Accueil » Kopter s’agrandit à Mollis

Kopter s’agrandit à Mollis

Le constructeur suisse de l’hélicoptère léger SH09 va implanter sur l’aérodrome de Mollis un nouveau bâtiment industriel de 20.000 m2.

13.02.2019

Kopter s'est implanté sur l'aérodrome de Mollis, au coeur des Alpes Suisses. © Kopter

Kopter se projette logiquement dans le coup d’après. Alors que les essais en vol du programme SH09 se poursuivent activement en vue de la certification européenne de l’hélicoptère suisse au second semestre 2019, l’hélicoptériste lance la construction de sa nouvelle usine. Les travaux doivent débuter à l’automne 2019 pour une entrée en service en 2021.

Le nouvel ensemble d’une superficie de 20.000 m2 sera implanté sur l’aérodrome suisse de Mollis. Il accueillera l’usinage et le préassemblage, ainsi que la production des éléments dynamiques comme les pales, la boîte de transmission et la tête de rotor. Le bâtiment actuel de 4.200 m2 sera destiné à l’assemblage final. Il abritera également les fonctions administratives.

Kopter prévoit de débuter les livraisons de son hélicoptère léger SH09 fin 2019. © Kopter

L’objectif de Kopter est de produire 50 hélicoptères par an à Mollis d’ici 5 ans, ainsi que 150 kits destinés aux futures lignes d’assemblage final qui doivent être implantées aux USA et en Asie.

5 commentaires

  • Marc DeCafé

    Ca me fait penser à Pilatus.
    Si la qualité de cet hélico est comparable, ca va faire du grabuge chez Eurocoptoairbus helicomachin.

  • Cyril Lambiel

    Airbus Hélicoptères ou quel que soit le prochain patronyme utilisé se fourvoie de manière difficilement compréhensible.
    En dehors des contrats de ventes militaires (notamment US), pas grand chose à se mettre sous la dent.
    Persévérer sur des machines sophistiquées très haut de gamme éloigne de plus en plus la clientèle pourtant demanderesse de machines de travail et/ou légères.

    En réponse AH cesse la production de l’EC-120 au lieu de le motoriser correctement et du coup intéresser la clientèle, effectue du face-lifting entre H-125 et H-130, rajoute un fenestron par-ci par-là mais n’innove pas dans la gamme qui vend le plus de machines.

    A côté de cela, Bell vend ses B-505 sans problème, machine pourtant techniquement infâme, Robinson ne s’en sort pas trop mal avec ses R-44 et R-66 aux qualités techniques pourtant à des années lumières de ce que sait faire Airbus Hélicoptères.

    Le haut de gamme est trusté par Agusta, ah pardon Leonardo, à juste titre.
    Trop de modèles, une gamme trop élargie ne nuit-elle pas par hasard au succès de best sellers?

  • Grincheux

    Petit bémol à ceux qui annoncent déjà la mort de l’Ecureuil. Le Kopter SH09 est encore (très) loin d’être certifié, il reste encore beaucoup de travail à accomplir. Je ne sais pas d’où sort la date de certif EASA annoncée dans l’article, mais fin 2019 me semble très optimiste quand on sait que le 3 ème proto vient à peine de prendre l’air, au passage dans une énième nouvelle configuration. De plus les chiffres, performances, coûts opérationnels, fiabilité etc… annoncées par Kopter font belles figures sur les prospectus, seulement aujourd’hui personne (probablement même pas eux même) n’a pu encore les vérifier et les mettre en face de celles d’un H125. Je souhaite à Kopter de réussir à mettre un bon produit sur le marché au plus vite, je me permet quand même de rappeler qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Je ne pense pas qu’ils se tournent les pouces à Marignane pour autant, bien au contraire, mais je pense qu’ils relativisent fortement la menace au vue des retards et difficultés du programmes Kopter SH09, et l’AS350 est un excellent appareil qui évolue constamment.

  • Alexandre

    Tout à fait d’accord. Ils se sont focalisés sur le H160 et ont pris 5 ans de retard sur le remplaçant du H125-130.

  • Spls

    Il faut que Airbus Hélico réagisse sinon les Suisses vont leur prendre une grosse part du marché des monoturbines : cela fait trop longtemps que Marignane n’investit plus dans la famille Écureuil (turbine plus puissante, RAC passant plus de puissance, relooking ?). C’est pourtant la famille des H125 et 130 qui permet de faire du chiffre ( nombre de livraisons).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.