Accueil » Accusé de corruption, Airbus prêt à payer 3,6 milliards d’euros d’amende

Accusé de corruption, Airbus prêt à payer 3,6 milliards d’euros d’amende

Dans le cadre de l'enquête menée par le Parquet National Financier (PNF), le Serious Fraud Office britannique (SFO) et les autorités américaines, Airbus a conclu un accord de principe avec l'ensemble de ces autorités.

29.01.2020

Airbus provisionne de 3,6 milliards d’euros pour le paiement d'amendes potentielles aux autorités françaises, britanniques et américaines. © Airbus

Airbus devrait s’en tirer pour 3,6 milliards d’euros. C’est le montant de la provision inscrite dans ses comptes de l’exercice 2019 pour le paiement d’amendes potentielles aux autorités françaises, britanniques et américaines. 3,6 Md€ c’est une somme importante, mais de l’avis des experts, c’est beaucoup moins que si la justice américaine s’était emparée du dossier de corruption qui pèse sur le groupe européen. Airbus a pris de cours la justice américaine en se dénonçant aux justices française et britannique avec lesquelles la recherche d’un accord apparaissait plus facile.

L’accord avec le SFO a fait l’objet d’une décision judiciaire provisoire, et devra être approuvé de manière définitive par les tribunaux britanniques, précise toutefois Airbus. Par ailleurs, les accords avec le PNF et les autorités américaines restent soumis à l’approbation des tribunaux français, et des tribunaux et de l’administration américains respectivement. Les audiences correspondantes, en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, doivent se tenir le 31 janvier 2020.

De toutes évidences, le dénouement est proche.

Retrouvez nous en podcast et vidéo

3 commentaires

  • aristid

    Avec ces transactions, Airbus écarte le risque d’une condamnation en tant que personne morale, qui aurait pu aboutir à une interdiction de participer à des appels d’offre publics aux Etats-Unis ou dans l’Union européenne.
    Comment fait on pour en arriver à une situation pareille en Europe ou nous subissons les dictats des USA, combien de milliards allons nous devoir payer avant de remettre la balle au centre ? 3,6 milliards c’est quand même un tiers du résultat net d’airbus. Je ne connais pas une société capable d’absorber une telle perte sans qu’il y est de gros problème à venir. La France détient 11 % du capital d’airbus, L’Allemagne idem, L’Espagne 4 .17, seule la France à trichée ?

  • Pierre Vellay

    comment ces 3.6B€ seront ils compensés ? Par une baisse des dividendes ???, une augmentation du prix net des avions ???, un ralentissement des investissements??? le report du lancement de nouveaux produits???

    • Jean-Mi

      La question n’est pas vraiment là… De toutes manière, Airbus aurait été condamné à payer des amendes. Or, le système américain est très méchant, et base le montant de l’amende sur les capacités financières du condamné ! Ce qui peut être colossal pour un groupe tel que Airbus !!! Vraiment monumental.
      Donc leur couper l’herbe sous le pied et accepter de payer 3.6Md€, c’est un bon deal.
      Ça reste une perte sèche importante pour le groupe Airbus, mais il la minimise.
      Par jugement, le chiffre de l’amende aurait certainement eu 2 chiffres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.