Accueil » Première capacité opérationnelle (PCO) nucléaire pour le Phénix de l’armée de l’Air

Première capacité opérationnelle (PCO) nucléaire pour le Phénix de l’armée de l’Air

Pratiquement un an jour pour jour après l’arrivée du premier avion à Istres, l’Airbus A330 « Phénix » a été officiellement déclaré opérationnel pour la mission de dissuasion nucléaire jeudi 3 octobre 2019.

7.10.2019

L’Armée de l’air dispose à ce jour de deux avions. Elle en recevra un autre en 2020 puis encore trois autres en 2021. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

Cette première capacité opérationnelle obtenue après un an d’expérimentation recouvre donc aujourd’hui le soutien de la mission de dissuasion nucléaire, le ravitaillement en vol et le transport stratégique. La pleine capacité de l’avion sera atteinte à l’été 2021. A cette date l’avion sera non seulement capable de remplir l’ensemble des missions pour lesquelles il a été vendu à l’Armée de l’air, mais il sera également disponible en assez grand nombre pour peser significativement sur les opérations à venir.

Arrivée officielle du premier Airbus A330 Phénix à Istres

L’Armée de l’air estime qu’elle aura la capacité, à l’horizon 2023, de « projeter » à l’autre bout du monde 20 Rafale en 48 heures. A l’heure où l’US Air Force patauge avec la mise en service de son KC-46 « Pegasus », la PCO du Phénix est un bel exemple de réussite. Pour l’Armée de l’air, c’est également le symbole d’un programme bien mené avec en un an la mise en service de l’avion, la formation des équipages et des techniciens et la mise en place des infrastructures. F.L.

L’A330 MRTT Phénix au service des blessés

Dans les coulisses du premier Airbus MRTT « Phénix » de l’armée de l’Air

4 commentaires

  • Patrick leroux

    Bravo pour tous les efforts que cela représente.
    Les Romains le disaient déjà en leur temps lointain, eux dont l’empire a duré 1000 ans, (jusqu’en 350 après JC ) : » Si vis pacem, para bellum ».
    Ce qui veut dire en bon Français : si tu veux la paix, prépare la guerre ».

    Il faudrait maintenant que les autres pays de l’Union fassent une vraie armée européenne avec un commandement unique….

  • Pilotaillon, Européen vigilant

    En tant que simple spectateur et je me réjouis de la performance.
    J’aimerais ajouter à l’endroit des détracteurs immobilistes de tous poils que tous les ingrédients étaient là, à tous ceux qui prétendent que les subventions sont inutiles (ça coute trop cher en impots), qui font du France ou Europe Bashing (le bidule, c’est la fin de l’EU !)…
    Nos représentants n’ont pas le même message – ni la même écoute – lorsque le pays sait, par de l’intelligence collective et avec une part européenne, produire de tels résultats !
    Dans les ingrédients : une machine bien née, une équipe et un outil de prod à la hauteur, un cahier des charges clair… et voilou, ça pourait presque paraitre magique !
    Mais c’est bien le fruit d’un travail de longue haleine fait de volontés et d’efforts continus de complémentarités public – privé, au final, plutît bien gérées.

    Bravo, avec un vrai plaisir.

    PS : en souhaitant ne jamais voir ce dispositif opérer sur de vrais théatres, j’ajoute Messieurs les Bexiters, les Black Blocs et consorts, on vous attend, faites nous un jour rêver avec du concret !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.