Accueil » H225 : Les exploitants mettent la pression sur les autorités britannique et norvégienne

H225 : Les exploitants mettent la pression sur les autorités britannique et norvégienne

L'association HeliOffshore des exploitants d'hélicoptères, une organisation créée pour améliorer la sécurité des vols vers les plate-formes pétrolières, réclame aux agences britannique et norvégienne de l'aviation civile un accès complet au dossier de l'Airbus Helicopters H225. 

19.07.2017

Une part importante de la flotte mondiale des Super Puma exploités pour la desserte des plates-formes pétrolières et gazières est encore hors service. © Airbus Helicopters

Dans un communiqué très diplomatique, HeliOffshore somme les deux agences de collaborer. Il s’agit d’obtenir « toutes les informations disponibles, y compris celles utilisées par Airbus afin de justifier les changements de méthodes d’inspection et de remplacement de pièces sur le rotor principal.»

« A moins d’avoir en main toutes les données disponibles, [nos] membres ne peuvent établir si les conditions de sécurité peuvent être réunies pour la remise en service de l’appareil », affirme HeliOffshore. L’accident d’un H225 le 29 avril 2016 en Norvège avait fait 13 morts, provoquant une suspension des vols.

La situation des Super Puma d’Airbus Helicopters en voie de normalisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.