Accueil » Défense – brèves » Rafale et Ariane 6, le couple de l’année 2024

Rafale et Ariane 6, le couple de l’année 2024

Une image qui ne doit pas faire illusion : le vol vertical est le domaine d’excellence d’Ariane 6 et le Rafale ne va pas tarder à renoncer… © Armée de l’Air et de l’Espace

L’armée de l’Air et de l’Espace était présente en Guyane pour assurer la protection du premier tir d’Ariane 6. L’occasion de réaliser quelques photos d’anthologie…

La contribution des armées à la protection du Centre Spatial Guyanais et des tirs de fusées prend le nom d’opération Titan. L’armée de l’Air et de l’Espace y participe notamment avec ses Fennec armés d’un canon de 20mm et, pour les lancements les plus « sensibles » l’envoi d’avions de combat depuis la métropole. Ce  dernier volet est appelé « opération Bubo ».

Premières secondes du tir. Le Rafale a cranté la post-combustion et débute sa course avec la fusée. C’est perdu d’avance… © Armée de l’Air et de l’Espace
Le tir vu depuis un Fennec de l’escadron de transport 68 « Antilles Guyane ». Les hélicoptères assurent la protection du site en basse altitude. © Armée de l’Air et de l’Espace

Pour le premier tir d’Ariane 6, c’est la quatrième escadre de chasse de Saint Dizier qui était à la manoeuvre, avec l’envoi de trois Rafale B, de leurs équipages et d’un échelon technique pour la mise en oeuvre des avions depuis la base aérienne 367 de Cayenne.

Frédéric Lert

Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.