Accueil » Première mission de combat pour les F-35A de l’USAF

Première mission de combat pour les F-35A de l’USAF

Douze ans après le premier vol d’un F-35A, l’USAF a engagé deux de ses appareils dans une mission opérationnelle en Irak. L’avion furtif conçu pour déjouer les défenses les plus évoluées a détruit des tunnels !

3.05.2019

Un F-35A est ravitaillé par un KC-10 de l’US Air Force au cours de cette première mission de guerre. On remarque l’emport de deux Sidewinder sous la voilure. L’Air Force n’avait sans doute aucun intérêt à jouer la carte d’une totale furtivité sur cette mission de bombardement. © USAF

Un peu plus de six mois après les Marines et ses F-35B, l’US Air Force a donc coché la case « combat proven » du F-35A. La mission a été réalisée par une patrouille de deux avions temporairement basés à Al Dhafra, aux Emirats Arabes unis où leur arrivée depuis la base américaine de McDill avait été annoncée le 15 avril dernier.

La patrouille a été engagée, dixit l’Air Force, « dans la destruction avec des bombes JDAM d’un réseau de tunnels et d’une cache d’arme » de l’Etat Islamique dans les monts Hamrine, dans le nord est de l’Irak. Cet emploi du plus récent avion de l’Air Force contre un objectif aussi trivial ne va pas sans rappeler la première utilisation des F-35B des Marines en septembre 2018. Le scénario était le même, avec l’emploi d’un avion extrêmement sophistiqué dans une mission on ne peut plus simple, sans opposition, débouchant in fine sur l’obtention du précieux coup de tampon « combat provven ».

Il est donc prouvé que le F-35A peut détruire des tunnels, et c’est sans doute un rude coup porté aux détracteurs de l’avion…

 

Les secrets du F-35A à la portée des russes et des chinois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.