Accueil » La Chine dans le rythme d’Airbus

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

La Chine dans le rythme d’Airbus

Pas d’annonces fracassantes, dans le domaine aéronautique, à l’occasion du voyage officiel du président de la République française en Chine. Plutôt des confirmations.

7.11.2019

Mise en scène politique des relations franco-chinoise. © AIrbus

Du côté d’Airbus, comme prévu, la chaine d’assemblage final de la famille A320 d’Airbus à Tianjin (FAL Asia) augmentera sa cadence de production pour atteindre six appareils par mois d’ici fin 2019. Le constructeur souligne néanmoins qu’il s’agit là d’ « une augmentation de 50 % par rapport à son concept initial ». Par ailleurs, le Centre d’Aménagement Commercial et de Livraison (C&DC – Completion and Delivery Centre) pour gros-porteurs d’Airbus à Tianjin pourra recevoir l’A350XWB à partir du second semestre 2020. Ce C&DC devrait livrer son premier A350 d’ici 2021. Là aussi, il s’agit d’une confirmation.

Airbus renforce ses positions sur le marché chinois de l’aviation affiche dont le potentiel est « énorme ». Le réseau intérieur chinois est en passe de devenir le plus grand marché mondial et le trafic international à destination et en provenance de la Chine a presque doublé au cours des dix dernières années. Selon les prévisions globales du marché d’Airbus, la Chine devrait avoir besoin de quelque 7.560 appareils neufs au cours des 20 prochaines années. Dans ce contexte, une visite présidentielle est utile pour entretenir les bonnes relations.

La grande marche industrielle d’Airbus en Chine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.