Accueil » Bertrand Piccard lance l’après-Solar Impulse à la COP22

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Bertrand Piccard lance l’après-Solar Impulse à la COP22

 

La Fondation Solar Impulse a annoncé, à la COP22, le lancement de l'Alliance Mondiale pour les Technologies Propres. Son objectif est de fédérer les principaux acteurs du secteur des technologies propres, afin de créer des synergies, de promouvoir des solutions rentables répondant aux défis environnementaux et sanitaires les plus urgents à l'échelle mondiale et de présenter aux gouvernements des recommandations applicables.

17.11.2016

A la COP22, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a déclaré :
« Le vol de Solar Impulse a montré au monde qu'il était possible de repousser les limites de la technologie pour construire les bases d'un avenir durable". © Solar Impulse

Pour Bertrand Piccard, l’après-Solar Impulse s’annonce moins aérien. Le charismatique aventurier du XXIème siècle veut profiter de l’extraordinaire capital de sympathie que lui a procuré le tour du monde qu’il a réalisé avec André Borschberg se lance dans la promotion des technologies propres.

Par « technologies propres », il faut comprendre « toute solution pratique qui permet de combler le fossé entre écologie et économie. Elles ne se limitent pas à la production d’énergies renouvelables ; elles englobent l’ensemble des technologies, systèmes, savoir-faire ou procédés qui respectent l’environnement, améliorent la qualité de vie, augmentent l’efficacité énergétique ou économisent les ressources naturelles, tout en créant des emplois, générant des profits et garantissant une croissance forte. »

Pour Bertrand Piccard, il s’agit de réunir les start-up, les entreprises, les institutions et les organisations qui produisent des technologies propres, les exploitent ou en soutiennent l’utilisation. « Même si le monde ne connaissait aucun changement climatique aujourd’hui, les technologies à haut rendement énergétique auraient tout autant leur place puisqu’elles permettent de créer des emplois et de stimuler la croissance économique, tout en réduisant les émissions de CO2 et en protégeant les ressources naturelles. », a résumé Bertrand Piccard, Président de la Fondation Solar Impulse, à la tribune de la COP22.

 

 

Un commentaire

  • Stehlé

    Bravo à cette initiative qui depasse le problème de température et surtout de reduction du CO2.
    En effet le CO2 absorbe déjà totalement le rayonnement IR et même si la quantité augmente cela ne peut absorber plus et donc échauffer. Il faut se préoccuper de réduire les gaspillages et renforcer l’isolation car les énergies renouvelables restent négligeables en volume. Il faut réduire toutes les pollutions mais le CO2 n’est pas un poison. Il est même utile à la flore. Les technologies propres sont l’avenir. Bravo Picard!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.