Accueil » Le C919 chinois effectue son premier vol à Shanghai

Le C919 chinois effectue son premier vol à Shanghai

Le C919 de Comac sur la piste de l'aéroport de Shanghai, lors d'essais de roulage rapide, quelques jours avant le premier vol du 5 mai 2017. © Comac

  Le constructeur chinois Comac a fait décoller son biréacteur C919, le vendredi 5 mai 2017, à 14h00 (heure locale), de l’aéroport international de Shanghai.

Propulsé par deux réacteurs franco-américains Leap, de la même famille que ceux qui équipent l’A320neo et le 737MAX, le monocouloir chinois C919 s’est envolé avec près de trois ans de retard sur son programme. Ce vol de 80 minutes qui à terme remettra en question le duopole Airbus-Boeing, ouvre néanmoins une nouvelle ère.

Dans un premier temps, le constructeur chinois Comac va apprendre. Il a la chance de bénéficier d’un marché intérieur estimé par Boeing à 5.100 appareils sur les 20 ans...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

10 commentaires

array(2) { [0]=> int(33) [1]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Il est vrai qu’ Airbus n’est pas le seul responsable, c’est le protectionnisme chinois qui impose de produire chez eux pour pouvoir vendre mais il est une réalité c’est que le marché intérieur chinois est très important et vu le protectionnisme chinois et le marché subventionné ils vont sûrement en commander quelques uns au détriment d’Airbus et Boeing

    Répondre
  • Pas de panique! D’abord Airbus n’est pas responsable unique des « transferts » technologiques plus ou moins volontaires car Boeing a fait de même, concurrence féroce oblige. En outre, pourquoi ce qui marche assez mal avec les voitures chinoises ( vous voyez beaucoup de « Great Wall » en Europe ou aux US?) fonctionnerait mieux avec les avions? Les Mercedes, Bmw et autres Audi VW sont assemblées en Chine depuis des lustres et , à chaque visite annuelle que je fais là-bas, les rues sont pleines de ces voitures allemandes montées dans l’Empire du Milieu. Et puis, après tout les japonais ont fait de même après guerre (voitures ou appareils photos) avec le succès que l’on connait et en hissant qualité et compétitivité à des niveaux qui sont devenus le standard mondial. Le monde moderne est ainsi fait, il y a de la place pour ceux qui font du bon boulot, quelque soient leurs origines.

    Répondre
  • Bernard Cazeneuve, Premier ministre, s’est rendu en République populaire de Chine, avec deux étapes Pékin et Wuhan, du 21 au 23 février 2017, à l’invitation de son homologue M. Li Keqiang.
    « Seules des relations commerciales fondées sur l’ouverture, l’équilibre, la réciprocité et les bénéfices mutuels mettront nos économies à l’abri de futures crises et des tentations protectionnistes ».

    Répondre
  • J’espère que la qualité de fabrication ne sera pas aussi merdique que les produits et contrefaçons de produits made in china qu’on trouve partout dans le monde ! En tout cas moi je ne monte pas dans une trapanelle comme ça ! j’ai tâté du Tupolev Aeroflot à une époque lointaine, pas envie de jouer au cobaye !!!

    Répondre
  • Ah! Les commentaires sympathiques envers Airbus vont de nouveau pleuvoir.
    Vous croyez que les « deux grands » restent les bras croisés! Je suis certain que les futurs remplaçants des A 320 néo et B737 max sont déjà dans les cartons. Le Comac n’est pas encore livré. Pour l’instant, ils ont 20 ans de retard et pour quelques années encore!!
    Avez vous remarqué que les moteurs sont « franco-américains? »
    Cordialement

    Répondre
  • Voilà ce qui arrive quand on brade notre savoir faire aux Chinois (Airbus) .nos politiques européens et français en particulier les prenaient juste pour des exécutants (fabrication) mais la réalité c’est qu’ils savent faire bien plus et ne sont pas plus cons que nous .

    Répondre
    • Pourquoi pleurer ? On est 550 millions de citoyens en Europe ,et 315 aux USA , les chinois 1,3 Mds …si on n’est pas plus c…s qu’eux ,on se lève de bon matin ,et on bosse ,et la vie continue .

      Répondre
  • Les « BAISERS » comptez-vous ! Et 1 et 2. Fin de série.

    Répondre
    • Bonjour.
      Attention à l’orthographe.Baisers et baisés. Cela n’enlève rien à la prouesse.La Chine s’est éveillé.Cordialement. JM

      Répondre
  • « La chose vole… »
    Et elle va bien voler.
    cqfd !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(33) [1]=> int(30) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(33) [1]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.