Accueil » Flying Whales choisit Thales pour l’avionique du dirigeable LCA60T

Flying Whales choisit Thales pour l’avionique du dirigeable LCA60T

Les premiers dirigeables seront assemblés à Laruscade en Nouvelle Aquitaine, non loin du siège des activités avioniques de Thales, basé à Mérignac. © Flying Whales

Flying Whales a retenu l'avionique FlytX et un calculateur de vol qui sera développé par Thales au Québec. Les premiers essais sont prévus pour 2024.

La startup girondine Flying Whales a annoncé avoir choisi l’avionique FlytX, que Thales teste actuellement sur un hélicoptère Cabri. Le système sera constitué de deux écrans tactiles de 15 pouces qui offrira « aux futurs équipages du LCA60T (…) une interaction homme-machine facilitée et un accès rapide et intuitif aux informations » annonce Thales.

Thales fournira également un calculateur de commandes vol de nouvelle génération qui sera développé au Québec. A la fois performant et ultra-compact, le calculateur relaiera les commandes des...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Je suis ravi de voir renaitre les dirigeables. Laisser le développement du calculateur à Thalès au Québec est néanmoins assez risqué : de gros retards sont à prévoir.

    Répondre
  • Je suis toujours avide de connaître les détails concernant les aspects techniques touchant à ce mode de transport. La poussée d’Archimède étant ce qu’elle est comment fait’on varier celle-ci entre le moment où la soute du dirigeable est vide et celui où elle est pleine. Etant donné la rareté et donc le prix de l’hélium peut-être qu’un compresseur à 700 bars est utilisé pour faire varier le volume d’hélium dans l’enveloppe ?

    Répondre
  • Il n’y a pas que ce paramètre à prendre en compte.
    En effet ce dirigeable permet des accès plus directs et plus faciles dans bien des cas.
    Par ailleurs sa vitesse est aussi un élément à prendre en compte.
    Question , Dimensions de la soute?

    Répondre
  • Meilleure rentabilité à la tonne transportée que la route ou le rail ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.