Accueil » Boeing finalise son achat d’Aurora Flight Sciences

Boeing finalise son achat d’Aurora Flight Sciences

Boeing a annoncé avoir finalisé l'achat d'Aurora Flight Sciences, spécialisé dans le développement de systèmes sans pilote. La société travaille sur des concepts d'appareils pour des applications militaires et civiles, VTOL, hybrides et des systèmes de pilotage assisté et automatique.

10.11.2017

Le D8 est un projet d'avion commercial avec une empreinte environnementale réduite. Aurora Flight Sciences étudie des solutions aussi bien civiles que militaires. Elle possède un centre à Lucerne, en Suisse © Aurora Flight Sciences

Boeing a annoncé avoir finalisé l’acquisition d’Aurora Flight Sciences le 8 novembre 2017, annoncée en octobre dernier. Aurora Flight Sciences est spécialisé dans le développement de plateformes aéronautiques et de systèmes autonomes. La société conservera une indépendance tout en bénéficiant des ressources de Boeing.

Alias, le copilote robot, a été testé à bord d’un DA42 puis d’un Cessna Caravan avant de réussir à poser un Boeing 737 de manière autonome © Aurora Fligt Sciences

Créée en 1989, emploie 550 salariés sur six différents sites, dont Lucerne, en Suisse. Aurora Flight Sciences a développé notamment un copilote robot, ALIAS, avec la DARPA, l’agence pour les projets de recherche avancée de défense US. La société a travaillé également sur un concept d’avion commercial « de rupture » avec le MIT (Massachusetts Institute of Technology) et la Nasa. Baptisé D8, le projet vise à maximiser l’efficacité aérodynamique, réduire l’empreinte environnementale de l’aviation commerciale et réduire les coûts d’exploitation.

Le XV-24A est un VTOL a usage militaire et civil, en cours d’étude © Aurora Fligt Sciences

Aurora Flight Sciences a récemment étudié le projet de VTOL, un aéronef à décollage et atterrissage verticaux baptisé XV-24A LightningStrike, financé par la DARPA. Développé en partenariat avec Honeywell et Rolls-Royce dans le cadre du programme « VTOL X-Plane, » ce concept vise à mettre au point un appareil à propulsion hybride pour des applications militaires et civiles.

F.M.

Le copilote robot pose un 737

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.