Accueil » Le DLR acquiert un Falcon 2000LX pour ses recherches

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Le DLR acquiert un Falcon 2000LX pour ses recherches

Le centre allemand de recherche aéronautique et spatiale DLR récupère un des biréacteur d'essais du programme Falcon 2000LX. L'avion modifié servira à développer de nouvelles configurations et à tester le pilotage autonome.

1.05.2018

L'appareil sera basé sur le site du DLR à Braunschweig,en Allemagne, et sera mis à disposition d'autres centres de recherche et aux industriels européens de l'aéronautique. Il devrait être entièrement opérationnel en 2025 © Dassault Falcon

Le contrat signé entre le DLR et Dassault Aviation comprend la livraison d’un Falcon 2000LX et sa transformation en un « inflifht Systems and Technology Airborne Research » (iSTAR). Ainsi modifié, le Falcon sera en mesure de tester les caractéristiques de vol de nouveaux appareils, réels ou simulés, pilotés ou non.

iSTAR servira également de banc essai pour des applications mettant en œuvre l’aérodynamique, l’aéroélasticité, les structures, la propulsion, les contrôles de vol et la conduite d’un aéronef. L’appareil sera pourvu de surfaces de contrôle supplémentaires et de différents logiciels de contrôle de vol, un cockpit intuitif EASy comprenant un Enhanced  Flight Vision System (EFVS, système de visualisation de vol amélioré) et un Head up Display (HUD, affichage tête haute) fourni par Rockwell Collins, ainsi que la « mallette de vol électronique » ou Electronic Flight Bag (EFB) Dassault Falcon Sphere.

Le Falcon 2000LX acheté par le DLR est un avion de développement utilisé par Dassault pour la campagne de tests en vol du programme. L’avion sera transféré dans les installations de Dassault Aviation à Bordeaux-Mérignac où il sera converti en banc test volant. L’appareil devrait être opérationnel en 2020.
Le Falcon retrouvera ensuite les installations de Dassault pour y subir de nouvelles modifications de manière à le transformer en iSTAR. Cette seconde phase sera accomplie aux alentours de 2025.

L’appareil iSTAR apportera au DLR la capacité de simuler en vol différentes configurations de nouveaux avions en conditions réelles » explique Rolf Henke, en charge de l’aéronautique au DLR : « ce système va grandement faciliter le développement de configurations et de composants plus efficaces et plus respectueuses de l’environnement. » Le Falcon modifié permettra en outre d’évaluer les systèmes automatiques d’assistance au pilotage, incluant le taxiiage et le décollage autonomes ainsi que l’insertion d’un véhicule non habité dans un espace contrôlé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.