Accueil » L’ONERA lance l’étude de phénomènes complexes liés à l’environnement des aéronefs

L’ONERA lance l’étude de phénomènes complexes liés à l’environnement des aéronefs

Les tourbillons de sillage, les crashs et la foudre vont faire l’objet de trois programmes de recherche Portées par l’ONERA et financées à 100% par la DGAC, ces recherches amont font l’objet de trois conventions de recherche amont :
- La convention PHYWAKE, dédiée à l’étude des tourbillons de sillage (durée de vie, détectabilité, impact sécuritaire et environnemental …)
- La convention PHYSAFE, dédiée aux études relatives au crash (développement de moyens d’essais et de modèles de comportement des matériaux aéronautiques type composites…)
- La convention PHYLIGHT, dédiée à l’étude des effets de la foudre (phénomène d’étincelage, endommagement, conduction…).
menés par l’ONERA dont l’objectif commun est d’améliorer la connaissance des phénomènes physiques mis en jeu, de constituer des bases de données d’essais afin de créer puis valider des modèles susceptibles de les représenter. Les résultats de ces recherches prendront notamment la forme de publications scientifiques mises à disposition de l’ensemble de la filière aéronautique, et permettront une meilleure prise en compte des phénomènes complexes inhérents à la sécurité aérienne lors des processus de certification.

Ces trois programmes d’un montant total de 7 M€ sont financés à 100% par la DGAC.La foudre demeure un phénomène complexe, dangereux pour l'aviation

18.09.2015

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.