Accueil » Alsim lève plus de 2 millions d’euros

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Alsim lève plus de 2 millions d’euros

Le fabricant nantais de simulateurs de vol (FSTD) qui multiplie les contrats depuis début 2019 accueille dans son capital les fonds d’investissement Fonds Pays de la Loire Croissance et Océan Participations afin, notamment, d’accélérer le développement d’un nouveau modèle.

25.11.2019

Alsim décroche un nouveau client en Ukraine pour son simulateur de vol ALX. © Alsim

Alsim n’en finit pas d’engranger les contrats de vente pour ses deux modèles de pointe. Le dernier en date a été signé, le 25 novembre 2019, avec l’école nationale d’aviation civile d’Ukraine et porte sur le modèle ALX. Plus tôt dans le mois de novembre 2019, le même équipement a été acquis par les écoles turque Vizyon Havacilik (Ankara) et polonaise Smart Aviation (Poznan) qui utilisent déjà toutes deux un ALX. Début novembre 2019, l’Istanbul Flight Academy a commandé un AL250.

Alsim travaille actuellement au développement d’un nouveau modèle baptisé « Airliner ». L’apport de 2,1M€ des deux fonds régionaux va lui permettre de passer à la vitesse supérieure. Depuis sa création en 1994, le fabricant français a livré plus de 400 simulateurs de vol certifiés, à plus de 300 clients dans un cinquantaine de pays.

 

Les simulateurs d’Alsim à la conquête du monde

2 commentaires

  • LECOMTE

    Franchement quel courage fallait il pour se lancer dans cette aventure ! bravo Jerome Binachon, respect pour la ténacité et l’obstination …a une certaine époque déjà une belle équipe .

    • Merci Laurent ! C’est surtout le travail d’une équipe formidable et de mon associé Jean-Paul qui poursuit la lancée de la fusée Alsim. Aujourd’hui, j’essaye de faire de même avec l’EFA, l’Ecole Fantastique Airways (Airways College) et ses futurs astronautes 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.