Accueil » La NASA test son système XVS : eXternal Visibility System

La NASA test son système XVS : eXternal Visibility System

Des chercheurs du Langley Research Center de la NASA ont effectué, en début de semaine dernière, des essais en vol de la technologie XVS. Objectif : créer une vue de réalité augmentée du champ de vision du pilote à destination des futurs avions supersoniques.

3.09.2019

La technologie XVS serait-elle précurseuse de la future architecture de navigation des avions supersoniques de demain ? © NASA

Le XVS consiste en un réseau de caméras et capteurs couplé à un système d’affichage (un écran 4k) orienté vers l’avant, au niveau du champ de vision du pilote. Pendant le vol, grâce à de puissants ordinateurs et des logiciels de traitement d’images, cette technologie permet de créer une vue de réalité augmentée à la place du traditionnel pare-brise. « Notre objectif est de créer un moyen de vision électronique pour le pilote qui offre des niveaux de performance et de sécurité équivalents ou supérieurs à ceux des vitres actuelles », a déclaré Randy Bailey, un des responsables du projet XVS.

Dans le cadre de ce premier test grandeur réelle, le matériel XVS a été installé dans la cabine d’un Beechcraft King Air UC-12B. Le but était de recueillir des données sur la capacité du pilote à voir et à évoluer en toute sécurité en utilisant cette technologie.

Le XVS : un début de solution au bang sonique ?

Selon la NASA, le système XVS serait un impératif à intégrer dans pour tous les projets d’avions supersoniques qui foisonnent à l’heure actuelle. Elle l’intégrera à son X-59. Ce système permettrait, et c’est d’ailleurs la finalité du XVS, d’obtenir un nez d’avion plus mince et profilé (car dépourvu de pare brise) permettant de percer plus doucement le cône sonique et produire de plus petites ondes de choc. Il en résulterait une diminution significative du bang supersonique. Une technologie ayant déjà inspiré les concepteurs du Spike S-512 puisqu’ils intégrent le XVS.JFB

2 commentaires

  • Jean-Mi

    Heu…
    En gros on est en train de concevoir des avions avec pilote pour piloter mais sans pare-brise pour qu’ils voient dehors ?
    Autant mettre les pilotes au sol pour faire la même chose dans un confortable fauteuil.
    On appelle ça un drone… Ca empêche pas de promener des passagers fortunés en cabine !
    Si par un malheureux hasard l’écran tombe en panne ou se débranche en vol ? On fait comment pour poser ? Un drone qui tombe en panne de visu, c’est pas grave, y’a personne à bord qui va mourir dans le crash. Mais être pilote à bord et se retrouver sans visibilité extérieure par beau temps, ça craint…
    Bref, technologie et démonstration sympa, mais…

  • Alex MOUTET

    Voilà ce qu’il aurait fallu a notre Concorde, plutôt que son nez pliable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.