Accueil » L’Espagne commande ses PC-21

L’Espagne commande ses PC-21

Et un de plus ! Après la Suisse, l’Australie, la France et quelques autres, c’est au tour de l’Espagne de remplacer ses avions militaires d’entrainement à réaction par l’avion suisse.

7.02.2020

Avec 235 PC21 vendus dans neuf pays, le constructeur suisse Pilatus s’assure un joli succès sur le marché des avions d’entrainement. © Pilatus

L’annonce en faveur du Pilatus PC-21 avait été faite en fin d’année 2019. L’avion suisse était en compétition avec le Beechcraft T-6 Texan II et l’Embraer EMB-314 Super Tucano. Le choix est maintenant entériné par Madrid, avec la commande de 21 appareils pour l’entrainement des pilotes militaires. Les avions à hélice viendront remplacer les Casa 101 en service depuis les années 1980. Les six premiers Pilatus PC-21 seront livrés en 2020 et les activités d’entrainement sur le nouvel avion commenceront en...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

4 commentaires

  • BERNARD DORTOMB

    Ceci nous convainc encore plus de l’existence de l’Union européenne !!!
    Pour ceux qui ne seraient pas au courant , les USA ont choisit le T 7A pour former leur pilotes de combat, il me semble que c’est un calibre militaire quelque peu différent !!!!

    • Pif

      Et les Suisses volent en Rafale c’est certain !

    • Jean-Mi

      Les USA ont également acheté un certain nombre de « Texan 2 », qui ne sont en fait que des Pilatus PC-9 déguisés en américains !
      Finalement, les USA font comme nous et beaucoup d’autres : ils forment aussi leurs pilotes avec des « avions à hélice », et je dirais même avec une ou deux générations de retard… Le PC-9 est un ancêtre du PC-21…

  • Pilotaillon du 21eme siècle

    Pas facile d’inviter les staffs politiques, états majors et consors à changer leurs habitudes… Aucune raison les y obligent !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.