Accueil » Bernard Ziegler, le « père » de l’A320, n’est plus.

Bernard Ziegler, le « père » de l’A320, n’est plus.

Polytechnicien, pilote de chasse, pilote d'essais au CEV avant d'intégrer la SNIAS, future Aerospatiale en 1970 et de jouer un rôle prépondérant dans le développement d'Airbus, Bernard Ziegler est décédé à l'âge de 88 ans ce 4 mai 2021.

5.05.2021

Bernard Ziegler, pilote et ingénieur aéronautique, en 2012. © H. Goussé/Airbus

Né en 1933, il était le fils d'Henri Ziegler  le premier Directeur Général d'Airbus. A son arrivée dans le consortium européen alors en construction, il est un des acteurs qui ont en quelque sorte sauvé le projet. Il est le copilote de Max Fischl lors du vol inaugural du premier A300B, le 28 octobre 1972, puis il est nommé directeur des essais en vol d'Airbus en 1976. https://www.youtube.com/watch?v=FcEmXGQCaKE Il joue un rôle fondamental au cours du développement du futur Airbus A320. Personnage...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

18 commentaires

  • iolÉ

    Bonsoir, Il me semble pense que l’ami mentionné dans la vidéo et qui portait le même prénom que BZ est monsieur Bernard Dufour, directeur de l’usine de l’Aérospatiale de Toulouse de 1965 à 1977.

  • Loriel

    Ouf ma concierge va enfin avoir du boulot chez Airbus…

  • 10 ans comme pilote commandant de bord sur A320, des la fin 1988.
    Je me permet de vous livrer ici le bonheur que j’ai eu de piloter cet appareil.
    Certes, toute la philosophie de ces nouvelles technologie embarquées, tous ces automatismes nous ont forcé à nous remettre en cause. Pour autant, le pilote reste maître de ses choix, fonction de la MTO comme des situations dégradées. Les deux pilotes à bord sont bien entendu absolument indispensables à la conduite du vol,et
    Les anomalies informatiques que l’on peut rencontrer restent toujours gérables en manuel (pilotage ou navigation). Le tout, éviter l’hypovigilence comme une plaie avec
    Tous ces automatismes. Merci de m’avoir lu jusqu’au bout. AWD.

  • Thierry Poirrier

    Un immense Monsieur.
    J’ai eu la chance de déjeuner avec lui l’été dernier. Il fallait avoir du culot pour concevoir un avion avec 4 avancées majeures. Commande de vol électrique, mini-manche, pilotage à 2 et glass-cockpit.
    Il a éclaté de rire et m’a confirmé qu’il était audacieux. Aujourd’hui, plus de 10.000 avions en service. Tous les concurrents l’ont suivi.
    C’était un grand visionnaire.
    Chapeau !

  • Stormy

    Ce que les pilotes de ligne du SNPL ne supportaient pas, c’était qu’un polytechnicien, pilote de chasse (guerre d’Algérie notamment, abattu dans les lignes et récupéré par une Alouette) pilote d’essais CEV puis de l’industriel, leur donne des leçons sur le pilotage des avions, à eux qui étaient plus habitués à discourir des temps de repos, des rosters et des hébergements en escale.
    Peut-on éviter de relancer une interminable discussion sur Habsheim et le St-Odile ? je crois que tout a été dit.
    Pour info – si vous lisez (vers la fin) « l’avion du Blanc » de Jean-Claude Brouillet qui ne peut être que votre livre de chevet à tous, vous y trouverez une anecdote fort intéressante sur la rencontre de l’auteur avec HZ et son fils… en fait , le frère de BZ.

  • jean-paul Vaunois

    Le risque zéro n’a jamais été demandé au transport aérien . Maintenant avec l’expérience de notre industrie et les technologies, il doit être faisable de demander une sécurité dix fois meilleure, c’est à dire dix fois moins d’accidents dans le monde par an . En hommage aux pionniers d’Aerospatiale et d’AIRBUS qui disparaissent.

  • Caron

    Les familles des six passagers du téléphérique seront satisfaites du fait que celui qui les a tués ait été relaxé. La gloire des ailes françaises et du progrès ,cocorico compris, ne sauraient être affectées par des choses qui n’ont rien à voir.
    Et puis, la justice est passée.

  • Le monde aurait avantageusement pu se passer de l’A320, un avion assez inconfortable pour les passagers assis le long du fuselage ce dernier étant rond contrairement à celui du 737 qui est double-oblongue.
    Pire encore sont les A320neoLR et A321XLR où les passagers passeront plus de huit heures pour traverser l’Atlantique dans un avion qui n’a pas été conçu pour cela.

    • Pilotaillon respectueux

      … Ce n’est pas en cherchant a améliorer la bougie qu’a été découverte l’ampoule à incandescence. (Cf. A320 à A321XLR).
      Qui aurait pu prédire en 1984 cette extrapolation, lorsqu’on a défini les caractéristiques du futur 320 ?
      Je ne sais pas si vous avez pu évaluer avec discernement l’espace utile au passager et celui en soute pour le personnel de piste, pour comparer ces deux machines.
      On peut en douter, lorsque l’on vous lit.
      L’aviation n’est pas une mode qui se démode et qui revient, ce sont des produits qui répondent – ou pas – aux attentes des marchés. Il faudrait avoir ici l’avis des utilisateurs, exploitants et passagers pour se faire une véritable opinion.
      Le 737 semble approcher de l’obsolescence je pense, récupérant des parties entières de 707, et des choix qui datent un peu vous me l’accorderez, en matière de définition de produit.
      Où voulez vous en venir ?
      Nous pouvons comprendre que vous préfériez Boeing et que les choix technologiques d’Airbus vous dérangent.
      Nonobstant l’Europe (en tous cas les Etats cautions qui ont encouragé la création de la marque) retrouvent aujourd’hui leur investissement, grâce aux visionnaires d’il y a 50 ans.
      La situation est aujourd’hui favorable aux Européens, tant mieux. Nous verrons qui va écrire l’histoire.
      Je crois, par contre, que l’évolution sera davantage permise par les formes et les systèmes des A320, à commencer par la hauteur disponible sous les plans, pour installer de grandes soufflantes… On attends avec impatience le roll out du prochain Boeing best seller !

    • Edith

      Tellement mauvais avion qu’il ne se vend pas. Arrêtez de dire n’importe quoi et concevez nous un meilleur produit.

      • 10.000 exemplaires en service. Il se vend très bien. Pour le confort, l’amenagement intérieur est du ressort des compagnies aériennes. C’est comme pour les automobiles, une version de base n’a rien à voir avec une version de luxe… Le prix d’achat est impacté par le version plus ou moins luxueuse.

    • FLEURY Pascal

      Effectivement mieux vaut voler avec un 737 Max, peut-être plus confortable mais que le peu de temps laissé aux passagers avant leurs crashs… Surtout quand on connaît les circonstances mêmes de ceux-ci.
      Le monde s’en serait avantageusement passé.

    • DAUMONT

      Le bureau d’études d’Airbus n’attend plus que vous !

  • Vaunois

    Bernard Ziegler est un pionnier avec Jean-Claude Wanner de la sécurité du transport aérien commercial .

    Avec Wanner et leur approche de la sécurité du transport aérien , ils ont réduit les accidents des avions FAR 25 et sauvé des milliers de vie.

    L’avion A300 est le premier avion à avoir atteint les objectifs de sécurité donnés par Wanner et Ziegler.

    • Garcia

      Personnage controversé quand même, comme l’évoque le présent article……
      Peut être que les familles des passagers du Mt St Odile, du Bangalore, du Rio-Paris, du Hasheim, du Sao Paulo, ont un avis un peu plus nuancé que le votre…
      Mais bon…. il était le fils d’ Henri Ziegler…..

      • lucien ORBAN

        Hasheim n’est du qu’a la stupidité du pilote, s’il n’avait pas pris sous le coude l’information sur son approche et l’altitude à conserver, l’accident n’aurait surement jamais eu lieu.

      • Tournan

        Tout à fait d’accord avec les propos de Garcia.. . Pensons aux victimes..
        Réfléchissons aussi à toutes les modifications apportées à l’ergonomie du 320 après le Mt-St-Odile et le changement de philosophie affiché par Airbus après les accidents en passant du « tout automatique » au « back to basic » pour remettre le pilote dans la boucle…

      • Jean Bernat

        A part la dimension « politico-étatique » de Airbus qui a également joué en sa faveur, tout est hélas dit dans votre post 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.