-35 pour le Japon, qui s’est engagé pour 42 appareils et pourrait en commander jusqu’à cent de plus dans les années à venir. © JASDF

Une patrouille de quatre avions appartenant au 302ème Hikotai (escadron) avait décollé à 19h locales de la base de Misawa, dans le nord du Japon, pour une mission d’entrainement de nuit. Le contact avec un des appareils avait été rapidement perdu, une trentaine de minutes seulement après le début du vol. Aucun message de détresse n’a été reçu.

Des débris ont été rapidement retrouvés à la surface de l’eau, mais en ce jeudi 11 avril, le pilote est toujours porté disparu. Les recherches se poursuivent avec des moyens aériens et navals américains et japonais.

L’avion étant tombé dans les eaux internationales, on peut imaginer que d’autres nations pourraient essayer de retrouver l’épave pour y jeter un œil…

Cet accident intervient deux semaines seulement après que le 302ème Hikotai eut été déclaré opérationnel sur le nouvel avion et la force aérienne a décidé par mesure de sécurité de garder au sol les 12 autres appareils déjà en service. Le gouvernement japonais, qui s’est déjà engagé pour 42 chasseurs-bombardiers de Lockheed Martin, destinés à remplacer d’ici 2024 les derniers F-4 Phantom II. Mais il pourrait également acquérir jusqu’à cent appareils supplémentaires pour remplacer cette fois les F-15 les plus anciens.

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

2 commentaires

  • Bernard Espada

    cet accident me fait penser aux accidents de F104 qui après modifications, étaient utilisés par les allemands dans les années 60 et 70

  • Ghibou

    Cela fait déjà 2 avions « tombés » et donc aussi bcp en vie humaine. Un avion très compliqué à piloter ? ou aussi un pb informatique où homme machine ne décident pas de la même chose?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.