Accueil » Industrie – brèves » Daher conçoit un longeron composite pour l’avion du futur

Daher conçoit un longeron composite pour l’avion du futur

Dans le cadre du projet d'avion du futur en composite, impulsé par le CORAC (COnseil pour la Recherche Aéronautique Civile), Daher a réalisé un longeron de voilure entièrement composite. Si la maîtrise de la technique permet un pas de plus dans la coopération pour l'avion de demain, c'est aussi une étape pour l'équipementier qui travaille à développer l'usine du futur.

L'équipementier Daher a conçu un longeron de voilure en composite pour le compte du CORAC et son projet d'avion composite du futur © Daher

L’usine du futur, chez Daher, c’est déjà le présent. Avec un processus automatisé à 80%, l’équipementier a réalisé un longeron de voilure de 10 mètres entièrement en composite thermodurcissable hors autoclavel’autoclave est utilisé pour la cuisson des pièces en jouant sur la pression. La technique hors-autoclave ou « out of autoclave » (OOA) utilisée par Daher est la cuisson sous vide en étuve  qui sera monté sur un caisson de voilure de test en 2018. L’objectif est d’apporter sa pierre à l’édifice dans la collaboration industrielle pour la conception d’un avion composite, initiée par le CORACLe COnseil pour la Recherche Aéronautique Civile a pour ambition de fédérer l’ensemble de la filière aéronautique pour une recherche plus efficace autour d’objectifs de maîtrise de l’empreinte environnementale.

L’automatisme, présent à tous les niveaux, a permis un degré de précision de plus ou moins 0,15 millimètres et à permis d’optimiser la masse des pièces : l’épaisseur est répartie là où la pièce doit être résistante et le reste est allégé. Du drapage du matériau composite en passant par le contrôle, la cuisson et l’usinage, l’automatisme correspond à la politique de développement de « l’usine du futur 4.0 » de l’équipementier qui conçoit déjà des pièces volumineuses en composite de manière industrielle et automatisée, comme les trappes du train principal de l’A350.

L’objectif est triple : réduire la masse et les coûts de fabrication tout en étant performant. Le longeron est une pièce primordiale qui subit des contraintes et doit donc être irréprochable. Avec ce test, Daher se dit prêt à produire en série des structures primaires, telle le longeron, en matériau composite avec des processus de fabrication et d’outillage matures et optimisés.

F.M.

Daher inaugure à Tarbes sa ligne de production de trappes de train d’A350

Daher met le cap sur le futur

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aero2018
35fb2cc88add7ed2a81982606c6dbbf6::::::::::::::::::::::::::::