Accueil » Les entreprises de l’aéronautique n’ont plus la cote

Les entreprises de l’aéronautique n’ont plus la cote

Dans le palmarès 2020 des entreprises préférées des Français, Airbus passe de la 5ème place à la 10ème place. ADP enregistre la plus belle dégringolade.

31.10.2020

Les entreprises de l'aéronautique malaimées du grand public ? © Airbus

Dans cette étude IFOP-JDD auprès de 3.011 personnes, Air France perd 12 places pour arriver en  27ème position, ADP à la 46ème place en perd 19. Il est difficile à ce stade d’imputer la totalité de cette dégringolade, uniquement au mouvement anti-avion. La crise de la covid est présente dans l’esprit des sondés et les entreprises perçues comme étant présentes aux côtés des Français gagnent des rangs : EDF (+ 7 places), Leclerc (+ 8) et Leroy Merlin (+ 6). La lecture du reste de l’étude montre que les critères « d’élections » sont plus liés à la vie de tous les jours, à la croissance et à l’emploi qu’aux perceptions environnementales.

 

Les 5 premières entreprises préférées des Français

1 – Decathlon (1er en 2019)

2 – Peugeot (2ème en 2019)

3 –  EDF (10ème en 2019)

4 – Leclerc (12ème en 2019)

5 – Leroy-Merlin (11ème en 2019)

Retrouvez nous en podcast et vidéo

7 commentaires

  • DEFRANCE

    A quoi (ou à qui ?) sert une telle « enquête ».

    Par exemple, les « sondés » savent-ils simplement ce qu’est réellement ADP ? (structure, stratégie, étendue et marchés …) ou même EDF (dans ses différentes dimensions : historique, technique, stratégique, commerciale, internationale, …)

    Finalement, je propose de poser, à 3000 personnes choisies au hasard, la question :
    « préférez-vous le vin rouge, le vin blanc ou le camembert ? »
    Le résultat sera tout aussi intéressant.

  • bdd13
    bdd13

    On ne m’enlèvera pas de la tête que si « les critères « d’élections » sont plus liés à la vie de tous les jours, à la croissance et à l’emploi qu’aux perceptions environnementales », l’aviation commerciale de masse reste tout de même le vecteur majeur de la pandémie en ayant essaimé rapidement le virus sur la planète entière. Ce qui explique certainement une [grosse] partie de la dégringolade.

    • Jean Baptiste Berger

      @bdd13
      …effectivement !
      Demonstration : depuis cinq mois le traffic aérien a été diminué de plus de 90%, et les avions qui restent sont à peine remplis à 30%.
      …Et après le premier confinement seuls les trains et les voitures ont repris une activité normale.
      Donc, la deuxième vague….c’est à cause des avions !
      Il faudrait arrêter de tout mélanger.
      Tout le monde a compris que vous faisiez votre priorité de vous attaquer (comme la Suédoise au discours figé depuis ses 13 ans) aux marginaux 4% de pollution qu’on impute ( avec beaucoup d’élasticité scientifique) à l’aviation.
      Ce virus de m… s’il n’a pas été délibérément répandu simultanément partout pour des raisons criminelles, est vraisemblablement la conséquence accidentelle d’un échantillon, fruit d’une recherche de vaccin contre le sida, qui se serait échappé (un scientifique mal décontaminé du labo de Wuhan amateur du poisson frais qu’on y vend au marché d’en face.. par exemple.)cf Pr Montagné, prix Nobel.
      Et avant de se retrouver au nord du Brésil où dans d’autres contrées reculées où il n’y a pas d’aéroport, il a bien du se déplacer en train, en mobylette ou en pirogue…..
      Et je suis d’accord avec Denis et Pilotaillon, une enquête d’opportunité (et qui ne présente par ailleurs aucun interêt) effectuée dans une période où les gens se plaignent de voir leur voyage annulé et où seuls Amazon et les GAFA permettent de se procurer des marchandises et des occasions de sortir (virtuellement) de chez eux , n’a pas grande valeur….

  • Denis

    Bonjour,
    C’est là qu’on voit la stupidité des enquêtes effectuées à chaud !
    Actuellement aussi, dans les enquêtes, tout le monde promet d’acheter dans les commerces de proximité en se précipitant sur Amazone dès l’arrivée à la maison !
    Il me paraît important de laisser retomber le soufflé et de faire des enquêtes hors phase émotionnelle ! Évidemment, c’est moins vendeur !

  • patex

    Doit-on en conclure que de nombreux jeunes actifs se sont trouvés une vocation pour vendre des WC, sèche-serviettes et autres tableaux électriques?

  • Pilotaillon écolo

    Fabuleux !
    Arrivent en tête Décathlon et un acolyte qui utilise la production orientale à son extrême, des dérivé du pétrole et tant de facteurs aggravant la signature carbone !
    On cherche les petits prix, quelle que soit le bilan écologique.
    Nous pouvons pondérer les leçons issues du 1er confinement, pourtant les villes ont voté Vert… Schizophrénie quand tu nous tiens !?!..
    L’écologie de salon (de laboratoire) n’est pas prête de disparaitre. Les écologues d’apparence ont encore de beaux jours devant eux, personne ne comprend, personne n’entend à l’évidence.
    Un avantage, quand on n’est plus à la première place, ça permet de passer en dessous des radars (un peu) et d’opérer plus facilement les mutations, la dépense en comm’ pouvant diminuer également. Préparer patiemment le retour est souvent avantageux.
    Il n’empêche que toute la filière devrait prendre la mesure de ce désamour.
    Forza Airbus, Forza l’aviation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.