Accueil » SCAF et éthique

SCAF et éthique

Il s'agit de veiller à ce que le SCAF réponde aux besoins des missions du XXIe siècle à
l’échelle mondiale, tout en garantissant un contrôle total de l’humain sur le système, à tout
moment et en toutes circonstances. © Airbus

Airbus et l’institut Fraunhofer FKIE créent un groupe d’experts sur l’utilisation responsable des nouvelles technologies. L’humain doit pouvoir conserver en toutes circonstances le contrôle du système de combat aérien futur (SCAF) quand il sera opérationnel.

Dans le cadre du projet de système de combat aérien futur (SCAF), Airbus et l’institut allemand de communication, traitement de l’information et ergonomie Fraunhofer FKIE, basé à Bonn, ont créé un groupe d’experts sur l’utilisation responsable des nouvelles technologies en vue de définir et de proposer des « garde-fous » éthiques et juridiques internationaux pour le plus grand projet de défense européen.

Mis en place initialement en Allemagne en 2019, ce groupe d’experts est actuellement composé de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Incroyable. J’en pleure de rire, et c’est même très inquiétant de voir dans quelles extrémités un programme clef d’avion de combat peut tomber. Malheureusement pour nous, les chinois – avec leur J-20 déjà en service et que je connais bien – doivent vraiment bien rire, eux aussi.

    Répondre
  • Parler « d »éthique » pour des engins de guerre — donc destinés à tuer — , il faut de le faire !!! Il y a une dissonance quelque part !

    Répondre
  • Espérons que leur intelligence artificielle marche mieux que celle du film « Furtif » …. quand l’anticipation devient réalité !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.