Accueil » Airtelis remet en vol les premiers H225 de mer du Nord destinés à l’Ukraine

Airtelis remet en vol les premiers H225 de mer du Nord destinés à l’Ukraine
premium

L’accident d’hélicoptère H225 du 29 avril 2016 en Norvège (13 morts) et le redressement judiciaire de l’opérateur CHC de l'appareil, la même année, a laissé sur le carreau 21 H225 utilisés par le secteur pétrolier. Après deux années de stockage, les appareils ont été vendus à l’Ukraine. Airtelis (filiale de RTE) termine à présent leur remise en vol, sur l’aéroport d’Avignon, où Aerobuzz.fr s'est rendu. Le départ des H225 pour l’Ukraine se fera avant la fin de l’année. 

27.11.2018

Les deux premiers H225 photographiés dans le hangar d’Airtelis à Avignon auront rejoint l’Ukraine avant la fin 2018. Nul doute que Kiev réalise une bonne affaire avec ces appareils puissants et modernes à prix compétitifs, remis à niveau par Airtelis, Airbus Helicopters et Safran Helicopter Engines. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

Après le redressement judiciaire de CHC, les banques propriétaires des hélicoptères (exploités en leasing) ont rapatrié en France 21 H225 en provenance d’Ecosse et de Norvège, mais aussi de destinations plus lointaines (Uruguay, Brésil, Australie et Timor Oriental). Très rapidement s’est posée la question de leur stockage avant une éventuelle revente. Et c’est là qu’est entré en scène Airtelis.

21 H225 sous cocon

La société a été créée en 2011 pour commercialiser le savoir faire de RTE (Réseau Transport d’Electricité) dans le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

2 commentaires

  • Stormy
    Stormy

    Des appareils soldés de façon imbattable car invendables + la garantie financière et le prêt de l’Union Européenne, de l’OTAN et surtout de la France : une très bonne affaire pour ce pays exsangue qu’est l’Ukraine.
    Pour info les forces armées ukrainiennes ne se battront pas plus contre les Russes qu’elles ne l’ont fait en Crimée, pour la bonne raison…. que ce sont des Russes eux aussi, on l’oublie trop souvent. Seuls les bataillons de volontaires de l’ouest ukrainien partent au front, mais c’est de l’infanterie légère, cela ne va pas très loin, même avec le renfort de baltes, de géorgiens et de contractors américains.
    Et tant qu’à faire, avec ce que nous coûte cette opération, il aurait mieux valu faire bénéficier la Marine ou l’Armée de terre de ces splendides machines !

  • Luc JEROME

    Quels sont les appareils concernés ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.